Météo : "vague de froid" (?) et chutes de neige en vue
2000*1045px

Météo : "vague de froid" (?) et chutes de neige en vue

On fait le point avec vous sur le froid à venir cette semaine, et les chutes de neige qui vont toucher nos massifs.
Texte Thomas Blanchard
Photos vignette : areches beaufort / header : meteo skipass
On fait le point avec vous sur le froid à venir cette semaine, et les chutes de neige qui vont toucher nos massifs.
Texte Thomas Blanchard
Photos vignette : areches beaufort / header : meteo skipass

Il a neigé, il fait frais, et il va faire encore plus froid : personne ne peut dire le contraire. Pour autant, peut-on parle de véritable " vague de froid " pour ces prochains jours ? Éléments de réponse dans cet article. 
Nous reviendrons également brièvement sur les chutes de neige passées et nous nous projetterons sur le risque neigeux jusqu'à basse-altitude pour jeudi/vendredi. 

Cet article de début d'hiver présentera donc déjà un premier point sur l'enneigement et les perspectives. Les Points Neige traditionnels, que nous vous proposons depuis l'hiver dernier, prendront le relais plus régulièrement dès la fin du mois. 

Un début de saison en fanfare localement

Le début du mois de novembre a été marqué par la persistance d'un temps agité, mais avec l'arrivée d'une masse d'air plus froid. Nos prévisions neige de la semaine dernière laissaient espérer du lourd sur la chaîne pyrénéenne ... elle a été, inégalement certes, mais souvent bien touchée. 

Pour preuve, on a fréquemment relevé en quelques jours : 

- 30 à 50 cm de neige vers 1800 mètres, un peu moins sur les Pyrénées catalanes, mais 60 à 80 cm sur l'Ouest de la chaîne
- 40 à 60 cm de neige au-dessus de 2300 mètres, pas plus de 30 cm côté Pyrénées-Orientales, mais 80 cm à 1m20 sur l'extrême Ouest de la chaîne
Conséquemment, il s'agit, depuis 15 ans, du début de saison le plus enneigé en montagne sur les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. 
Voici un aperçu très bref du changement de décor en quelques jours (à droite à la Pierre Saint-Martin) et de la couche tombée en moins d'une semaine (un mètre à gauche au cirque du Lys) à Cauterets (65).

Les massifs les moins bien servis ont été ceux du Jura et des Vosges où la couche de neige n'a pas excédé les 10 à 15 centimètres. 
Partout ailleurs le manteau qui s'est déposé a permis de sortir les skis que ce soit :
- dans les Alpes du Nord où l'on a souvent relevé 30 à 50 centimètres de neige au-dessus de 1600/1800 mètres, localement 60/70 centimètres à partir de 2200 mètres
- dans les Alpes du Sud où les perturbations se succèdent depuis fin octobre en haute-montagne avec localement un bon mètre de neige au sol proche des Écrins. 
- dans le Massif-Central. Les fréquentes averses de la fin de semaine dernière ont permis par accumulation à une couche de neige de 20 à 40 cm de se constituer mais seulement du côté des Monts-Dore comme en témoigne la photo ci-dessous. 

Une vague de froid qui n'en est pas une

La fraîcheur présente permet une bonne conservation de ce manteau neigeux. D'autant que, on vous l'a dit en introduction, cette fraîcheur va s'accentuer ces prochains jours. Pour autant peut-on parler de "vague de froid" comme on le lit depuis ce weekend ?
La définition, d'après le site de MétéoFrance, est la suivante " Une vague de froid est un épisode de temps froid caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. On parle de vague de froid lorsque l'épisode dure au moins deux jours et que les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée. Le grand froid, comme la canicule, constitue un danger pour la santé de tous "
Ensuite, mettons cette définition en corrélation avec une carte de projection des températures attendues. Ici l'anomalie par rapport à la moyenne :

Les valeurs modélisées sont donc inférieures aux moyennes certes mais seulement de 2 à 5 degrés. Pour parler de vague de froid il faudrait que ces valeurs soient inférieures d'au moins 8 à 10 degrés. Prenons une situation inverse : lors des canicules (le pendant estival des vagues de froid) de cet été 2019, les températures étaient 10 à 14 degrés au-dessus des moyennes. 
Il va donc faire froid pour la saison certes, avec des gelées matinales parfois généralisées, mais les températures redeviendront positives en journées en plaines ... il est donc totalement exagéré de parler de gros coup de froid

Pour exemple, lors de la dernière vague de froid importante qu'à traversé le pays (en 2012) les températures étaient restées largement négatives même au plus doux des journées sur l'immense majorité du pays pendant plus d'une semaine et le mercure avait plongé jusqu'à -10/-15 degrés en plaines, -20/-25 degrés en montagne. 
Voici un petit historique des vagues de froid, de moins en moins fréquentes dans un contexte de réchauffement climatique global, traversées par le pays :

Est-ce l'habitude d'être très souvent au-dessus des moyennes depuis des années qui fait, qu'à la moindre petite incursion fraîche, certains évoquent à tort des termes aussi extrêmes ? Difficile à dire. Il y a en tous les cas un travail de communication important à faire sur ce sujet ...

