Video :  secours en avalanche, d'un samedi de rêve au cauchemar

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Video : secours en avalanche, d'un samedi de rêve au cauchemar

Les deux frères ont frôlé la catastrophe ce samedi 20 mars
Avalanche
letapir1997
Texte :
Photos :
Forrest Schorderet
Vidéo :
Forrest Schorderet

Samedi 20 mars, en Suisse comme chez sur la plupart des massifs français, les conditions sont quasi-idylliques : après un printemps prématuré qui a régné de la mi-février à la mi-mars, la neige a fait un retour inespéré, à basse altitude et en quantités. Et si tout au long de la semaine, le temps reste perturbé, le beau temps revient avec le week-end : de quoi profiter de l'éphémère mais ô combien grisant combo poudreuse au soleil. D'autant qu'en mars, les effets du soleil sur le manteau neigeux ne se font pas attendre, il s'agit d'en profiter vite si l'on veut disposer d'une neige encore non transformée! Alors comme bien d'autres, Forrest et Lake Schorderet, deux frères valaisans sortent les skis ce samedi, en compagnie de leurs amis Per et Fred, avec l'intention de faire de beaux virages et de ramener de belles images.

Il fait beau, la neige est belle. On fait quelques petites lignes, des belles photos, la journée parfaite.

Forrest  Schorderet

Oui mais voilà, comme souvent en montagne, la frontière entre le rêve et le cauchemar est souvent mince : lors d'un run, les deux frères s'élancent ensemble vers une pente immaculée, dropent un rocher, et soudain, la pente se fissure : c'est l'avalanche. Tout se joue très vite, mais au milieu de ce chaos, c'est aussi ici que l'heureuse issue de la journée se joue : Lake est totalement enseveli, mais Forrest, situé en rive gauche de la zone de propagation ne sera que bousculé et restera en surface. Leurs deux compagnons Fred et Per restés en haut, c'est donc à trois qu'ils peuvent mener le secours. Le bilan aurait pu être tout autre si deux ensevelis avaient du être secourus par deux indemnes. Par chance, le sang-froid et la réactivité des skieurs restés en surface leur permet de localiser rapidement Lake, et d'entamer un pelletage efficace à plusieurs. Prévenus, les secours arriveront 20 minutes plus tard en hélicoptère (30min plus tard pour l’hélicoptère du médecin). 

Les deux frères décident de publier le montage issu des images de leurs caméras embarquées afin de sensibiliser les skieurs à la nécessité de limiter les risques dans les pentes exposées (tester la pente, s'engager un par un, naviguer de "safe spot" en "safe spot",...), mais aussi d'être bien formés (mener une recherche DVA, gestes de premiers secours,...). Une piqûre de rappel indispensable après le retour des conditions hivernales dans nos montagnes.

On localise mon frère après 2min et on lui dégage la tête après 5min. Il est inconscient au début, mais il respire, il finira par se réveiller en sursaut.

Forrest Schorderet


Enregistrer l'embed
letapir1997
Texte Alexandre
Attention tapir méchant
16 commentaires
hypee

inscrit le 29/11/09
Matos : 4 avis
Quelle efficacité ! Merci à eux pour le partage.
On peut constater plusieurs petites choses qui font que le sauvetage est une réussite dans un temps record qui a certainement sauvé la vie de son ami !

Résumé:
0:05 - rupture de la plaque
0:45 - prise d'information de la situation: il est ou Loic ??
1:00 - appel les secours je me met en recherche
1:10 - j'ai un signal !
1:12 - go go (perds pas de temps, son autre ami venu aider à la recherche)
1:20/30 - communication claire sur la répartition des roles
1:45 - il est là ! (son ami arrive, il a déjà pelle & sonde de prêt)
1:53 - communication importante: soit précis, soit précis ! (prends le temps de faire ta croix)
2:40 - premier coup de sonde négatif au signal le plus près 1.1
2:55 - après plusieurs sondage en cercle, je l'ai, je l'ai !!
3:00 - début du pelletage
3:10 - communication avec les secours par le 3e ami
3:12 - je l'ai ! tu vois sa tête ?
3:20 - elle est là la tête (en indiquant où ~)
3:45 - toujours en communication avec les secours
4:20 - tu arrives à toucher ma main? (prise d'information, est-il conscient ?)
4:35 - bouche dégagé
5:05 - entièrement sortie de la neige - conscient

Bravo pour leur sang froid ! Un peu moins de 5 min, clairement ils sont entrainés, ça saute au yeux tellement leurs réflexes sont bons & appropriés. Auriez-vous fait mieux dans la même situation ? Personnellement je suis pas certains.

Ils ont commis une erreur au tout début qui aurait pu tout changer, en y'allant à deux dans la pente. Imaginer un instant maintenant qu'ils sont non plus 3 à chercher un enseveli mais 2 à chercher deux ensevelis, ce n'est plus le même scénario.

