Vidéo Avalanche à Sainte Foy
2000*1045px

Vidéo Avalanche à Sainte Foy

un document exceptionnel, et un bon rappel

un document exceptionnel, et un bon rappel

Qu'il s'agisse de Freeride, de ski de randonnée "pur" ou de freerando, l'engouement actuel pour les pratiques hors pistes ne doit pas faire oublier que la plus grande exposition de la pratique ne l'a pas rendue plus sûre, bien au contraire. 

Les documents tels que cette vidéo sont relativement rares, et nous le diffusons d'autant plus volontiers que cette avalanche a, toutes proportions gardées, connu une issue heureuse.

Cette vidéo, prise il y a moins d'une semaine, doit agir comme un rappel sur la dangerosité des conditions actuelles et sur la nécessaire prudence dont il faudra faire preuve lors des prochaines chutes de neige (qui vont bien finir par arriver hein)

C'était le 5 janvier dernier à Sainte Foy en Tarentaise, une journée par risque 3. Sur une pente nord, l'avalanche a emporté un groupe de 5 personnes, dont 4 étaient pourtant judicieusement placées dans une "zone sûre", qui s'est avérée ne pas l'être étant donné l'ampleur de l'avalanche et sa propagation. Le risque 3 "minimimise" la probabilité d'une avalanche de grande ampleur, mais ne l'élimine jamais : la démonstration en est faite. 

On notera sur la vidéo la propagation de l'avalanche, y compris le départ d'avalanches secondaires en aval, en mode château de carte. Il est également possiblement de distinguer clairement sur la bande son la rupture initiale de la plaque ainsi que le bruit de roulement caractéristique des gobelets.

exemple de la propagation distante

Vidéo Avalanche à Sainte Foy

4 skieurs ont été blessés (fractures, ligaments) et aucun décès n'a heureusement été à déplorer sachant que le cinquième skieur a été emporté sur plus d'un km de distance. 2 skieurs ont été enfouis (sous 30cm environ) et 2 autres l'étaient partiellement et ont pu être dégagés rapidement.

la face

Vidéo Avalanche à Sainte FoyLes 5 points jaunes en bas, ce sont les positions finales des victimes, celui tout en haut, là où elles ont été prises. En rouge, l'étendue de l'avalanche (450 m de large, 1.2 km de long, 400 m de dénivelé)

Notons le sang froid et la force d'une des skieuses du groupe qui, elle même emportée mais non enfouie, a dégagé 2 personnes enfouies alors qu'elle était elle-même la plus grièvement blessée aux 2 genoux (elle sera hospitalisée 4 jours). Dans l'ensemble la gestion par le groupe a été exemplaire, groupe dont tous les membres étaient équipés de DVA et formés à leur utilisation : tous les blessés ont pu être dégagés en 15-20 minutes, avant l'arrivée des secours.

Le récit complet est disponible en anglais sur le site Henry's Avalanche Talk

27 commentaires

DDAY

inscrit le 16/03/10
Matos : 1 avis
sans polémique car on ne sait jamais ce que l'on ferait :
1-le gorupe en bas est effectivement mal positionné en plein milieu...
2-surtout quand on attaque une pente craignos vaut meiux un peu envoyer à mach2 au lieu de ce virage interminable..
voilà l'histoire se termine bien.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Prorider74
Statut : Gourou
inscrit le 13/09/09
Stations : 3 avisMatos : 23 avis
1- Le groupe est bien positionné, à l'écart d'une plaque de petite ampleur dans le cas ou il est déclenché par le skieur dans le premier "couloir (lire sont explication)
2- La pente n'est pas visiblement craignos, en tout cas pas d'une tel ampleur ( il se protègent bien du risque "petit" ) et mach 2 avec des skis de rando, tout le monde sais pas faire ...

