[Matos 2016] Dynafit
2000*1045px

[Matos 2016] Dynafit

Présentation des nouveautés 2016 skis, fixations et chaussures...

Texte Loïc Giaccone
Photos Loïc Giaccone
Texte Loïc Giaccone
Photos Loïc Giaccone
.

Les nouveautés Dynafit étaient déjà en ligne depuis l'hiver dernier, mais dans le cadre de nos articles matos 2016 de l'automne nous mettons celui-ci à jour avec quelques informations supplémentaires et les liens vers nos guides des skis, chaussures, vestes et pantalons Dynafit. Cette dernière, qui appartient au groupe Salewa, est l’un des grands leaders du ski de randonnée et aussi l’inventeur du système Low Tech il y a 30 ans, les fixations et chaussures à inserts. La marque a segmenté ses produits avec quatre grandes catégories : le ski running (la compétition de ski alpinisme), le speed touring (randonnée orientée sur la vitesse d’ascension), le ski touring (la randonnée « classique ») et le free touring, de la rando plus orientée vers la descente et où le ski est la finalité (leurs propres mots). C'est dans la première, la race, et la dernière, la freerando, que l'on trouve les principales nouveautés. Ce qu'ils nous ont présenté à Arêches le 9 janvier dernier arrive dans les magasins cet automne.

Une cinquantaine de journalistes du monde entier ont répondu présents à l'appel pour venir tester les skis de la gamme 2016 en haut du domaine d'Arêches. On peut même dire que l'on a fait de la freerando, puisque l'enneigement ne permettait pas de partir depuis le chalet nous avons pris deux télésièges avant de mettre les peaux. Pour certains, ça faisait un moment qu'ils n'avaient pas pris une remontée mécanique... 

[Matos] Dynafit 2016

Mais les guides ont tout de même réussi à nous trouver un peu de poudreuse sur le haut du domaine, environ une vingtaine de centimètres qui n'avaient pas été soufflés.

[Matos] Dynafit 2016

Free touring

La freerando, ou freetouring, est l’un des grands axes sur lesquels Dynafit a travaillé pour 2016, avec le ski running. Les Beasts 16 et 14 sont toujours là, et sont rejointes par les Radical 2.0 :

[Matos] Dynafit 2016

Sur cette photo on retrouve de gauche à droite :
-La Radical 2.0 FT, réglage 5-12,
-La Radical 2.0 ST, réglage 4-10, 599g/fix pour un prix allant de 440 à 470€ en fonction de la largeur des stops-skis que l’on veut,
-La Radical 2.0 ST Anniversary, même caractéristiques que la 2.0 ST (dont une série limitée à 1500 exemplaires était déjà disponible l'hiver dernier),
-La Radical 2.0 ST Test, fixation destinée aux tests et à la location avec une plage de réglage deux fois plus grande (45mm à l’arrière comme les 3 autres et 45mm également sur la butée).

Il y a deux grandes nouveautés dans leur fonctionnement comparé à l'ancienne Radical (on en parle plus en détails ici) :
-« Le dispositif de pression de la talonnière est doté d’une course de 10 mm » d’après la présentation de Dynafit. Cela signifie que  l'on chausse désormais la chaussure au contact de la talonnière avec les pins intégralement rentrés dans l'insert de la chaussure. Quand le ski se plie lors d’un virage ou un mouvement de terrain c’est toute la talonnière qui recule. Cette « élasticité longitudinale » est donc plus importante et plus linéaire qu’avec les ancienne versions et permet une meilleure transmission des forces.
-La mâchoire des pins de la butée est rotatif. Il ne s’agit pas d’un déclenchement à part entière mais d’une aide au déclenchement de la talonnière : la butée accompagne le mouvement de la chaussure lors du déchaussement, ajoutant ainsi de l'élasticité.