De potentielles chutes de neige jusqu'à basse-altitude

Météorologiquement parlant, ce coup de frais est lié à un décrochage d'air d'origine polaire par le Sud-Est du Groenland. La dépression associée viendra se caler entre la Manche et le Nord de l'Espagne mercredi/jeudi avant de se centrer sur la France jusqu'en fin de semaine. 
Qui dit dépression centrée sur la France dit rotation importante des vents sur le pays. On rencontrera donc souvent un courant de Nord (les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour d'une zone de basses-pressions) à Nord-Ouest sur la façade Atlantique et plutôt courant de Sud à Sud-Est sur la façade orientale de l'hexagone. 
Tout cela aura évidemment une influence sur les perturbations attendues. 

En complément de ce bulletin, consultez les prévisions station par station de notre module météo neige

Cap à l'Est d'abord : 

Des précipitations vont arriver par l'Ouest mais aussi par la Méditerranée à partir de jeudi matin. L'alimentation humide se maintiendra franchement jusqu'en nuit de jeudi à vendredi. La prévision est délicate, mais des chutes de neige sont attendues sur cette période. En raison de la masse d'air associée il existe un réel risque de chutes de neige jusqu'à basse-altitude (600-800 mètres, très localement 300-500 mètres) mais sur quels secteurs ? 

La carte ci-dessus permet de mieux cibler les zones potentiellement les mieux exposées. On retrouve donc, pour les massifs : 

  • Ceux proches du Dauphiné (Vercors, Trièves, voire Chartreuse), 
  • Préalpes du Sud, Ventoux, Haut-Var et une partie du Mercantour 
  • Et potentiellement la Haute-Maurienne par petit "retour d'Est". 
Sur tous ces secteurs, on pourra souvent relever 10 à 20 cm de neige au-dessus de 1200/1400 mètres voire localement 30 à 40 cm de neige. Mais la prévision reste très délicate et à prendre avec beaucoup de recul. Les zones les plus touchées peuvent en effet bouger de quelques kilomètres. 
Notons que des débordements sont possibles un peu partout ailleurs ( Sud des Préalpes du Nord, frontière italienne, Est du Massif-Central) avec 5 à 15 cm de neige possibles, mais que sur une grande partie de la Savoie et de la Haute-Savoie le courant de Sud-Est produira un effet de foehn avec des précipitations souvent timides.

Des averses, relativement généralisées mais éparses, pourront se maintenir vendredi avec des flocons jusqu'en basse-montagne.

Cap à l'Ouest :

On restera bien en-deçà des épisodes de la semaine dernière sur le Sud-Ouest du pays. Pour autant le vent de Nord-Ouest associé à la dépression fera circuler de fréquentes averses jeudi et vendredi sur les Pyrénées. L'Ouest de la chaîne sera une nouvelle fois la zone la plus exposée comme en témoigne la carte ci-dessous des précipitations attendues :

La limite pluie-neige sera voisine des 1000/1200 mètres, temporairement 1400 mètres, avec une couche de 20 à 30 cm supplémentaires pour ces deux jours sur l'Ouest de la chaîne, 15 à 20 cm partout ailleurs voire 10 cm coté Pyrénées-Orientales. Tout cela au-dessus de 1300/1500 mètres. 

Notons également des débordements perturbés sporadiques sur le Jura et l'Ouest du Massif-Central d'ici vendredi avec par accumulations 10 à 20 cm de neige par endroits possibles au-dessus de 1000/1200 mètres.

Bref, couvrez-vous, soyez prudents si vous sortez les skis mais tout va bien : il fait frais, il neige ... un mois de novembre dont on avait perdu l'habitude en clair !

4 commentaires

nerell

inscrit le 12/12/18
Merci beaucoup, super article ! C'est un plaisir de retrouver cette rubrique très complète qui rend la météo compréhensible/accessible pour le novice que je suis.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.