"We Rise" by Rossignol, l'éveil des skieuses

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

"We Rise" by Rossignol, l'éveil des skieuses

Le programme 100% féminin de Rossignol
Women
Texte :
Lola Jobert
Photos :
Bob Brunot, Aga Iwanicka, Ludo Chauchaix, Louis Garnier
Vidéo :
Rossignol

A l’échelle internationale, quasiment un skieur sur deux est une skieuse. Une proportion très importante de skieuses qui ne bénéficie pas nécessairement d’un accompagnement à la hauteur de leur présence, de la part des acteurs de l’industrie. C’est fort de ce constat, mais surtout d’une volonté de renforcer son engagement pour accompagner ces skieuses dans leur progression sportive, dans leur prise de confiance, d’autonomie et dans leurs recherches d’accomplissement que Rossignol lance en 2018 le programme We Rise.

Une volonté qui s’est installée très naturellement au sein de la marque grâce à une organisation qui met les femmes aux commandes du développement des produits féminins. Après tout, qui d’autre que des skieuses pour proposer des produits pertinents à d’autres skieuses ? 

« We Rise est une prise de parole qui vise à célébrer, inspirer et encourager les femmes du monde entier à se rassembler autour de notre passion de la montagne. »

Marion Bonnard, Category Manager Women Skis chez Rossignol depuis 2017 a, par le passé, fait ses armes dans d’autres marques de l’industrie du ski et sur le terrain en tant que monitrice de ski alpin. C’est elle qui est à l’origine du programme We Rise.

 

Ajoutez des photos (2020px)

« L’engagement auprès des femmes est présent sur toutes les dimensions chez Rossignol. Le produit et l’expérience sont les principaux axes, mais il y a aussi quelque chose de plus profond, We Rise c’est notre « motto » pour soutenir et valoriser la femme à travers le sport. » Marion Bonnard.

Marion Bonnard, Category Manager Women Skis chez Rossignol


Enregistrer l'embed

Séduire les pratiquantes de sport d’hiver n’est clairement pas la mission la plus simple pour un fabricant de matériel de ski.

Pour rappel, Rossignol est la plus ancienne marque de skis (créée en 1907 par Abel Rossignol) mais aussi le leader mondial de l’équipement de ski. Elle produit du matériel pour toutes les disciplines de sports d’hiver : ski alpin, racing, all mountain, piste et freeride, mais aussi des snowboards et skis nordiques. Elle fabrique également depuis 2018 des VTT all-mountains, enduros, de descentes, mais aussi électriques.

Depuis de nombreuses années, et même décennies, la marque a toujours proposé aux femmes des produits adaptés, que ce soit esthétiquement (le design d’un ski représente le second critère d’achat chez les femmes) ou techniquement. Tout un processus de développement est mis en place, en partant de la rédaction d’un cahier des charges conséquent, les évaluations terrains en présence de femmes ou encore de nombreux « focus groupes » organisés à travers le monde (USA, Canada, France, Italie…), le tout afin de se rapprocher au mieux de leurs attentes. Cette dynamique perdure et s’amplifie même, les skis et snowboards sont bien sûr au cœur de cette réflexion, mais ils sont loin d’être les seuls produits concernés, tout un travail d’harmonie esthétique et technique est fait autour des fixations, des chaussures, du textile, casques, masques et autres accessoires. 

A l’échelle internationale, Rossignol propose des événements « We Rise », qui sont donc 100 % féminins. Ces rassemblements se sont exportés dès le départ vers le Canada, les USA, l’Autriche, en plus de la France. Pour rappel, le siège social de la marque est basé en France (à Saint Jean de Moirans, près de Grenoble pour être exact), mais l’implication des équipes internationales a toujours été un élément fort, voire indispensable dans les processus de création (autant sur les produits, que sur les campagnes de communication) pour s’assurer une cohérence dans la diffusion du message. La filiale US a été - et l’est toujours - très impliqué, dès le départ, dans la création et la mise en œuvre de We Rise.

Ouverts à tous les niveaux selon le thème, le but de chaque événement est à la fois différent – certains sont plutôt axés freeride, et donc souvent accompagné par professionnelles de la montagne, qui proposent des formations de sensibilisation à la sécurité en montagne, tandis que d’autres seront axés autour du ski de piste et de la découverte d’une station – mais l’idée commune reste le même : proposer à un groupe d’une trentaine de skieuses de vivre une expérience personnalisée, sur, et hors-neige – et surtout entre femmes !