[Matos] Dynafit 2016

Ce sont ces deux avancées qui devraient permettre d’ajuster plus précisément le réglage du déclenchement de la fixation. Dynafit propose donc une gamme intéressante et complète avec des valeurs de déclenchement de 10, 12, 14 et 16. Il semblerait que le but soit qu’elles obtiennent toutes la certification du TÜV (seule la Beast 16 l’a pour le moment), mais cela prend du temps [Edit : c'est désormais le cas, les deux Beast et les deux Radical 2 sont certifiées]

La deuxième nouveauté est une chaussure, ou plutôt plusieurs chaussures regroupées sous le nom de Khiôn. Elles sont clairement orientées freeride/freerando, avec quatre crochets et un flex assez rigide mais progressif. Un peu comme pour la TLT6, on retrouve une version « normale » la Khiôn MS, une version carbone plus rigide (de 30%) et plus chère, et une version femme. La forme a été étudiée pour offrir le moins de résistance aux éléments extérieurs, que ce soit la neige ou des branches et autres obstacles. Les semelles des Khion sont produites par la marque Pomoca, qui appartient au groupe Dynafit/Salewa. Ce sont les 4 chaussures au premier plan :

[Matos] Dynafit 2016

A gauche la jaune et la noire sont les versions MS (l'une possède un chausson thermoformable), la blanche est la version carbone et la rose la version femme. Elle est annoncée à 1530g en 27,5 pour la MS et la Carbon, 1370g la version femme en 25,5, et 60° de débattement du collier pour chacune. Comptez 550€ pour la MS et la Women, 700€ pour la version carbone. A noter que les versions normales subissent un rappel en ce moment pour changer le lacet du chausson qui est trop court. Le chausson de la carbone n'est pas concerné car cette dernière possède la technologie Boa qui permet de les serrer efficacement :

[Matos] Dynafit 2016

La Vulcan a été modifiée, ce sera un mix entre l’ancienne Vulcan et la Mercury, et cette dernière ne sera plus au catalogue l’hiver prochain.

Au niveau des skis, le Denali est reconduit l'année prochaine. En revanche le Grand Teton et le Huascaran sont remplacés par deux nouveaux modèles en cambre inversé (possédant la technologie "double ellipse", une forme de shape sensée donner une meilleure accroche sur neige dure) :

-Le Chugach, 106 au patin, décliné en 4 tailles (173, 181, 188 et 194cm), 1990g/ski en 188, le tout à 650€ :

Eh oui, Dynafit propose de vrais cambres inversés (avec un flex assez homogène) :

[Matos] Dynafit 2016

-Le Hokkaido, également décliné en 4 tailles (176, 182, 189 et 195cm), 2200g/ski en 189 pour 700€ :

Dynafit développe ses vêtements dans la catégorie free touring avec 2 gammes. La Chugach :

[Matos] Dynafit 2016

[Matos] Dynafit 2016

Et la Yotei : 

[Matos] Dynafit 2016

[Matos] Dynafit 2016


Ski touring

Les fixations Dynafit lors du salon ISPO

Peu de changements dans ce secteur. Le Se7en Summits est désormais décliné dans une version femme, le Laila Peak : 114-81-101mm en 163cm, pour 450€.

Le Baltoro et le Manaslu ainsi que leurs versions Women sont toujours là, avec un nouveau design. Pas de nouveautés dans les fixations, on ne change pas une équipe qui gagne avec les TLT Speed Turn et Radical. Les chaussures ont également été redesignées avec de nouvelles couleurs et le système de fermeture du strap a été modifié. On retrouve donc les fameuses TLT6 et leurs versions Carbon et Women, ainsi que les Neo U et PXUne nouvelle chaussure fait son apparition, créée en collaboration avec l’UGIAM (Union Internationale des Associations de Guides de Montagne). Elle a été conçue pour le meilleur confort possible avec un chausson GORE-TEX sensé maintenir les pieds au chaud et surtout au sec. Elle a été fabriquée sur la base de la Neo et s’appelle la Winter Guide GTX :  

[Matos] Dynafit 2016

Speed touring

On retrouve les deux classiques, le Nanga Parbat et le Cho Oyu. Le BroadPeak est de retour également mais il a été un peu modifié, notamment sa spatule qui a maintenant la même forme que les deux premiers. Il sort à 1050g en 167cm :

Dans ce domaine la nouveauté est la TLT Speed Superlite 2.0 :

[Matos] Dynafit 2016

Elle pèse 175g/fix, pour 500€ et peut avoir des stops-skis de différente largeur (75/90/105mm) à 80€ qui sont amovibles facilement. Une belle fixation pour partir en expédition. Elle sera disponible en deux versions, une pour les hommes avec un réglage de 7 à 12 et une pour les femmes de 5 à 10. Le déclenchement frontal sera respectivement de 9 et 7. 

