Doublé français aux X Games !
2000*1045px

Doublé français aux X Games !

Kevin Rolland en or, Ben Valentin en Bronze 
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Lahure
Vidéo Guillaume Lahure
Kevin Rolland en or, Ben Valentin en Bronze 
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Lahure
Vidéo Guillaume Lahure
.

Il y a des nuits comme celle-ci dont on se souviendra longtemps. Ce soir, Kevin Rolland remporte sa troisième -et tant espérée- médaille d'or dans le superpipe d'Aspen. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, il partage le podium avec son acolyte Ben Valentin, troisième, qui décroche pour la première fois sa breloque aux X Games. Que dire ? Comme eux dans la raquette d'arrivée du pipe, nous sommes restés sans voix devant les résultats. Ils l'ont fait ? OUI ILS L'ONT FAIT ! Historique ! Les superlatifs pour qualifier cette nuit ne manquent pas... Pourtant jusqu'au dernier moment, jusqu'au dernier run de Kevin nous avons douté : Gus Kenworthy, leader pendant toute la durée de la finale avait quasiment assuré sa victoire avec un run solide, mais de fait pas imbattable. L'Américain termine avec la médaille d'argent, son premier podium en superpipe ici. Le médaillé olympique en slopestyle fait encore une fois la démonstration de son étourdissante polyvalence.

La réaction à chaud de Kevin et Ben

https://www.zapiks.fr/x-games-aspen-2016-kevin-rol.html

Une finale sans préliminaires

Exit les qualifications cette année, ESPN les a tout bonnement supprimées. La raison ? Rien de bien clair, mais avec le retour du skicross au programme il est possible que l'organisation ait été forcée de gagner du temps sur un programme chargé. A moins qu'il ne s'agisse de limiter les mauvaises surprises (la TV détestant les surprises) : pas de qualifs, c'est la garantie de ne pas voir un des chouchous du public (et/ou des sponsors) disparaitre prématurément de la compétition...

Du coup, ce nouveau format change la donne, tant pour les athlètes qui n'ont pas à gérer ce stress, que pour le spectacle, forcément un peu moins riche cette semaine : tout se jouera en une finale, alors que depuis plus d'une dizaine d'années, les qualifs ont toujours été un temps fort de la semaine. On ne cache pas notre frustration, nous qui ne sommes arrivés à Aspen que quelques heures avent cette finale pour cause d'Ispo en Allemagne jusqu'à mercredi. 

Bref, rentrer dans le vif du sujet avec les 12 meilleurs athlètes et trois runs pour en découdre n'est pas pour autant une mauvaise chose (essayons d'être positif). Il faut juste se faire à l'idée que les doubles vont pleuvoir dans tous les sens dès le premier run et que coté pronostics, ben on sera un peu perdus. Car oui, le niveau en pipe est juste devenu ahurissant et c'est d'autant plus impressionnant à voir, d'entrée de jeu sans avoir eu de phase qualificative pour rentrer dans le bain !

Le point médical : Concernant le plateau de skieurs invités, manque à l'appel le vainqueur de l'édition précédente, Simon d'Artois, qui se remet d'une blessure au genou. Le multi-médaillé à Aspen, David Wise, prend le départ avec une épaule en vrac après une grosse chute lors du Grand Prix à Mammoth il y a quelques jours. Encore plus fort, Torin Yater-Wallace est là quasi miraculeusement, alors qu'il a été terrassé en fin d'année par une infection qui a bien failli lui couter la vie. A part ça, tous les habitués sont présents à l'appel.


Gus Kenworthy, intouchable ou presque

L'Américain a vraiment donné le ton de cette finale dès son premier run. Son ski est fluide, confiant et aérien. Ses progrès sont remarquables au fil des compétitions, il enchaine les tricks et les difficultés avec une aisance déconcertante. Bim, il sort d'entrée de jeu 4 doubles : double cork 12, switch double cork 10, alley oop double flat et double cork 10. Les juges lui attribuent 91,33 points et la tête du classement. Là, on se dit que ça ne va pas être de la tarte pour les frenchies. 

Seul Ben Valentin parvient à se rapprocher du score de référence grâce à un propre second run comprenant une belle amplitude et un back to back double cork 12 soigneusement grabbé. "90,66 points" annonce le tableau des scores, le plagnard a dû mal à y croire, il se classe pourtant second derrière Gus. 

Serein et souriant, rien ne semble pouvoir pour antant perturber Gus dans sa route vers la victoire alors qu'il conforte son statut de leader en améliorant son score sur son second passage. Ses 92,33 points paraissent de plus en plus inaccessibles, d'autant que Kevin n'a pas encore réussi à plaquer un run complet. Mais c'est en fait justement là qu'il faut se méfier de l'animal, surtout quand il part dernier.

Le troisième run sera le théatre d'un bon nombre de chutes comme si le destin était joué d'avance. Même l'acharnement d'Alex Ferreira et la technique de Torin Yater-Wallace ne suffiront pas à faire de l'ombre à Kenworthy. La compétition est quasiment bouclée, il ne reste plus que Kevin.

Portfolio de mi article 

pour les feignants qui lisent jamais jusqu'au bout...

Ajoutez des photos (2020px)

Ce dernier run de Kevin

Imaginez un instant la pression que pouvait avoir Kevin Rolland avant de dropper pour son dernier run. Il a raté son premier run en commettant une toute petite erreur (d'inattention ?) sur son hit final. Il a également manqué son second passage sur une réception hasardeuse. Il est dixième... Le français serait-il en train de passer complément à côté de sa compétition ? On sait que Kevin a de la ressource, qu'il a la hargne et surtout qu'il a appris au fil des années à gérer ce stress pour le transformer en résultats. Il faut admettre néanmoins qu'à ce moment précis de la compétition la chose est ardue, Gus a placé la barre haute, Ben a une place assurée sur le podium. Ca passe ou ça casse. 

On entend Greg Guenet hurler du start "TU PEUX" et Kevin s'engouffre dans le pipe avec une détermination sans faille. Nous retenons notre souffle. Le switch double passe, les tricks s'enchainent, Kevin ne flanche pas, ses réceptions sont nettes, puis arrivent les deux derniers doubles du run. Apnée. C'est plaqué ! Euphorie dans la raquette, en haut Greg Guenet saute de joie. Le ralenti montre que la main n'est pas passée pas loin de toucher la neige lors de ce dernier hit, son baton le sauvant sans doute...  les juges vont devoir trancher. Les secondes paraissent une éternité, rien ne semble acquis, ni dans un sens ni dans l'autre, puis le score tombe : 93,33 points ! Comme Ben Valentin lors de son second run, Kevin Rolland ne réalise pas ce qui est en train de se passer : il a gagné les X Games à Aspen pour la troisième fois de sa carrière et il va grimper sur ce podium aux côtés son pote Ben. Les deux performances sont remarquables.

Greg s'élance en courant du haut du pipe, signe d'une grande soirée...

LE run de Kevin Rolland

https://www.zapiks.fr/x-games-kevin-rolland-or-1.html

Le run de Gus Kenworthy

https://www.zapiks.fr/x-games-gus-kenworthy-argent.html

Le run de Ben Valentin

https://www.zapiks.fr/ben-valentin-x-games-aspen-2.html

C'était bien mais un peu court

Bon ben voilà, le premier jour de ces X Games se termine en fanfare, même si on a du mal à réaliser que c'est en déjà fini avec le pipe!
Demain c'est slopestyle et superpipe féminin (pas de française en lice sauf blessure, Marie Martinod étant remplaçante) et le slopestyle attendra dimanche, là encore sans représentant français. Mais la neige semble décidée à venir jouer les trouble-fêtes dès demain soir... A suivre, notamment pour les skier-crosseurs... 

11 commentaires

Rideur38

inscrit le 03/03/06
Yes trop de la boulette atomique. C'est bon, avec des news comme ça j'ai la banane toute la journée!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Oliver Gough
Statut : Confirmé
inscrit le 10/09/15
Stations : 1 avisMatos : 1 avisPhotos : 5 photos du jour
Les videos ne semblent pas fonctionner sur mobile.. :( merde va falloir les regarder au bureau :D
G
Statut : Confirmé
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 53 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
je vous laisse essayer de trouver une solution, je vais me coucher :)
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

volcomride

inscrit le 14/05/08
Je trouve le run de Kenworthy plus fluide. Rolland nous remet encore deux mutes grab plus deux safety dont le premier où il attrape clairement juste sa chaussure... Kenworthy sort deux japan de l'espace ! Mais dur de juger
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ririri

inscrit le 11/12/08
de prime abord, je préfère également l'impression générale laissée par le run de Kenworthy, plus fluide. Malgré tout, il n'a pas de double unnatural, donc techniquement c'est dur à départager... En tout cas, les deux premiers sont loin devant sur cette compétition !!
Cliff
Statut : Confirmé
inscrit le 28/10/06
Matos : 7 avis
Carrément d'accord. Pas photo avec le reste du plateau pour les 2 premiers. Kevin est clairement plus technique mais laisse une impression plus "gymnastique" que Gus. Vu la popularité de ce dernier aux US, j'aurais pas aimé être juge hier soir ....
0
dah ro0ts
Statut : Confirmé
inscrit le 06/12/01
Matos : 5 avis
exact... dommage que ça prenne la direction de la gymnastique depuis un moment ce halfpipe... Gus 1st
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire