Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

David Wise champion du monde de half-pipe

David est tout sourire tandis que Torin Yater Wallace tire la gueule. Les deux jeunes Américains ont skié très fort, mais c'est David qui est sacré champion du monde 2013 devant son cadet. Thomas Krief fait 3ème au terme d'une finale très intense.

Simon dumont
Les réactions à chaud en vidéo de David, Torin, Thomas et Joffrey :


David Wise est tout sourire tandis que Torin Yater Wallace tire la gueule. Les deux jeunes Américains ont skié très fort, mais c'est David qui est sacré champion du monde devant son cadet. Thomas Krief fait 3ème au terme d'une finale très intense de par le niveau général, mais aussi par le temps très court dans lequel tout s'est joué (sur le premier run).


La finale est nocturne. Tout le monde arrive à l'Oslo VinterPark vers 17h30, deux heures avant le départ. La pression s'exprime dès les échauffements où les riders n'hésitent pas à poser leurs runs directement. Ils ont 30 minutes pour se mettre en confiance. Ce n'est plus le moment d'essayer...

Les finales FIS ont la qualité de mixer les genres. Le premier run des femmes d'abord puis celui des hommes et ensuite le second des femmes pour finir par le second des hommes. Ça donne de la visibilité aux rideuses et ça permet de récupérer un peu pour les riders, car le rythme est très rapide, plus qu'aux X-Games. Les runs s’enchainant, presque comme une battle où on a l'impression que les riders se répondent.

Ce soir le pipe est excellent, pas de froid glacial et une neige parfaite à skier. « Vous avez vu le pipe, c'est l'un des meilleurs à rider cette année, alors pas d'excuses » prévient Greg Guenet en s'adressant aux Français avant le début des entrainements.

Ces militaires sont en fait l'équivalent de nos anciens conscrits.

À mesure que l'heure du départ approche, la foule augmente, mais reste tout de même clairsemée. L'entrée au public est payante et si l'organisation tablait sur 15 000 personnes, c'est à peine 2000 amateurs qui se massent près du pipe. L'ambiance n'est pas à chercher de leur côté.


Le premier run des femmes permet à 3 francophones d'être dans les 4 premières. Anaïs Caradeux est en tête, Virgnie Faivre et Marie Martinod suivent. Le niveau est aussi bon sur le second run avec notamment Rosalind Groenewoud qui rate une seconde fois son 1080. Sous les yeux de sa fille, Marie Martinod tente deux flairs dans son run, mais chute. Elle finit 5e. Anais Caradeux manque toujours d'amplitude sur la fin de son run pour venir chercher Virginie Faivre qui ajoute encore un trophée FIS à son long palmarès. La Japonaise Ayana Onozuka ferme la marche.

Viennent les hommes. Kevin Rolland est le premier à partir. Il n'a pas encore repris le leadership sur une compétition depuis sa blessure. Il est très bon sur tous ses tricks, même trop. Alors qu'il s'apprête à finir son run, il part très haut sur son double flair et finit lourdement sur le coping. Son dos amortit le choc et le propulse en bas du mur. Il reste sonné tandis qu'on vient à lui. Il se relève. Le public l'applaudit. On comprend le ton de ce soir. Il faudra tout donner, quitte à ne rien avoir.

Kevin Rolland, après sa chute.

Noah Bowman et Simon D-Artois suivent, mais chutent eux aussi. Aaron Bluck ride fort et pose son run avec double tout comme Simon Dumont qui impressionne toujours, mais manque de propreté dans ses réceptions. AJ Kampainnen lance plusieurs doubles. Le niveau monte de rider en rider. L'excitation aussi.

Matt Margets


C'est Thomas Krief (photo ci-contre), en milieu de start-list qui passe un cran. Pas impressionné par la chute de son pote Kevin, le rider de l'Alpe d'Huez se lance et dépasse les 90 points avec beaucoup de joie. Il prend la tête. Mike Riddle, champion en titre, manque d'amplitude pour le suivre mais place son double alley oop 360 tir à l'arc et pose son dernier hit sur la fin du pipe. Vient Joffrey Pollet-Villard, très attendu. Il commence bien, mais chute en touchant le coping sur son troisième hit. Il devra confirmer sur le second. On veut en voir plus.




















Thomas Krief

Les deux stars américaines rentrent alors en scène. Ils se suivent sur les podiums depuis deux ans. Torin attaque et pose ses doubles avec une aisance qui lui est propre ( Right-side double-corked 1260 mute, left-side 1080 tail, switch right-side 720 double Japan, alley-oop double-corked 1080 Japan, double-corked down-the-pipe 900). On le pense imbattable. Il dépasse Krief avec 95.6 points, David réplique et se donne à la perfection. Il est très aérien. Pose ses 3 doubles à la suite, sur ces 3 derniers hits, ce qui accentue la puissance de son run (leftside cork 900 nose-grab, rightside 720 leading mute-grab, switch double cork 1080, rightside double cork 1260, leftside double cork 1260) . Les juges sont conquis. Il marque 96 .2 points. La messe est dite.

David Wise lors de son second double cork 1260.

Matt Margets, premier des qualifs hier, ne peut que regarder impuissant la montée en régime impressionnante des deux Américains. Il n'a pas les armes pour faire jeu égal malgré son style si singulier. Il chute sur son premier run.

À peine une demi-heure est passée et voici notre podium provisoire : David Wise devant Torin et Thomas. Les trois à plus de 93 points à ce moment là. Ça sera les trois vainqueurs.

Kevin et Joffrey peuvent venir les chercher, mais il faut prendre des risques. Kevin, courageux, choisit de rider et se donne au maximum. Il pose son run mais sans la même sensation que son premier. Il score à 80 points. Trop bas. Sans regret.

Les challengers comme Aaron Blunck ou Aj Kempainnen chutent sur leur second run tout comme Dumont et Simon D-Artois ou Noah Bowman ne sont pas encore assez constants et assez hauts.

Aaron Blunck

Vient le second run de Thomas, sous les yeux de Kevin qui le regarde et confirme sans cesse « il est bon là, il est bon ». Krief, compétiteur, s'offre une note 94.2 avec force. (left-side double-corked 1260 tail, alley-oop double-corked 900, left-side 900 tail, right-side 1080 safety, switch left-side 1260). Il confirme sa troisième place. Il lui reste de son aveu encore un peu de travail pour l'or ou l'argent, mais il y arrivera. Mike Riddle tente en dernier recours de défendre son titre. Il ride bien mais pas suffisamment, 89.2 points.

David Wise champion du monde de half-pipeJoffrey Pollet-Villard. Master Air.

Joffrey sait lui qu'il peut toucher de près le podium (une 4éme ou 5éme place est possible), mais c'est d'abord le ciel qu'il touche une nouvelle fois. Au niveau de son 4éme hit, sur son 540, il monte...il monte...il monte..., tout autant que la clameur du public et de son encadrement se fait de plus en plus forte. Sa tête est presque à hauteur des projecteurs alors qu'il entame tranquillement sa descente, mais notre adrénaline y reste elle quelques secondes encore. Il vient de faire l'un des airs les plus fous jamais vu sur une compétition de pipe. De l’aveu de ses proches, il est plus haut qu'aux X-Games où il avait fait sensation. Joffrey continue son run parfaitement, mais le pipe est trop court pour lui. Il pose trop loin son dernier trick, son ski se décroche, il finit dans la neige.

Il manque peu à Joffrey pour que sa réputation soit aussi associée à des podiums sur les courses majeures. Un peu de plus de constance et il va animer sérieusement les prochaines compétitions de pipe.

Joffrey à la fin de son deuxième run.

David et Torin ou Torin et David ont le champ libre pour finir leur duel. Torin veut gagner, mais une réception un peu trop basse sur le premier hit lui fait comprendre qu'il ne pourra pas.
David sait alors qu'il est champion du monde. Lui, qui remporte souvent des compétitions avant même d'avoir passé son dernier run, est un joueur. Il va rider et pas que pour le spectacle puisqu'il repose ses 3 doubles et en ressort tout sourire. Après une double victoire aux X-Games, il assoit sa suprématie sur le pipe mondial.

David Wise champion du monde de half-pipe
David Wise champion du monde de half-pipe
Le podium des femmes : Virginie Faivre en Or, Anaïs Caradeux en Argent et Ayana Onozuka en Bronze.

Sur le podium, on perçoit déjà la déception de Torin qui se confirmera en conférence de presse. Le jeune homme préférant esquiver les questions pas des blagues et en jouant l'air de l'adolescent désabusé. Ce qui contraste avec la joie de David. Torin a grandi et changé. Il n'est plus un newscomer et l'adolescent candide de ses débuts. Moins souriant, moins accessible il laisse transparaitre sa déception et parle de son envie de filmer, de faire la fête après toutes ces compétitions. David rayonne et partage. Il remercie la Norvège, félicite ses collègues skieurs et bien sur Torin « C'est vraiment un sport cool avec des choses folles qui arrivent toujours. Torin est l'un dans le pipe en ce moment qui me fait travailler dur. Parfois tu arrives au top et c'est facile d'y reste, mais avec quelqu'un comme lui derrière moi il n'y a aucune possibilité que ça soit facile. Je dois continuer à travailler ».Les jeunes filles avec leurs mamans rideuses.

Tout le monde se réjouis de cette finale. Cela tient à la qualité du pipe mais aussi au fait qu'on est sur la fin d'hiver. «Je pense qu'à ce moment de l'année, tout le monde sens de mieux en mieux son run et les conditions réunies à Oslo nous ont permis de l'exprimer » explique Mike Riddle.

Greg Guenet, est aussi content de ses riders « Ils ont fait ce qu'ils savent faire de mieux. Ils n’ont jamais skié aussi bien je pense. Toto fait un nouveau tricks. Il se met des tirs, il a trouvé la glisse. Kevin me surprend avec sa qualité mentale, car avec la tarte qui se met au premier, il fait un super run après. On ne peut pas encore battre David Wise c'est sur. On a du boulot » et il souligne la qualité de la finale « Bravo à tout le monde, ça fait 3 courses que je dis que c'est la plus grande course que j'ai vue mais là ça vient encore de monter de niveau. C'était super».
Sur le programme des français, pas de repos : « On rentre maintenant en France, ils ont des journées pour leurs sponsors et les médias avant les X à Tignes, mais dès le 9 on attaque le travail à Méribel ».

Alors qu'une partie de la presse part sur Voss, on vient enfin d'avoir sportivement un évènement digne des X-Games voir au-dessus. La présence de Juges AFP et de gens du milieu du freeski dans l'organisation permet grandement à la FIS de s'améliorer.

Les résultats :

Hommes :

David Wise champion du monde de half-pipe

Femmes :

portfolio

Kevin

Photo Pierre Morel
Pendant les entrainements. Il chutera lourdement sur le coping sur le même trick (double flair) lors de son premier run
pas encore de commentaire - Laissez votre commentaire

Joffrey Pollet Villard

Photo Pierre Morel
Repousse encore les limites en hauteur avec, de l'avis général, un 5 qui dépasse encore celui des X-Games d'Aspen.
1 commentaire - Laissez votre commentaire
  • magnifique !!!!

Les français avant la finale

Photo Pierre Morel

Le pipe

Photo Pierre Morel
Et le public pendant la finale des femmes
pas encore de commentaire - Laissez votre commentaire

Mike Riddle

Photo Pierre Morel

Joffrey Pollet -Villard

Photo Pierre Morel
3 commentaires - Laissez votre commentaire
  • La CRAMPE!!!!!!
  • Avec une boule rouge dans la bouche façon "pulp fiction" ça pourrai grave le faire !!!
  • Avec une boule rouge dans la bouche façon "pulp fiction" ça pourrai grave le faire !!!

Antti-Jussi Kemppainen

Photo Pierre Morel

Thomas Krief

Photo Pierre Morel
Son dernier hit lors de se second run où il améliore son score.
pas encore de commentaire - Laissez votre commentaire

Matt Margets

Photo Pierre Morel

Joffrey-Pollet Villard

Photo Pierre Morel

Simon Dumont

Photo Pierre Morel

Antti-Jussi Kemppainen

Photo Pierre Morel

Joffrey-Pollet Villard

Photo Pierre Morel

David Wise

Photo Pierre Morel

Matt Margets

Photo Pierre Morel

Kevin Rolland

Photo Pierre Morel

Torin Yater-Wallace

Photo Pierre Morel
10 commentaires
geogeo123

inscrit le 06/02/10
Guillaume je me suis fait la même réflexion : + 5 pts par rapport aux autres juges pour les Fr, - 5 par rapport aux autres juges pour les autres x)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.