La leçon pour moi n'est pas qui est bien placé ou non, c'est toujours tellement subjectif, c'est que l'entrainement avalanche en multi-victime est impératif!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Chiccoman

inscrit le 15/10/04
Matos : 2 avis
C'est peut-être le fait de savoir sur la vidéo que ça va lâcher ensuite mais la neige a l'air super fragile dès le départ, le type qui la skie semble d'ailleurs hyper prudent
Personnellement dans ces conditions je n'aurai jamais été mettre les spatules sur cette pente, ni j'aurais laissé un groupe au milieu, même si protègé en partie...
Après c'est sûr qu'il est facile de juger derrière son pc, mais l'impression générale pour moi est bien celle-là

Connectez-vous pour laisser un commentaire

theophiltdp

inscrit le 12/01/15
J'ai skié plusieurs fois cette face, par risque 3. j'y a déjà vu deux grosses avalanches au même endroit avec des skieurs pris ... avec guides !
c'est une face Nord trompeuse comme souvent au nord, ça part gros ,
la seule règle : si c'est déjà parti, ça recommencera .
les face Nord c'est toujours plus tentant .... et souvent plus dangereux.
Je me suis déjà fait prendre ailleurs et réussi à m'échapper en skiant, avec 4 copains dessous, sauvés par leur aibag à un endroit très fréquenté, avec guide expérimenté : la montagne c'est tout sauf une science exacte, il faut un max de prudence et d'humilité...
same player don't shoot again, take care !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeKeke

inscrit le 09/09/10
J'observe que :

1- La plaque déclenche alors que le gars est sur la traversée qu'ont fait 4 autres personnes 30 secondes avant lui : comme quoi, se mettre sur une trace n'est jamais un gage de sécurité; cela serait intéressant de connaitre les poids respectifs des différentes personnes.

2- Il y a une énorme différence entre engager sur une grande face toute en largeur; gros volumes en cas de départs de plaque; et certains "couloirs de la mort" super étroits : si pas de barres rocheuses au dessous, au pire, tu te fais trainer au sol, tu souilles tes sous-vêtements, mais, après coup, tu t'aperçois que cela n'aurait jamais pu te coffrer ...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Gobelet

inscrit le 18/03/06
Rien à voir avec le poids... le 5eme crée le point de rupture de la couche fragile qui se répand sur toute la largeur ... Ca aurait pu être le 1er,2eme,3eme....ou un autre gars le lendemain... ou dans 3 jours...
Cette saloperie de couche fragile est bien là cette année et partout...alors s'engager la dedans et faire un point d'arrêt à cet endroit et ben y a eu un petit manque de réflexion en amont. Bref encore une bonne leçon de la montagne et qui finit bien !! :-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sylozof

inscrit le 28/12/10
@Chiccoman : quand tu dis "la neige a l'air super fragile dès le départ", tu le vois à quoi ? J'ai surtout quelques connaissances théoriques en nivologie et risque d'avalanche, mais j'ignore comment faire pour détecter de visu qu'une neige est fragile, sans les données météo des jours passés, les BRA, etc.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

derdide
Statut : Confirmé
inscrit le 08/12/13
Matos : 4 avis
la video est passée en privé. C'est dommage parce qu'elle mérite vraiment d'être vue!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

trasher
Statut : Confirmé
inscrit le 12/03/01
Stations : 4 avis
Gobelet -> Comment s'est constituée la couche fragile dont tu parles ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeKeke

inscrit le 09/09/10
Ouais Gobelet, je n'aime pas trop ton explication/constat, genre "shit happens". C'est clair que de belles plaques se sont constituées lors de l'épisode neigeux du 27/12 mais là, il avait plu par dessus le 4/1 puis regeler pendant la nuit suivante, donc on pouvait raisonnablement penser que le risque max était passé. C'est un peu la même config depuis ce matin où on voit bien que tout a bétonné/vitrifié et que les 10cm qui sont tombés par dessus ne présentent quand même pas un gros danger, même sur les accus faites par le vent ...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ridespirit89

inscrit le 17/11/14
Pas envie de faire des morales car ça n'est pas mon genre mais je trouve quand même la position des 4 skieurs en contre-bas de la pente, et surtout à l'arrêt sous les skieurs qui partent au dessus les uns après les autres, assez problématique... Quand on ride avec des amis, on s'arrête rarement au milieu d'une face de la sorte (qui paraît d'ailleurs, il est vrai, un peu craignos). Si vraiment, à l'abris ou derrière un rocher à un endroit qui parait safe mais dans la plus part des cas au bas de la face, sur un replat idéalement. Pour ce qui est du turn, les deux types n'ont peut-être simplement pas le niveau ou le type de ski pour descendre à mach2 donc l'argument de faire un straight ne tient pas vraiment la route. Mais bref, en tout cas tant mieux que les 5 skieurs s'en sortent bien!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RiseUp_A.K.A_SMB

inscrit le 10/09/14
Pour la petite info, une avalanche se déclenche sur des pentes entre 20° et 40°, j'fais pas la morale mais renseigner vous au près des pisteurs, ils vous renseignerons avec plaisir, bonne ride :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Sophie Montmartin

inscrit le 13/10/13
et comme disent souvent les guides : "tout ce qui neige en haut se retrouve en bas en fin de saison d'une manière ou d'une autre !" alors prudence......

