Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Rip Curl Freeride des Arcs

Saison 07 08
La Freeride des Arcs, finale du World Tour de ski freeride.

De la neige fraiche tombée à la veille de l'ouverture de la compétition, un soleil resplendissant et un plateau de rêve : les sangliers du team Ca envoie du gros, organisateurs de la Rip Curl Freeride des Arcs, ont encore été bénis des dieux...
De l'avis général, la Freeride des Arcs est l'évènement freeride à la cool en nos belles alpes françaises, certainement car les riders et organisateurs le sont aussi (bien cools). Bon, on va arrêter de leur envoyer des fleurs et passer aux choses sérieuses. Car choses sérieuses il y avait.

En effet, la FDA (on abrège car nous sommes flemmards) tenait également lieu de finale du World Tour de l'IFSA (International Freeskiing Association) et après les étapes de Whistler au Canada et de Snowbird aux US, le classement restait très ouvert et nombreux étaient les riders à pouvoir prétendre au titre suprême.Romain Maitre, rider de la Rosière, menait alors la danse, suivi de Guerlain, Manu Gaidet et Jonny Law.

A l'issue des qualifications, Guerlain Chicherit qui fait une grosse impression. Gros avantage psychologique pour le tignard qui aura lors de son run montré toute l'étendue de son talent, rapide, fluide et surtout très engagé dans ses vols, énormes et parfaitement reposés...
Enorme déception en revanche pour Enak Gavaggio qui jouait à domicile mais qu'une chute écarte de la finale. Bon esprit, il assure néanmoins le spectacle jusqu'au bout du run, s'offrant un Lincoln Loop sur une belle barre.

La Finale

A l'aube de la finale, le soleil inonde déjà la station des Arcs... Tout le (petit) monde du Freeride se retrouve pour le briefing de course suivi du petit déjeuner. Ambiance encore décontractée mais la tension monte peu à peu. Le site de la finale est magnifique, bénéficiant de bonnes conditions d'enneigement, sûr et parfaitement situé pour attirer un public nombreux, mélant passionnés et touristes n'en revenant décidémment pas de que ces drôles de skieurs osent faire sur la montagne et ses rochers, alors que les pistes sont si bien damées... Pffff, ça se voit que ce sont pas eux qui payent la réparation des semelles...

  L'ambiance au pied de la face est à la concentration et au repérage... Quelle sera la ligne qui permettra de sortir du lot et de s'attirer les faveurs du jury? Le tout dans une bonne ambiance puisque riders concurrents n'hésitent pas à échanger leurs impressions...
Pendant ce temps, Enak et Laurent Niol se payent un petit coup de chute libre depuis l'hélico, ouvrant leur voile déraisonnablement trop près du sol... Ces garçons sont fous...
S'ensuit une compétition intense : Un Manu Gaidet solide, Un Jonny Law que beaucoup verraient gagnant, un Romain Maitre explosif, skiant toujours aussi rapidement, ponctuant son run de 2 backflips à la réception malencontreusement trop approximative. Il sera récompensé par le "Run de Porc", sorte de prix spécial du Jury dont le nom est suffisamment explicite pour m'éviter une explication de texte.

On notera aussi le passage de Xavier Kuhn l'Alsacien (il aime bien qu'on le rappelle) qui quitte le temps d'une compétition les parcours de SkierCross pour se montrer et montrer à la terre entière qu'il est un skieur complet. Pari réussi puisqu'il finira 8ème de la compétition, chapeau Xaka!

Arrive alors le tout dernier run, celui de Guerlain Chicherit. Un Guerlain qui a fait beaucoup de chemin depuis quelques années, qui a pris de la bouteille, a appris de ses erreurs, tant sur la neige qu'en dehors, et est à ce titre plus que jamais favori. Il signe une ligne très propre mais au final en retrait de celles d'un Jonny Law et surtout d'un Manu Gaidet décidemment impérial ce jour.