Ski running

Dynafit a travaillé en collaboration avec Pierre Gignoux, un fabricant de chaussures en carbone faites à la main à St Martin d’Uriage, en Isère. Le résultat est la DNA Boot, « Dynafit by Pierre Gignoux », une chaussure de course ultra-légère : 500g. Attention le prix fait un peu mal : 1650€.

[Matos] Dynafit 2016

Ces chaussures sont conçues pour fonctionner uniquement avec de nouvelles fixations, les RC1 by Pierre Gignoux, avec une butée en carbone ici à gauche :

[Matos] Dynafit 2016

Ces fixations pèsent 73g chacune, soit 146g la paire, pour un prix de 600€.

Pour aller avec ce combo Dynafit propose deux skis très légers, les DNA et les PDG (Patrouille Des Glaciers) qui étaient déjà au catalogue l'année précédente. Attention niveau compatibilité, les DNA Boots et la DNA RC1 ne fonctionnement qu'entre elles.

OEM (Original Equipment Manufacturer)

L’hiver prochain Dynafit fournira sous licence des fixations à trois marques : Fischer, Look (Rossignol et Dynastar) et Movement. Vous retrouvez donc des modèles de Dynafit chez ses marques là avec un autre design et la mention « Engineered by Dynafit »

Dans le même temps, elle continue de fournir des inserts pour chaussures à plusieurs marques : Scarpa, Scott, Hagan, Roxa, Movement et Fischer. En attendant un jour la normalisation du système à inserts, le bon fonctionnement des fixations Dynafit n'est garanti qu'avec des chaussures disposant des inserts Dynafit.

[Matos] Dynafit 2016

portfolio

La gamme de fixations LT de Dynafit continue de grandir

Photo Loïc Giaccone

Beasts 16, 14 et Radicals 2.0

Photo Loïc Giaccone

Détails de la talonnière des Beasts

Photo Loïc Giaccone

Les légères

Photo Loïc Giaccone

talonnière des radical 2.0

Photo Loïc Giaccone

Les classiques

Photo Loïc Giaccone

[Matos 2016] Dynafit

Photo Loïc Giaccone

La Khiôn Carbon

Photo Loïc Giaccone

La Khiôn noire

Photo Loïc Giaccone

Semelle Pomoca pour les Khiôn

Photo Loïc Giaccone

La TLT6 Carbon

Photo Loïc Giaccone

La TLT6

Photo Loïc Giaccone

La nouvelle Vulcan

Photo Loïc Giaccone

Le chausson gore-tex de la Winter Guide GTX

Photo Loïc Giaccone

La segmentation des skis en fonction des pratiques

Photo Loïc Giaccone

Détails de la semelle du Nanga Parbat

Photo Loïc Giaccone

Test des skis à Arêches

Photo Loïc Giaccone

Le sommet

Photo Loïc Giaccone

9 commentaires

merlinm
Statut : Confirmé
inscrit le 20/11/09
Matos : 3 avis
@Loïc : tu n'as pas l'impression de visiter caverne du père noël avant l'heure? :-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

trasher
Statut : Confirmé
inscrit le 12/03/01
Stations : 4 avis
la saison 2015 n'a pas encore commencé qu'on voit déjà le matos 2016 :-D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kéké 3.6
Statut : Confirmé
inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
J'avais pas fait attention en lisant l'article il ya presque 1 an mais en parcourant les catalogues/sites qui mettent en ligne leur collection 2016, la speed turn passe en version 2.0 avec une butée qui semble identique à celles des Radical. Vous confirmez ?
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

winstonsmith
Statut : Gourou
inscrit le 24/06/14
Oui c'est bien ça la turn 2 hérite de la butée alu de la Speed radical, mais garde la talonnière rotative de la speed.
Autant dire que c'est une super fixation, indestructible et accessible financièrement :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

winstonsmith
Statut : Gourou
inscrit le 24/06/14
Bon fauf qu'elle n'a pas les ergots de centrage de la Radical. Pas un problème en soi pour une fix qui se veut simple et fiable.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kéké 3.6
Statut : Confirmé
inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
Entre temps fixation achetée :).
Effectivement pas d'ergots de centrage de la radicale, et butée un poil différente mais avec une rigidité équivalente d'après dynafit (à vérifier à l'usage), entraxe de vis identique.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire