Marker-Dalbello-Völkl  :  3 marques, 3 nouveautés

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Marker-Dalbello-Völkl : 3 marques, 3 nouveautés

Skis, fixations, chaussures, il y en aura pour tout le monde...
#marker
Fanny Caspar
Texte :
Photos :
Groupe MDV

Intuition, passion, sensations… Décidemment, le groupe Marker-Dalbello-Völkl n’a pas fini de nous faire vibrer cette année. A l’heure où le marché se réduit et où la plupart des fabricants tendent à réduire leurs gammes, le trio continue à investir et œuvrer au quotidien pour répondre aux besoins spécifiques de chaque typologie de skieur. Une stratégie à l’envers des tendances qui permet au groupe de marquer sa différence et peut-être aussi de prendre une certaine avance…

En 2023 en tous cas, les innovations pleuvent dans tous les sens. Parce qu’il fallait faire un choix, on en a sélectionné trois, une pour chaque marque. Peut-être pas les plus folles, mais clairement de celles qui pourrait bien nous faire passer un bel hiver…

Côté fixations, place à l’intuition 

Chez Marker, la révolution c’est un peu tous les ans. Pas mal pour une marque qui a relancé les têtes couronnées au lieu de les couper il y a près de 20 ans. Depuis la Duke, la marque allemande ne cesse de nous surprendre. Loin de se croire arrivée, elle ne cesse de se remettre en cause si nécessaire et de s’améliorer. Un produit peut être optimisé ? Allez, elle fonce. Les ingénieurs c’est certain, ne doivent pas s’ennuyer !

Cette saison, c’est au tour des modèles à inserts de se faire lifter. Une jolie petite retouche en caoutchouc et sans botox, rien que du naturel, pour faciliter le chaussage pas toujours évident, il faut bien le reconnaître, et la bonne mise en place de la chaussure dans l’étrier.

La nouveauté, utilisée sur l’ensemble des modèles Kingpin et Alpinist, se prénomme ISI - pour Intuitive Step In - Toe. Assez facile de comprendre et imaginer les avantages de la technologie, non ? Une amélioration générale du confort de chaussage que les amateurs de randonnées ou de freerando ne bouderont certainement pas.


Comment ça fonctionne ? Très simplement. Tout d’abord, la fixation a été dotée d’une butée en caoutchouc qui vient bloquer la chaussure en avancée et lui permettre de se positionner correctement. De plus, la marque a augmenté la plateforme d’accueil de la semelle, ce qui facilite sa bonne insertion entre les mâchoires de la fixation. Ainsi guidé, le pied trouve plus facilement sa place et l’orientation adéquate pour accueillir les inserts.

En outre, la surface supplémentaire ainsi érigée agit en véritable bras de levier, facilitant l’enchâssement des inserts dans les trous prévus à cet effet, et par là même, le chaussage.

Autrement dit, plus besoin de trop réfléchir, il suffit de se laisser guider par l’Intuitiv Step In.

Capi-Toe ?


Enregistrer l'embed

Kendo, plus d’une décennie de passion

Je t’aime, moi non plus ! Le Kendo a nourri bien des passions depuis ses débuts. Souvent encensé, adoré par les uns, il fût aussi jugé trop exigeant, pas assez accessible par les autres. Bref, pas de mièvreries avec lui. Le Kendo fait partie de ces modèles stars, ceux qu’on aime détester parfois parce qu’ils ont tout. Le talent, la réussite, le succès, à un point que s’en est agaçant.

Et ça, chez Völkl, on n’aime pas. Ne pas faire l’unanimité. Ne pas mettre tout le monde d’accord. Alors, une fois encore, les équipes ont planché pour arriver enfin à trouver la recette qui obtiendrait le consensus et conviendrait à tous. Le principal axe de travail ? L’accessibilité. Avec l’envie de donner à chaque skieur la capacité à utiliser ce petit bijou. De là à le rendre tout doux ? A voir… Le Kendo doit tenir son rang. 

Quand la technologie se fait sur-mesure

Le vrai enjeu du développement de la mouture 2023 : rendre le ski plus abordable, sans galvauder ses performances. Manifestement, les développeurs ont trouvé la solution.

Ou les solutions. Car c’est clairement la combinaison – et surtout la déclinaison – des nouvelles Tailored Technologies (développées pour la version M6 du Mantra l’an dernier) et du rayon 3D cher à la marque qui a permis cette réalisation.

Commençons par le rayon 3D. En réduisant de près d’un mètre le rayon central – soient 16m en taille 177 – le ski bénéficie d’un rayon de courbe relativement court, qui permet d’engager rapidement le virage et donne une grande maniabilité au ski. Ainsi, le skieur moyen qui pilote son ski par le patin, sans trop venir augmenter la pression en spatule, va pouvoir entrer en courbe sans trop d’effort. Pratique aussi cette capacité à virer court dans les sapins ou autres obstacles variés du tout terrain. A l’inverse, les rayons longs proposés en spatule et talon donnent au Kendo une grande stabilité et une bien meilleure absorption des irrégularités du sol en grandes courbes et à grande vitesse. En résumé, le rayon 3D y est pour beaucoup en termes d’accessibilité et de polyvalence.