« Chez Rossignol, en tant que marque, on essaye de faire vivre aux clients une expérience sur le terrain à tout le monde, hommes comme femmes. »

Marion Bonnard

Rendez-vous donc à 9h aux Saisies le samedi 26 février pour l’événement We Rise Ski Day, plus précisément à côté du Signal pour le petit-déjeuner, et pour choisir quelle paire de skis nous accompagnera durant la matinée. L’équipe Rossignol, dont Marion Bonnard, est présente pour conseiller sur le choix du matériel. Ce seront des skis de piste et des skis all-mountain pour la majorité des 30 participantes ; on ne peut pas dire que les conditions en dehors de la piste soient optimales ce jour-là. Beaucoup avaient fait le déplacement d’assez loin, on comptait bien évidemment quelque locales, mais certaines venaient de l’Ain ou de Grenoble. D’ailleurs, parmi les Grenobloises présentent, 2 personnes faisant partie de l’association « Sport dans la Ville », la principale association d’insertion par le sport en France (source : site de l’association), ont été invités à l’événement. Cela fait de nombreuses années que Rossignol collabore avec cette association pour soutenir la diversité parmi les pratiquants et rendre les sports d’hiver plus accessibles.

Les groupes se forment et sont accompagnés de monitrices qualifiées : non seulement pour garantir un encadrement de qualité, mais aussi pour conseiller les participantes qui le souhaitent, sur leur technique de ski. Ce jour-là, c’était Laurine Meilleur et Emilie Perez, toutes deux monitrices à l’ESF des Saisies qui les encadraient.

Le cadre est donc le même pour tous les événements We Rise dans le monde : un parc de skis et de snowboards est mis à disposition afin que les skieuses puissent tester les gammes, et avec un peu de chance, trouver la paire de skis ou la planche qui partagera le reste de leur vie (ou au moins quelques années). Après une matinée de rencontres, de discussions entre filles, de ski et de découverte de la station, retour au Signal pour la pause midi au restaurant.  

C’est agréable d’être entre filles, il y a une bonne ambiance, c’est convivial. Les filles se parlent entre elles, même si elles sont venues avec des copines, tout le monde est à l’aise et personne ne se tire la bourre ou juge les niveaux de ski.

Anne, participante du We Rise Ski Day 2022 aux Saisies.

C’est aussi l’occasion de tester des skis que l’on n’aurait jamais pu essayer ni acheter dans un autre contexte, souvent parce qu’on n’y pense pas. Je cherchais aussi des conseils un peu plus personnalisés, spécifiques aux filles, mais aussi à mon niveau de ski personnellement. C’est exactement ce que j’ai eu, quand j’ai choisi mes skis, et sur ma technique de ski. 

Participante du We Rise Ski Day 2022 aux Saisies.

Retour au stand après le repas pour choisir une autre paire de skis (ou la même ?), toujours sur les conseils de l’équipe Rossignol, présente pour préparer le matériel des participantes. Et c’est reparti pour une session découverte sur l’autre versant des Saisies. Des ambassadrices Rossignol – We Rise étaient également présentes pour accompagner les groupes. Durant cette journée, nous étions aux côtés de Bérengère Moroc, ancienne snowboardeuse freestyle pro, ce jour-là sur des skis, et Pauline Leroux, monitrice de ski à l’ESF de Courchevel 1650. La présence des ambassadrices est, d’ailleurs, une des pierres angulaires des événements We Rise, en plus de participer à l’encadrement, elles portent et transmettent le message du programme. Un partage d’expérience très apprécié des participantes, qui témoigne de l’ambiance bienveillante qui existe en interne de la marque, mais qui contribue aussi à remplir une des principales missions du programme : les accompagner dans leur progression sportive et leur prise de confiance. 

Pour finir cette journée en beauté, privatisation du spa à partir de 16h30 pour toutes les participantes : ce que certaines qualifieront de “meilleur pour la fin”.

Ce genre d’événement permet des rencontres dans un cadre complètement différent que lors d’un événement mixte. En général, quand les femmes se rendent sur un événement où il y a aussi des hommes, on se regarde, on se juge plus facilement. Alors que dans les événements 100 % féminins, on est juste nous, simples, il n’y a aucune rivalité, tout le monde se respecte. 

Pauline Leroux, ambassadrice Rossignol – We Rise

Ce qui m’a attiré, c’est de faire toute une journée de ski dans une station que l’on ne connaissait pas, avec le spa derrière ; le programme est vraiment très alléchant, c’est sûr. 

