Cet hiver, l’Alpe d’Huez vous fait tourner la tête !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Cet hiver, l’Alpe d’Huez vous fait tourner la tête !

Avec ses 250 km de pistes et ses espaces ludiques, le domaine offre un éventail tel que tous les skieurs, débutants ou confirmés, peuvent trouver de quoi combler leurs attentes.
Alpe d'huez
La réputation de l’Alpe d’Huez n’est plus à faire. Avec ses 250 km de pistes et ses espaces ludiques, le domaine offre un éventail tel que tous les skieurs, débutants ou confirmés, peuvent trouver de quoi combler leurs attentes. Depuis 1860 jusqu’à 3330 m d’altitude, au sommet du Pic Blanc d’où part la fameuse Sarenne, plus longue piste d’Europe, vous aurez le choix entre pistes ludiques scénarisées, grands boulevards damés à souhait et hors-piste d’exception. 

Le ski fait partie de l’ADN de l’Alpe d’Huez depuis toujours. Et depuis 1936, avec l’installation du premier tire-fesse, le domaine n’a eu de cesse de se développer pour le plus grand bonheur de ses fidèles. Chaque saison, ils découvrent sur le domaine de nouveaux aménagements et de nouvelles pistes, sans parler des activités proposées (tubing, grande roue, luge sur rails, construction d’igloo …) si la glisse n’est pas leur dada. Et cette saison n’est pas en reste !

Le plan des pistes vous offre en un regard une vision globale d’un réseau aux quatre couleurs. De vert à noir, si vous ne voulez pas faire deux fois la même piste c’est possible ! Jusqu’à 2100, « tranquille Emile », les pistes sont larges, la pente douce et la vue dégagée sur la station et les massifs environnants. Parfait pour une reprise après un hiver sans ski. Dans le DMC, passé le premier tronçon c’est une autre histoire qui se raconte. On voit rouge entre Le Dôme, Chamois et Bartavelles. C’est un peu plus technique, plus engagée mais avec les bons skis, le casque qui va bien, les cuissots en béton, le plaisir sera au rendez-vous. 

Et si d’aventure, Johnny Hallyday vous susurre à l’oreille « noir c’est noir il n’est jamais trop tard », écoutez cette petite voix et prenez encore plus de hauteur. Direction le Pic Blanc à 3330 mètres d’altitude, la Tour Eiffel des Alpes vous y attend pour prendre le départ de Sarenne. Avec ses 16 km de descente, dont une partie pittoresque entre cours d’eau glacé et sapins enneigés, vous n’aurez de cesse de vouloir réitérer cette expérience hors du temps. Autre défi à relever, si intense que certains locaux n’osent s’y coller, la piste Tunnel, 35% d’inclinaison marquée par un champs de bosses droit devant. Il faut avoir le cœur et le corps bien accrochés mais arrivé en bas la satisfaction est à la hauteur de l’adrénaline engagée. 

Ce petit avant-goût de grands espaces n’est rien quand on touche du doigt les secteurs hors-pistes. Pour les découvrir en toute sécurité et sortir des sentiers battus en partant à la quête de coins plus secrets et reculés, rien de tel que le bureau des guides de l’Alpe d’Huez. Matthieu, Patrick, Stéphane et les autres se feront un plaisir de vous mener aux confins du glacier du Grand Sablat, du Pic Bayle, du Glacier des Quirlies et des Malâtres.

Vous l’aurez compris, votre séjour à l’Alpe d’Huez cet hiver sera riche, varié et définitivement à l’épreuve de l’ennui !


Si vous souhaitez plus d'informations c'est ici, et pour réserver directement votre forfait, rendez-vous sur la plate forme d'achat en ligne.


Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Alpe d'huez
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.