Mais ce n’est pas tout. On le sait, la puissance, l’efficacité, le toucher de neige d’un ski sont majoritairement liés aux plaques de Titanal intégrées à la construction, qui viennent renforcer et poser le ski. Le Kendo en est pourvu depuis toujours. Mais, pour gagner en tolérance et en uniformité de répartition de souplesse du ski, quelle que soit sa taille, Völkl a développé le Tailored Titanal Frame. Parfaitement ciselée pour venir conférer au ski les propriétés de rigidité en torsion et de transmission des appuis là où elles sont nécessaires (en particulier sous le pied et au-dessus des chants) et seulement là, la plaque est intégrée dans la construction juste au-dessus du noyau. Pour chaque longueur de ski, ses dimensions et ses découpes sont adaptées de manière à garantir une répartition de souplesse analogue, quelle que soit la taille du ski. Cela assure également une meilleure adéquation avec le gabarit de l’utilisateur. Non seulement le Kendo devient plus agile, mais il garde toute son efficacité en demandant moins d’effort.



Enregistrer l'embed

Pour aller au bout de la démarche, les spatules et talon ont été travaillés avec la même approche. Cette fois, ce sont des fibres de carbone qui ont été spécifiquement cousues sur le tissu de fibre de verre le long des lignes de force, de manière à assurer la rigidité et la torsion du ski ainsi que la transmission des appuis du skieur de la manière la plus efficiente. Facilité de pivotement et précision en prime. C’est le Tailored Fiber Placement.

C’est clairement le mix de ces 3 technologies, et en particulier le travail d’adaptation à chaque taille, qui a permis de rendre le Kendo plus polyvalent, plus tolérant, plus accessible, sans rien lui ôter de ses qualités extraordinaires en termes de performance, de stabilité, de précision et de vivacité. Avec tout ça, si vous ne foncez pas le tester…


Enregistrer l'embed

Véloce, un concentré de sensations

Obtenir le meilleur niveau de performance dans une chaussure de ski confortable, vous en avez rêvé ? Dalbello s’y est attelé. Les 7 modèles de la gamme Veloce (4 pour les hommes, 3 pour les femmes) se déclinent par dureté, en commençant par une 130, preuve qu’on n’est pas là pour rigoler.

Avec ses 100mm aux métatarses le produit phare de la gamme promet un haut niveau de précision et de contrôle aux skieurs exigeants qui n’ont pas les pieds tout fins ou qui souhaitent préserver leur confort tout au long de la journée. Avec sa coque et son collier en PU, son Power Strap 3D Booster, un spoiler amovible et son chausson Contour 5 IF Pro 130 préformé pour un maintien parfait du pied, la 130 a été résolument pensée pour performer.

Les autres produits ne sont pas en reste. En effet, l’ensemble bénéficie de la construction double injection avec coque en PU pour le contrôle et, selon les besoins du skieur, un collier en PU précis ou en matériau plus souple, DB Hyperlite, qui permet une manipulation et un chaussage plus facile.


Toutes les chaussures bénéficient de la technologie Contour 5. Elles sont préformées et adaptées à l’anatomie du pied. Une attention particulière a été portée aux 5 points cruciaux qui déterminent à la fois confort et précision, comme les faces internes et externes de l’avant-pied et de la cheville, ainsi que le cou-de-pied. L’ensemble a été conçu pour simplifier le travail des boot fitters dans le cas d’une personnalisation.

Le chausson, préformé et bien rembourré se montre doux au pied. Les 3 versions haut de gamme bénéficient de coutures thermosoudées, pour une meilleure isolation thermique.

Quant à la languette, elle utilise une mousse à mémoire de forme qui épouse et protège le tibia, pour un confort amélioré. Grâce à la technologie MyFit, les Veloce sont bien sûr toutes adaptables de manière à optimiser les sensations.

Pour finir, tous les modèles sont équipés d’une semelle Grip Walk pour une adhérence optimale sur la neige et la glace, ainsi qu’un grand confort de marche.

Que demander de plus ?

Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Marker Dalbello Völkl
Fanny Caspar
Texte Fanny Caspar
happy women in the mountains

3 Commentaires

karamazofaucunlien J'aimerais beaucoup que les Mantra redeviennent ces skis puissants dont on ne voit pas les limites. On garde le shape et on remet une construction simple, avec un gros noyau d'une belle essence de bois sandwiché entre deux plaques titanal pleines... le rêve.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mtf73 ça ne s'appelle pas Volkl ce que tu demandes mais Aluflex .......
Bonne saison
@ +
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

POOKYE Si, si ca s'appelait bien Vokl..Mantra et Kendo de première génération..Il y a 10 ans ou plus !!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.