Candice, participante du We Rise Ski Day 2022 aux Saisies

C’est ce qui fait la différence avec un ski test plus classique que l’on peut croiser sur le bas des pistes, c’est cette expérience sportive et humaine que Rossignol propose aux participantes. Chacun des évènements proposés servent à montrer à ces femmes qu’elles ont leur place sur des skis ou un snowboard. Les We Rise Days existent pour rassembler des femmes, des skieuses et snowboardeuses, autour d’un programme exclusif avec la marque, ses ambassadrices, et ses produits pensés et créés pour toutes.

C’est aussi une réalité, voire même un fait, beaucoup de femmes n’osent pas se lancer dans la pratique d’un nouveau sport, et ce, pour diverses raisons. Lors des « We Rise Day », elles savent qu’elles sont accompagnées, à la fois par la marque et par des professionnelles (monitrices ou guides), ce qui facilite leur prise de décision au moment de s’inscrire. Elles réalisent aussi que la marque propose du matériel qui les aideront à appréhender des nouvelles sensations sans avoir peur, si jamais elles se considèrent comme débutantes. Mais aussi, sans jugement, car oui, ça reste en 2022 un des principaux freins pour une femme avant de se lancer dans une nouvelle activité sportive.

Des porte-paroles de choix

Bien évidemment, le message de We Rise se transmet aussi à travers les ambassadrices et athlètes de la marque. Des femmes inspirantes, de grands noms du ski et du snowboard féminin, sont les porte-paroles directes ou indirectes de cette campagne, telles que Marion Haerty, Tessa Worley, Federica Brignone, Tatum Monod, Perrine Laffont, ou encore Anaïs Chevalier. A travers leurs résultats en compétition, leur implication sur des événements, ou dans le développement produit, elles apportent toutes à leur manière une pierre à l’édifice We Rise. Tatum Monod est, elle, présente sur événements canadiens, mais surtout elle prend part au design des Blackops (autant techniquement qu’esthétiquement) depuis de nombreuses années. En 2023, c’est même son choix de sérigraphie en lien avec sa deuxième passion, la pêche, qui sera mis à l’honneur et surtout, qui sera apposé sur un ski unisexe.

La quadruple championne du monde de snowboard freeride (a-t-on encore besoin de la présenter ?), ambassadrice et athlète We Rise depuis les premières heures a également son pro model, la After Hours, une board freeride pour femme qu’elle ne quitte plus que ce soit en compétition, ou lors de ses explorations en montagne. 

Être ambassadrice We Rise ça représente pas mal de choses, c’est être une sorte de porte-parole pour mettre à l’honneur les femmes dans le sport à tout niveau. La femme à une place importante dans le milieu de la glisse, de plus en plus de femmes ont envie de se lancer. On le voit de manière concrète autour de Chamonix, les associations et clubs d’alpinisme féminins (comme Lead the Climb) ont de plus en plus de participantes, et moins en moins de stages de disponibles tellement que les femmes veulent de propulser dans ce milieu. C’est plutôt bon signe, et petit à petit les choses se construisent pour que les femmes aient plus de place. 

Marion Haerty

La campagne est aussi portée par des ambassadrices locales, qui s’investissent chacune à leur manière : sur leurs réseaux sociaux, sur les événements ou dans leur vie personnelle. On peut citer Pauline Leroux, monitrice de ski à Courchevel et coach en développement personnel et professionnel, Marika Gaudin, ancienne fondeuse de haut-niveau, Agathe Petex, monitrice de ski à Courchevel et préparatrice mentale ou encore Bérangère Moroc, ancienne snowboardeuse freestyle professionnelle et coach PNL.

J’ai grandi dans le monde du ski avec cette histoire autour des garçons, comme quoi il faut skier comme un garçon pour être performante, et moi, je me suis toujours sentie comme un être-humain, comme tout le monde en fait. We Rise, ça permet de remettre la femme à la place qui lui revient, c’est-à-dire au même niveau que les hommes. Pour l’industrie du sport ce genre de mouvement c’est vraiment bénéfique, j’ai vu une vraie évolution en termes de matériel qui est plus performant et adapté, notamment grâce aux retours d’utilisatrices qui sont écoutés 

Pauline Leroux 

Les événements We Rise seront de retour en 2023, sur piste bien évidemment, mais aussi en freeride ou encore en ski nordique.

Suivez @rossignol sur Instagram pour ne rien louper, ou rendez-vous sur la section événement de la page Facebook de Rossignol pour connaître tout le programme événementiel de la marque .

Cet article est une production Skipass.com réalisée avec le soutien de Rossignol

Aucun commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.