Un printemps à Val d’Isère, sous le signe de la déconnexion
2000*1045px

Un printemps à Val d’Isère, sous le signe de la déconnexion

Les grands espaces, les forêts de Mélèzes, les chaînes de montagnes qui s’élèvent à perte de vue…
Les grands espaces, les forêts de Mélèzes, les chaînes de montagnes qui s’élèvent à perte de vue…

Les grands espaces, les forêts de Mélèzes, les chaînes de montagnes qui s’élèvent à perte de vue… Très convoitée pour ses activités outdoor, Val d’Isère est aussi une formidable expérience de déconnexion.

1. On s’oxygène dans les grands espaces

Perchée à 1850m d’altitude, la station de Haute-Tarentaise propose des panoramas extraordinaires. Ici, que vous soyez sportifs ou contemplatifs, de grands espaces s’offrent à vous et il est difficile de rester indifférent devant la beauté singulière de cet environnement. Avec 60% du domaine au-dessus de 2200m, on s’oxygène au maximum le corps et l’esprit. Les passionnés de montagne parcourront les 300km de pistes à ski, quant au moins téméraires, ils auront le choix entre une balade en raquettes dans la plaine du Manchet, une excursion en chien de traineaux ou un tour sur les pistes de ski de fond.

2. On se rapproche du soleil

En altitude, les bienfaits du soleil se ressentent pleinement. La vitamine D agit de manière bénéfique sur notre moral. On se sent zen au plus profond de soi. Après une bonne matinée de ski, le cœur est à la détente et on profite des beaux jours en terrasse. On se fait plaisir avec une savoureuse crêpe au chocolat tout en peaufinant son bronzage.

3. On s’évade en ski de randonnée

Pour prendre conscience de la beauté de l’instant, rien de tel que de partir en randonnée à ski. A travers les champs de poudreuse, on laisse glisser ses spatules en direction du refuge. On savoure le silence environnant, plus rien ne compte si ce n’est le désir de rejoindre la destination finale.

L’euphorie monte, au fur et à mesure que le sommet se rapproche. De toute évidence, la descente s’annonce fantastique à travers une neige poudrée. Glorieusement, nous dessinons nos propres courbes en savourant cette descente, tant attendue. Vivez un moment inoubliable aux RDV Free Rando. L’occasion de découvrir cette discipline avec des professionnels du milieu.

4. On est adepte de la déconnexion en station

Partir l’espace d’un week-end au refuge du Fond des Fours, en harmonie avec la nature. Rester simple, se satisfaire des petits et grands bonheurs, loin des nuisances urbaines, dans un cadre naturel, propice au ressourcement. Situé dans le Parc national de la Vanoise, le refuge du Fond des Fours est l’un des mieux situé et plus facilement accessible de la Vanoise. Refuge gardé du 5 mars au 3 mai pour ce printemps 2020 et du 17 juin au 13 septembre cet été, il est un lieu idéal pour la déconnexion. Ces jolies cabanes au milieu des montagnes enneigées, permettent de revenir à l’essentiel, s’ouvrir au simple et au beau, respirer l’air pur en toute détente.

2 commentaires

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.