Quelques heures plus tard, au bar, à quelques minutes de l'annonce des résultats, la mine déconfite de Guerlain ne laisse guère place au doute : la compétition et le titre lui échappent... Il reste malgrè la déception bon perdant à l'annonce des résultats, même si une tension est perceptible à l'égard de certains juges...
C'est en effet Manu Gaidet qui remporte l'épreuve du jour et par la même occasion le World Tour. Grosse émotion pour le rider de Courchevel dont le prochain objectif est de finaliser sa formation de Guide de Haute Montagne. Histoire de faire rimer Freeride et Responsabilité, pour ceux qui en doutaient encore...

G.

Une compétition de Freeride c'est bien beau, mais comment ça marche ?
Une belle face, des corniches, des barres, de la fraîche et de la moins fraîche. Un point de départ, un point d'arrivée et dans le dénivelé... du grand art, de la souplesse, de la sagesse. Le tout observé attentivement aux jumelles par les juges présents et frénétiquement à l'oeil nu par un public friand de sensations fortes.
Dominique Daher, rider qui joue de la plume pour Skieur Mag, a fait partie des cinq juges qui ont eu la difficile tache de départager les riders de cette Freeride des Arcs. Il nous donne les grandes lignes de la notation de ces compétitions de l'extrême :



Cinq critères notés sur 10 permettent de définir le classement d'une épreuve de Freeride.
Le premier, et celui qui détermine les notations suivantes, est le choix de la Ligne.
La note donnée pour ce critère conditionne les notes des quatre critères suivants qui ne pourront pas monter au delà de deux points au dessus de cette fameuse première note : pour faire simple, un 5 sur 10 obtenu en choix de Ligne empêche les note des critères suivants d'aller au delà de 7.
les quatre autres notes concernent le Contrôle, la Fluidité, (ces deux critères sont pénalisés par une éventuelle chute) la Technique et l'Agressivité (les enchaînements de sauts, la rapidité, l'engagement)

Histoire de prendre conscience des risques pris par les concurrents, au matin du deuxième run les juges étaient allés reconnaître la face qui proposait trois départs de ligne. Indispensable, car d'en bas il est impossible de se rendre compte de l'état exact de la neige et de l'engagement des lignes.
De l'avis de tous, nous avons assisté à du "beau ski" et à une compétition
serrée... Cinq critères de notation à compléter d'un applaudimètre jaugeant
la performance dans son ensemble, l'inévitable petite touche de subjectivité...

E.



Ah ces juges, toujours la tête en l'air...

Les Résultats...

Ces messieurs...

Ces dames...
1 - GAIDET Manu (FR)
2 - LAW Jonathan (USA)
3 - CHICHERIT Guerlain (FR)
4 - ZACHRISSON Kaj (SUE)
5 - MAITRE Romain (FR)
6 - ROLLET Brice (FR)
7 - DIET Thomas (FR)
8 - KUHN Xavier (FR)
1 - BINNING Andrea (AUS)
2 - KARLSEN Marte Lise (NOR)
3 - ASHTON Jennifer (CAN)
4 - PERSSON Marja (SUE)
5 - CARNEY Megan (USA)
6 - IMBERT Camille (FR)
7 - CATTELIN Anne (FR)
8 - KENNEN Lynn (USA)
9 - BRECHU Marianne (FR)

 

textes : Guillaume Lahure (article), E (topo notation)
photos : Guillaume Lahure, E (extractions video)

portfolio

Xavier Kuhn repère la face en compagnie de Bouli, le préparateur Salomon...

Photo

Rip Curl Freeride des Arcs

Photo

Enak et Laurent Niol sautent de l'hélico...

Photo

le premier qui ouvre est...

Photo

plus bas serait trop bas...

Photo

Dino, l'organisateur de la Freeride

Photo

et hop une séquence...

Photo

et hop une autre, Xavier Troubat

Photo

Xavier Troubat

Photo

Xavier Kuhn pose son flip...

Photo

Dino, Dom Daher et Bouviax...

Photo

Guerlain et Arnold, le kiné préféré des riders...

Photo

Xavier autour d'une bonne bière après la course... Joli T-shirt non? (ce n'est pas une mise en scène)

Photo
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.