Connectez-vous pour laisser un commentaire

raph.m

inscrit le 07/06/12
Matos : 9 avis
Il me font bien rire les mecs qui regarde l'image, se mettent un doigt dans le cul et nous disent que ça se sentait bien que c'était craignos...aller voir météofrance en courant, je suis sûr que ça les intéresse un mec capable de prédire les avalanches juste en regardant une webcam !! Quant à ceux qui préconise de faire un straight, vous avez pas dû bien regarder la vidéo, toute la face part...même si tu fais un straight t'es dedans.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Gobelet

inscrit le 18/03/06
@trasher et @Lekeke, cette couche fragile est trop souvent le cas dans nos contrées alpines... Un debut de saison pourri avec donc peu de neige, donc des periodes sèches et donc une épaisseur faible...cela entraine un fort gradient de température entre la surface et le sol...donc une métamorphose du grain en face plane puis en gobelet. Cette saison le fond n'est constitué que de cette neige sans à très faible cohésion. Ca commence a peu près comme la saison dernière. Par dessus ca tu mets la bonne chute de neige du 27..ventée ou pas et tu obtiens un bon risque 4.
Pour ce qui est de la pluie et sa fameuse croute de regel que tout le monde croit super cool pour baisser le risque il n'en est rien!! D'une part une couche regel en surface, bien dure et lisse est un plan de glissement....et d'autre part une nouveauté dans le monde tant interessant de la nivologie, la notion de "super gradient" qui démontre que cette métamorphose du grain est présente sur la partie inférieure au contacte d'une croute de regel....j'ai pu l'observer avec mes collègues lors d'une mise à jour formation avec l'anena il y a un mois. C'est juste impressionnant et ca fait peur !! Alors la pluie de ces dernières semaines n'est donc pas vraiment signe de stabilité excepté lors d'un vrai lessivage du manteau neigeux à plus basse altitude.... ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Morti

inscrit le 17/03/14
Ben, le côté "craignos" se voit au passage du premier skieur : les fissures au dessus de la trace sont un avertissement. Ensuite le passage, 1 par 1 laisse à penser que le craignos était envisagé; ce qui me choque le plus c'est de ne pas attendre que le groupe qui monte se soit un peu poussé.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

DDAY

inscrit le 16/03/10
Matos : 1 avis
raph.m on discute c'est tout donc détends toi ça va bien se passer...
on ne donne aucune leçon justes quelques remarques donc comme tu le dis on se met peut être un doigt dans le c.. mais souffle un coup, tu m'as l'air crispé et agressif...allez à la tienne !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeKeke

inscrit le 09/09/10
@Morti : ce n'est pas une fissure que l'on voit, c'est la trace des bâtons qui ont trainés en amont. ;-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

spliffman04
Statut : Confirmé
inscrit le 05/08/13
<impossible de la voir cette video elle est pliés sur facebook et coder sur vimeo si quelqu'un a un lien autre ou le code pour vimeo merci d'avance..

Connectez-vous pour laisser un commentaire

imposture
Statut : Confirmé
inscrit le 28/09/04
Stations : 1 avis
Pour avoir fait cette face plusieurs fois, elle est clairement impressionnante au départ. La face est très très large et si ça part tu sens bien que toute la face va partir, pas une plaque isolée. Il n'y a quasi pas de zone de protection valable. Je me rappelle avoir fait le choix de passer un par un jusqu'à très bas dans la face, ce qui protège mais n'est pas top si tu dois beaucoup remonter pour chercher tes potes. Je l'ai toujours démarré en straight. En tout cas ils avaient l'air d'être bien entraîné pour la recherche. Une bonne piqûre de rappel cette vidéo

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire