La météo du jeudi 18 mars : La revanche des Pyrénées et le froid avant le beau temps ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du jeudi 18 mars : La revanche des Pyrénées et le froid avant le beau temps ?

De nouvelles chutes de neige sont envisagées sur certains massifs
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :

La Météo du Jeudi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.
Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi la situation hivernale perdure sur le pays et nous développerons ses conséquences sur le type de temps attendu avec en prime de nouvelles chutes de neige ... notamment sur des massifs peu touchés ces derniers jours. Enfin, nous vous dénicherons les potentiels créneaux de beau temps, parfois durable à long terme, pour profiter de cet hiver qui joue les prolongations.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un contexte demeurant très hivernal

L'hiver est revenu. Difficile de présenter les choses autrement quand on voit la fraîcheur qui est désormais bien installée sur le pays, le temps souvent nuageux voire perturbé, et les quantités de neige très importantes qui sont tombées dans les massifs (parfois jusqu'à basse-altitude) sur les Vosges, le Jura, et surtout les Alpes du Nord. 

Après une séquence agitée entre jeudi soir et hier mercredi sur les massifs de l'Est du pays ; la situation évolue. Se dirige t'on tout de suite vers un redoux et le retour du beau temps ? Non, ce n'est pas d'actualité.

En effet, tant que les hautes-pressions (plages de couleurs jaunes/orangées et champ de pressions autour de 1030/1035 hectopascals) resteront loin du pays, comme c'est le cas ci-dessous, et surtout vers ces secteurs (ici du Nord de la Grande-Bretagne au large du Portugal) : difficile d'envisager le retour de conditions printanières. Pour rappel, les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre autour des anticyclones dans l'hémisphère Nord. Dès lors, l'air froid en provenance de Russie et Scandinavie a tout loisir pour "descendre" jusqu'en France (plages de couleurs bleues) d'autant que la petite dépression sur la Corse/Sardaigne (champ de pressions autour de 1010 hectopascals) accentue ce phénomène avec un vent de Nord vivifiant.

La situation est ainsi figée jusqu'en fin de semaine avec donc : une absence totale de redoux, et même un froid qui s'accentuera par endroits, un temps qui restera régionalement perturbé accompagné de chutes de neige significatives sur certains massifs, et des périodes ensoleillées localisées et peu durables. Pour autant, sur ce dernier point : une embellie plus franche pourrait se dessiner pour le week-end nous y reviendrons plus tard.

Mais à quel point les températures actuelles sont-elles fraîches pour la période ? Comme souvent, nous aimons bien prendre cette carte de l'anomalie des températures par rapport à la moyenne (ici en altitude vers 1350 mètres) pour se rendre compte de la situation. Et bien, sur cette carte ci-dessous, c'est très net : nous sommes 4 à 8 degrés, voire 10 degrés localement sur certains massifs, en-dessous des moyennes de saison. Une situation qui tranche clairement avec le coup de chaud remarquable du mois de février, où des records de douceur avait été battues, et avec la fin du mois de mars de l'année dernière qui, on s'en rappelle tous, s'est déroulée sous des conditions largement printanières.

Le pic de cet épisode de froid est souvent attendu entre ce jeudi et samedi matin mais on devrait conserver un risque de gelées blanches plus durablement en raison d'un ciel qui devrait devenir un peu plus dégagé comme nous l'espérons en fin d'article. 
Coté chutes de neige : la situation sera un peu différente de ces derniers jours avec cette fois le principal de l'activité perturbé qui devrait cette fois concerner les Pyrénées.

Entre froid et neige dans les massifs ...

Faisons le point donc sur ces chutes de neige et le temps par massif. En commençant donc par là où des chutes de neige significatives sont attendues :

Pyrénées :

Malgré une fraîcheur également bien installée, l'enneigement peine ces derniers jours à se refaire une santé alors qu'il est largement déficitaire sur l'ensemble de la chaîne. 

La situation évolue, et les amateurs de poudreuse du Sud-Ouest du pays vont être ravis. 

De rares averses circulent déjà ce jeudi avec des flocons dès 500/700 mètres, elles vont se faire un peu plus fréquentes en cours de nuit prochaine. Mais c'est surtout en matinée de vendredi (comme la carte ci-dessous en témoigne) que les chutes de neige se font plus régulières avec des flocons qui descendent bien bas, autour de 400/600 mètres environ. Fait notable, et bien illustré également sur la carte ci-dessous, les précipitations sont relativement homogènes d'un bout à l'autre de la chaîne même si évidemment quelques secteurs seront localement plus touchés que d'autre. 

Les chutes de neige adoptent à nouveau un régime d'averses en fin de journée de vendredi puis se font de plus en plus éparses en nuit suivante avant de cesser totalement au réveil samedi. 

On attend d'ici là au-dessus de 1200 mètres :
- 30 à 40 cm vers le Haut-Couserans, le Pays-Basque, voire 40/45 cm en Haute-Ariège au-dessus de 1800 mètres.
- 20 à 30 cm en moyenne sur le reste de la chaîne.
- 10 à 20 cm plutôt vers le Capcir et la Cerdagne.

Notons donc qu'une couche pourra se constituer dès 800/900 mètres avec souvent 5 à 10 cm voire localement 15 cm dans les plus froides vallées ariégeoises. 

Fait peu habituel à la fin du mois de mars : cette neige s'annonce sèche et légère, particulièrement agréable à skier. Mais elle s'alourdira rapidement dès que le soleil sortira samedi, hormis en pentes plein Nord ... avis aux amateurs de grasses-matinées. 

Les températures maximales ne dépasseront pas dans ce contexte vendredi les -4 à -1 degré vers 1000 mètres vendredi et -9 à -5 degrés vers 2000 mètres.

Consultez les cumuls par stations sur l'Ouest des Pyrénées et l'Est des Pyrénées.

Alpes :

Le temps se calme, mais le froid est bien en place et va mettre du temps à s'évacuer. Après un jeudi très mitigé avec, par moments, de belles éclaircies ... on repart sur des conditions très changeantes vendredi. Avec ce froid bien installé, la couche de neige fraîche se tasse mais sa qualité n'évolue pas trop au-dessus de 1400/1700 mètres environ en pentes Nord. Ce n'est évidemment pas la même dès que la luminosité augmente sur les autres versants avec une couche de poudreuse vite lourde ...
Mais, revenons au ciel : des moments de soleil vont parvenir à se développer vendredi au fil de la matinée surtout sur l'Ouest et le Nord de la région. En après-midi : les nuages reprennent du volume sur l'ensemble des massifs avec de petites giboulées de neige anecdotiques qui peuvent reprendre isolément en montagne comme la veille. 

Le pic de froid devrait être atteint entre ce jeudi après-midi et samedi matin avec, pour cette journée de samedi par exemple, des gelées matinales marquées pour la période puisque l'on attend -5 à 0 degré en vallées, -8 à -4 degrés vers 1000 mètres et -12 à -7 degrés vers 2000 mètres en fonction de la topographie.

La carte de l'isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) ci-dessous témoigne de cette masse d'air froid qui est bien en place sur l'arc alpin. Elle a pour effet de garder donc une excellente qualité de neige par endroits, surtout en altitude et en pentes Nord donc, alors que nous arrivons en dernière décade du mois de mars. Il va falloir en profiter avant que le soleil ne ressorte ...

Massif-Central :

La carte ci-dessus permet également de voir que le Massif-Central n'est pas en marge de cette descente d'air froid. Cela restera donc le cas ces prochains jours. Mais, le mauvais temps est là. Des couches nuageuses, nombreuses, accrochent les pentes aujourd'hui et demain vendredi ne laissant passer que de courtes éclaircies (surtout dans les vallées) en cours d'après-midi pour cette journée. 

Les giboulées associées sont neigeuses dès 400/500 mètres environ. On attend, au-dessus de 700/900 mètres, généralement 5 à 10 cm sous ces giboulées d'ici la nuit de vendredi à samedi voire 15 cm vers l'Ouest du Puy de Dôme où elles seront plus fréquentes.

Les températures sont évidemment bien froides avec des maximales vendredi ne dépassant pas les -1 à +3 degrés vers 800 mètres et -6 à -2 degrés vers 1500 mètres environ.

Vosges et Jura : 

Entre passages-nuageux et éclaircies ce jeudi, puis entre grisailles nombreuse et étendues remontant les pentes et trouées vendredi : le ciel sera souvent chargé ces deux jours pour les massifs du Nord-Est du pays. Mais, une fois n'est pas coutume, les averses seront ici bien rares avec tout au plus de rares flocons sous les nuages les plus volumineux. Le froid est là avec un dégel absent en journées au-dessus de 1000/1200 mètres et des températures qui plongeront vers -8 à -5 degrés samedi matin voire -15/-10 degrés dans les plus froides combes du Jura.

... avant le beau temps ?

Samedi justement ... Cette journée devrait être marquée par un changement de temps. Ce sera tout simplement la journée à cocher sous votre emploi du temps pour profiter encore de magnifiques conditions de neige mais également dans le ciel. Hormis quelques plaques de grisailles, surtout au pied des Pyrénées et des massifs du Nord-Est du pays ; le soleil règnera sans partage. 

Après le froid de la nuit : la neige demeurera d'excellente qualité jusqu'en milieu de matinée en versants Sud, voire en fin de matinée/mi-journée en pentes Nord (et potentiellement plus durablement sur ces versants au-dessus de 1600/2000 mètres).  Bref, c'est la journée à ne pas louper avec tout de même un froid surprenant pour la période au réveil comme évoqué précédemment.

Dimanche et lundi devraient également être des journées ensoleillées, mais plus localement et il sera difficile de parler de beau temps généralisé ce coup-ci. Le soleil sera là sur l'arc alpin, surtout au Sud, malgré des grisailles parfois étendues à basse-altitude. Mais ces grisailles seront encore plus compactes et atteindront parfois les pentes sur les autres massifs du pays où le ciel pourra donc être parfois bouché.

Côté mercure, un petit redoux va rentrer progressivement. La carte ci-dessous, témoignant toujours de l'anomalie des températures par rapport à la moyenne vers 1350 mètres, montre bien que nous allons nous rapprocher progressivement des valeurs de saison. Mais : la poussée anticyclonique attendue, et la présence de grisailles pondèreront largement cette hausse du mercure avec un ressenti qui demeurera encore bien hivernal sauf sur les pentes Sud qui prendront le soleil ... ce qui devrait être le cas surtout dans les Alpes. Notons que les gelées matinales, d'autant plus là où le ciel sera dégagé, resteront très marquées pour la période en particulier dans les fonds de vallées.

Bref, après avoir fêté le ski de printemps en février, il va falloir attendre encore un peu pour quitter des conditions pleinement hivernales sur le pays.

En espérant que cet article vous a permis d'y voir plus clair sur les nouvelles chutes de neige, et surtout les créneaux de beau temps pour en profiter. Côté risque d'avalanches ; on conserve des risques "marqués" à ce jour sur les Alpes du Nord, quand celui sur les Pyrénées sera nécessairement revu à la hausse pour cette fin de semaine. Le temps froid attendu en altitude ne permettra pas tout de suite au manteau neigeux de se stabiliser
La consultation des Bulletins d'Estimation du Risque d'Avalanches des jours prochains vous permettra d'y voir plus clair. 

Bonne fin d'hiver à toutes et à tous !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
letapir1997
Photos Alexandre
Attention tapir méchant
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.