Pendant ce temps là, mes condoléances à Julie & Bruno qui n'ont pas eu la même chance.

Les piqûres de rappel en vidéo ça fait toujours du bien, merci à eux pour le partage.
Bast24
Statut : Confirmé
inscrit le 30/08/12
L'erreur initiale c'est pas d'avoir skier la pente à deux en même temps mais plutôt d'avoir skier cette pente...
0
Rider de Terre
Statut : Gourou
inscrit le 02/04/02
Stations : 1 avisMatos : 12 avis
@Bast24 : c'est évident à posteriori, très dur à décider à priori. A moins de rester sur son canapé quelles que soient les conditions.
2
Piotrek
Statut : Confirmé
inscrit le 13/02/10
Matos : 1 avis
@Rider de Terre: Tout à fait d'accord, mais il y a quand même une coulée visible sur la gauche, 1er plan de la vidéo, qui est plutôt un bon indice.
0
Bast24
Statut : Confirmé
inscrit le 30/08/12
Je dis pas que c'était évident à anticiper, ce que je veux dire, c'est que savoir faire un secours efficacement, skier un par un, etc. C'est bien, ca réduit les risques et les conséquences d'une avalanche, mais la base, c'est quand même de pas se faire piéger. Donc, ne pas se mettre dans la tête qu'avec DVA, pelle, sonde, sac airbag, et skier un par un, tout va bien se passer. On est dans la mitigation du risque uniquement sinon. Il y a quand même pleins d'autres choses à faire avant.
0
Bast24
Statut : Confirmé
inscrit le 30/08/12
2-3 commentaires sur le secours: même s'il est globablement bien fait et que l'issue est heureuse, il y a quand même quelques erreurs qui auraient pu causer problème sur un ensevelissement plus profond. Recherche fine, enlever les skis, finir à pied. Bien marquer le centre de la croix avec un baton. Le sondage, c'est entre les jambes avec la sonde prependiculaire à la surface. Le pelletage, c'est pas ca non plus: il faut commencer en aval, a distance 1.5x la profondeur d'ensevelissement. Plus pelletage en équipe en V, un seul devant, ca devient vite le bordel sinon.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

englarus2
Statut : Confirmé
inscrit le 06/06/05
Matos : 5 avis
On peut néanmoins noter une erreur qui aurait pu leur coûter cher : le premier skieur arrivé sur les lieux enlève son arva et le pose à côté de son sac.
En cas de sur-avalanche, c'était la catastrophe.
Mais vidéo super intéressante, pour prendre conscience de la nécessité d'être rodé et entraîné pour aller aussi vite qu'eux.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

hypee

inscrit le 29/11/09
Matos : 4 avis
Bien vu ! En voulant finir de monter vite sa pelle il se débarrasse de son DVA qu'il avait en main.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mika65
Statut : Confirmé
inscrit le 23/08/05
Je suis très heureux de cette fin sans trop de casse et la réaction de crise a très bien était géré.
Mais force est de constaté que la GoPro est devenu un facteur agravant d’avalanche à hauteur du vent et des cm de neige. C’est pas la première vidéo que l’on voit avec des skieurs qui se « suivent ». Quand même la 1er réglé c’est un bonhomme que une pente, un après l’autre! J’ai 40ans et des conneries j’en ai faites comme tout le monde, je le sent pas le cœur d’un vrai moralisateur, chacun voit midi à sa porte. Mais perso j’aurai honte de montrer cette vidéo où l’on salut « l’exploit » du sauvetage et où on banalise l’impact du follow cam sur les risque que l’on prend!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

marcoche
Statut : Gourou
inscrit le 12/01/13
Stations : 3 avisMatos : 62 avis
Instructif en effet. merci pour le partage.
A 3s On note qu'une coulée est partie sur les traces à gauche. Cela aurais du alerter, surtout sur ces faces bien connues pour être très chargées. Belle démonstration de la première règle salvatrice: Ne jamais rider seul.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

marcoche
Statut : Gourou
inscrit le 12/01/13
Stations : 3 avisMatos : 62 avis
Ceci dit samedi, on a renoncé à ce secteur meme si c'était le seul encore quasi vierge...et pour cause...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

DDAY
Statut : Confirmé
inscrit le 16/03/10
Matos : 1 avis
Bravo les gars et beaucoup d’émotions...vive la vie.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Toutcho

inscrit le 16/11/04
Matos : 1 avis
Le skieur enseveli avait un ABS non ? Il ne l'a pas déclenché ?
Je serais intéressé $ avoir son témoignage sur cet aspect si c'est le cas.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Cricket.Scott

inscrit le 21/12/17
Matos : 1 avis
Des coulées, il y en a partout au 1er plan : il manque juste celle qu'ils vont déclencher
Vu l'ensoleillement et le drop de départ, il faut être décérébré pour ne pas y aller un par un.
Mais tout échec est formateur.
Fin heureuse, tant mieux !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.