Test Faction Agent 4.0 2021

1 test Faction Agent 4.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Julien Maheu

Une vraie merveille

Faction Agent 4.0
Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,80m | 81kg | Expert
Taille testée : 185
Acheté : 630€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions

Points forts

Portance
Accroche
La construction

Points faibles

La glace (mais ce n'est pas son domaine)

ayant vu le jour il a seulement 2 ans, le agent 4.0 de Faction a tout de suite attiré mon œil. Étant sur des candide 3.0 2019 montés sur des salomon guardian, je cherchais à renouveler mon ski de poudreuse/touring. Je trouvais que les candide 3.0 manquaient cruellement d'accroche et que leur flex était très mou (on parle ici de la version 2019).


Avec le agent 4.0, on a ici un vrai ski freeride avec un flex intéressant et surtout plus facile à skier qu'un dicator par exemple. J'ai par ailleurs réussi à dénicher un bon prix sur le ski (40% off) → C'est également ce qui a enligné mon choix!


Infos utiles

bottes : Lange xt3 130 

fixations : salomon shift 13 

ski : agent 4.0 185cm 

conditions du test : voyage de ski (trafolle, piste damée et poudreuse)  

point de montage : recommandé


ayant planifié un voyage de ski à Kicking Horse en mai dernier pour fin décembre 2021, j'ai décidé de m'acheter des agent 4.0 en 185 et de les monter sur des shift 13 pour en faire une paire hybride.


premiers regards

À première vue, un ski avec une déco magnifique, même chose pour la semelle qui reflète sur la neige. Plutôt léger pour sa taille, il semble avoir une flex intéressante et le ski possède tout ce que je recherche. À -40% de rabais (640 CAD tax in), c'est un achat et je ne pose pas plus de question. 


Les premières sorties

J'ai skié sur du damé 1 semaine avant de partir en voyage pour les apprivoiser, mais je ne m'attendais à rien. Or, première grande surprise : le ski est assez agréable sur la piste damée. Bien sûr, il faut aller vite et il faut y aller fort pour avoir des résultats, mais de ce côté, les grandes courbes s'enchaînent sans problème et la spatule ne claque pas énormément malgré l'énorme rocker. En ce qui a trait aux petites courbes, c'est gérable, mais ce n'est clairement pas leur domaine donc on ne peut pas leur en vouloir. Je serais curieux d'essayer un dictator qui possède une feuille de titane, mais je crois que la grande maniabilité du agent 4.0 est aussi due à son poids de seulement 1800g (en ski nu) par ski. Cependant, les limites du ski sur terrain damé apparaissent rapidement lorsque la glace se montre le bout du nez. 

→ En somme, un ski ayant du potentiel pour de longues courbes sur le terrain damé, mais à utiliser avec modération.


Le voyage!

C'est à ce moment que j'ai pu constater le réel potentiel de ce ski : il avale tout ce qui passe devant lui sans effort. En poudreuse, les skis sont facilement maniables et malgré le 116 au patin, ils passent très bien dans les arbres ou encore dans les chutes et couloirs étroits. Pour un skieur ayant un certain niveau, les skis sont très accessibles et la prise en main est peu compliquée. Le ski a une excellente portance en poudreuse : ça flotte très bien même avec 30cm de neige, alors j'imagine que le ski tolère certainement 40-50 cm. Il s'agit peut-être d'une simple préférence personnelle, mais le talon « plat » aide énormément à l'accroche sur un ski de poudreuse et il s'agit d'un élément qui était problématique sur le candide 3.0 2019 (ils ont changé le shape du rocker en 2020). Ce qui est intéressant du agent 4.0, c'est qu'il prouve qu'un skieur avancé n'a pas nécessairement besoin d'une plaque de titane pour pousser le ski à fond : ce ski est donc un parfait équilibre de tout ce qu'il a de bon sur un ski de poudreuse.


→ en somme, les skis ne se font pas sentir sous le pied, le contrôle est facile et ils se comportent très bien


Un avis plus général

Le coup de Faction d'élargir la gamme agent était donc une excellente idée : les dictator restent lourds et ne sont pas accessibles à tous à cause de leur plaque de titane. Même chose chez les candide : l'esprit freestyle du Candide ne pouvait pas plaire à tous. Soyons également clairs sur une chose : le agent est présenté comme une gamme de ski hybride, c'est à dire un mixte de touring et de poudreuse. En skiant, on ne ressent justement pas ce côté « touring ». Lorsque l'on pense ski de touring, on pense à une performance de descente à la baisse, mais ce n'est pas le cas avec la gamme agent, incluant le 4.0.

Nous avons donc entre les mains un ski moderne, bien construit, mais surtout accessible qui répond bien à la demande du marché en ce moment. J'ai donc eu un coup de cœur pour ce ski qui me suivra quelques années! 

Il y avait peu d'avis sur internet, mais soyez sans crainte : lancez-vous, que ce soit sur un agent 3.0 ou 4.0 pour la poudreuse et je vous garantie, vous ne serez pas déçu! 


P.S : la photo témoigne du bonheur que j'ai en skiant les agent 4.0! 



Pour qui ?

Un skieur qui aime un ski léger, y aller fort dans la poudreuse tout en gardant une impressionnante maniabilité.
9/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Aptitudes piste
Performance petites courbes
Performance trafole

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire