Une dernière? grâce à skipass

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Une dernière? grâce à skipass

Un w-e à la Toussuire, invité par Boulet69 et sa famille pour la probablement dernière sortie avant le confinement.
Onestpaschezskitourmais...
Calixte
Texte :
Photos :
Calixte, Boulet69, poulaient
Vidéo :
Boulet69
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Il était une fois...

A l'origine je suis le gamin de skipass, le jeune du forum qui vide les placards pour 3 francs 6 sous. Ainsi lorsque vers décembre la rumeur parlant de la non-ouverture des RM s'est consolidée, j'ai cherché un set rando "apacher". On parle donc de fixs à plaques achetées à East Bear, des skis trouvés sur Facebook et des peaux offertes par mon sponsor (= mes parents 😍) pour mon anniversaire, le tout pour un total de 6.2kg par pieds et sans débattements de la chaussure... Ainsi mon set freerando monté chez Tchak-Tchak (avec une visite de Maxlm au passage) et testé une première fois avec poulaient montre bien que la communauté skipass n'est pas morte !

Cependant, nous voilà fin janvier et la rumeur parle d'un 3e confinement imminent ! Alors ni une, ni deux je demande à la mafia Lyonnaise si quelqu'un voudrait bien de moi pour ce (dernier ?) we du 29-30 janvier...

Et Boulet69 a répondu à l'appel. Le programme est donc : j'intègre sa famille le temps d'un we à la Toussuire, malgré le risque d'avalanche "over 9000" et la limite pluie/neige ayant décidé de se faire l'Everest....

Le samedi

Rdv chez Nico (Boulet69) avant 6h45, soit un réveil à 5h30... Aïe.

Après tout un trajet à ne pas dormir (en koleos pour les intimes 😀), nous voila à décharger la voiture avec un peu de soleil mais une neige lourde et à priori ventée, ça commence à sentir mauvais...

Il est maintenant 9h45, fins prêts pour une première montée avec toute la famille: Nico, sa femme et leurs 2 enfants de 8 et 11ans. L'ainée était en initiation ski de rando (sa grande 1ère) pendant que le dernier montait à pieds, tout le matos porté par son adorable père 😂. On a ainsi fait Ravières (8 sur le plan), 260m de D+ damés et loin de toutes pentes à risques, l'idéal au vu des conditions et de l'équipe. Au plus grand plaisir des adultes (non), Tic et Tac ont décidé de se chamailler pendant la montée, puis à la moitié le dernier a décidé de tracer pendant que l'ainée faisait tout le contraire 🤣... Vive les mioches! Après une (courte) descente dans le brouillard sur une neige mi béton-mi collante, qui m'a tout de même laissé le temps de me planter en switch (ski à reculons) et de me satelliser pour faire rire la galerie... Nous étions repartis entre hommes pour Médaille d'Or (7 sur le plan), soit 400m de D+ supplémentaires.

C'est sur cette 2è montée que la différence de matos s'est fait sentir, d'où les photos prisent en plongée 😅. La météo est alors devenue infâme, pluie, vent et brouillard; un beau combo pour te mouiller en 5minutes et te faire regretter tes efforts... La descente s'est faite rapidement et à l'aveugle, entre le jour blanc et la pluie sur le masque... 5 virages, un coup de doigt sur le masque pour un effet "essuie-glace" et rebelote jusqu'en bas, sans oublier la neige incertaine, imprévisible, nulle. Heureusement que Boulet est un "local" et qu'il pouvait me guider...

Une fois en bas, croyant ce plan foireux enfin fini, je me retrouve à repeauter à contrecœur pour 60m de d+, histoire de remonter à l'appart. Point positif, je sais maintenant que mes peaux ne craignent pas l’humidité et qu'elles collent bien, même pour la 3ème fois du jour (gecko 100% mohair, sans colle).


Le programme de l'après-midi, créer une bosse pour voir si "sky is the limit" ayant pris l'eau, on s'est retrouvé coincé dans l'appart en plan loose (ben oui, c'est la dernière avant un mois d'après les rumeurs !)... Devoirs pour les enfants, scopa en "famille", déneigement de l'escalier, jeux vidéos... Tout est bon pour s'occuper.

Le repas du soir, ou plutôt chandeleur prématurée, en quantités suffisantes pour un étudiant de 21ans ayant fait du sport et arrosé de différentes bières issues de mon test privé (ça arrive bientôt) car quitte à boire des bières de montagnes grâce à skipass, autant les boire en montagne entre skipasseurs... Bref un bon repas bien healthy (pas du tout) comme on les aime. Sur ce vient l'heure du digestif, l'occasion pour Nico de me faire goûter la liqueur du mont Corbier, alcool local "inconnu au delà de 30km" que je recommande puis une petite Chartreuse mof pour s'assaisonner le gosier. disclaimer : l'alcool se boit avec modération.

Bien réchauffés, un coup d’œil sur le balcon nous apprend que la neige est de retour. C'est donc des étoiles plein le ciel les yeux, en espérant une belle journée pour le lendemain, et accessoirement la dernière? sortie avant un moment que je m'enfonce dans les limbes du sommeil.

Le dimanche

Réveil tout doux à 8heures, store fermé, avec l'angoisse en attendant le lever de rideau...

BINGO ! (cf photos)

Un lever de soleil, un vingtaine de cm de neige froide et quelques nuages au loin pour cacher la Meije (ils sont vite partis) mais laissant une vue terrible sur les aiguilles d'Arves, il n'y a pas à tortiller la Maurienne c'est beauuu (à prononcer avec la voix de Victor Galuchot).

Un bon petit déjeuner à base de restes de crêpes, de sucre et de nutella plus tard (on est pas des collants-pipettes nous, et surtout pas moi), plus le temps de convaincre Mme Boulet de nous accompagner pour une montée, nous voilà partis pour le sommet de la Toussuire. L'objectif est de monter via Médaille d'Or (comme la 2e montée de la veille), puis de continuer sur la crête  pour atteindre Tête de Bellard, pour un total de 450m de d+.


Une fois n'est pas coutume, Boulet a largement le temps de s'arrêter prendre des photos pendant que j'en chie je vais à mon rythme avec Mme. Toute cette première montée s'est faite avec la musique du banjo des bon'app en boucle dans ma tête...

2ème groupe ex-æquo au somment, le premier étant reparti par la crête et finalement le 2e aussi, nous voilà 3 seuls au sommet. Libre à nous de dégommer Bellard pour madame qui n'avait pas la trilogie (moins raide, mois de potentielles accumulations) et la combe pour Nicolas et moi, qui bien que relativement safe nécessitait la trilogie et l'airbag (avec la sous-cutale, c'est important 😉); le pida n'ayant pas eu lieu.

Petit point conditions : avant le we, le BERA (bulletin d'estimation du risque d'avalanches) donnait une estimation à 4/5 (donc ça pue) puis de 3/5 le dimanche (pour faire simple, mais la lecture du BERA ne se limite surtout pas au chiffre, et n'est pas forcément fidèle à la réalité du terrain). En effet le patron du restau au sommet nous a confirmé que la pluie avait rincé l'intégralité du domaine. Le tout regelé pendant la nuit nous créait une bonne sous-couche relativement solide et stable. Bien que moins en cohésion, les 20cm frais du dessus, posés sans vent, étaient suffisamment stables (on a évité le plus raide) et ne représentaient que des petits volumes mobilisables. Au final rien est parti, notre analyse semble correcte.

Après ce premier tronçon bien sympathique (c'est extrêmement rare de tracer à cet endroit 😍), nous croisons un groupe qui monte par cet itinéraire. Nous pensons alors : "Super, on ne va même pas avoir besoin de tracer pour remonter !". Néanmoins nous n'allions pas nous arrêter aussi tôt, et toujours le sourire jusqu'aux oreilles nous voilà redescendus presque jusqu'en bas à pratiquer la godille. Nous perdons alors un membre, ou plutôt la membre, partie remplacer la "nounou japonaise" (les jeux vidéos) dans la garde des enfants pendant que nous repeautons. L'objectif est de tracer une autre combe relativement peu risqué. Le sommet de la Toussuire fait un cirque et plus on s'en éloigne, plus c'est raide; autrement dit plus on arrive tard, moins on a de choix raisonnables.

Boulet m'a à nouveau mis à l'amende, ayant personnellement choisis de ralentir le rythme pour garder des jambes pour descendre (la première à Arêches me l'a bien enseigné) et accessoirement parce que mon cardio de lyonnais/grenoblois n'est plus suffisant passé les 2000m (oui je sais c'est honteux). De retour sous le premier "mur", on aperçoit les traces qui s'arrêtent. Le groupe qu'on a croisé à la descente ayant décidé de ne pas pousser jusqu'en haut, seule une trace de raquettes dré dans la pente avait été réalisée. Nicolas a donc eu la chance de monter les 100 derniers mètres en faisant la trace, avec des conversions bien espacés pour me faire plaisir 😍, tout en essayant de ne pas se faire rattraper par une personne en matos light s’étant glissé entre lui et moi (pour l'ego bien évidemment). Pendant cette montée le PIDA sonnait régulièrement pour faire partir les combes les plus raides, avec au final très peu de propagation et des volumes faibles. Nos observations et nos choix semblaient donc cohérents.

De nouveaux en haut, le temps d'enlever les morceaux de glace dans mes fixs à plaques (achetez directement des lowtech si vous en avez le budget), nous voilà repartis pour rayer la seconde combe, en échangeant l'ordre de passage pour plus d'équité. Comme le montre la vidéo, nos traces ne se croisent pas énormément donc ça va, passer en 2e n'était pas un problème 😃.

En retrouvant des portions plus ensoleillés 200m plus bas, on découvre que le soleil et l'isotherme 0° ont bien fait leur travail, ça s'alourdit et on est content de rentrer avant midi. En résumé c'était un beau braquage.

Avec les règles covid en place, il fallait que je sois rentré chez moi pour 18h. Le départ a donc été prévu à 15h (oui c'est tôt), l'occasion en se retournant de voir que nos traces n'avaient toujours pas été reskiés.

J'en profite au retour pour leur faire découvrir mes goûts musicaux, en commençant calmement par du "tout public", puis suite à la demande j'ai craqué... Je leur ai balancé du gros son (chacun ses goûts... mais ils ont pas aimé 😉)! Bref amis skipasseurs et skipasseuses, on se voit quand vous voulez !

Finalement...

Ce we a tenu toutes ses promesses, même si c'était peut être pas le dernier...


N'achetez pas de fixations à plaques, à part pour un tout petit budget elles n'ont aucun intérêt.

Les skipasseurs, quoi qu'ils disent sur les forums, sont essentiellement des gens super sympas en dehors.

Toujours croire en sa chance pour la météo !

Le enfants, c'est mieux quand t'en es pas responsable :)




Encore merci Boulet69 pour cette invitation !

Calixte
Texte, Photos Calixte
La prépa c'est bien, le ski c'est mieux.
Send it or go home.
13 commentaires
boulet69
Statut : Confirmé
inscrit le 25/01/08
Matos : 4 avis
je/les enfants/ ma douce te kiffons
à refaire quand tu veux :)
je n'aurais pas osé dire couloir mais plutôt combes ;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Baptiste88

inscrit le 02/01/21
« Toute cette première montée s'est faite avec la musique du banjo des bon'app en boucle dans ma tête... » ahahahah
Calixte
Statut : Gourou
inscrit le 04/02/18
Matos : 5 avis
:) C'est la culture gé
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bihjichou
Statut : Gourou
inscrit le 23/10/16
Stations : 4 avisMatos : 38 avis
Haha très beau récit Calixte , je me suis régalé :) elle est cool cette communauté skipass :-)
Calixte
Statut : Gourou
inscrit le 04/02/18
Matos : 5 avis
Dès que ça ouvre on se (re)voit aux 7Laux :)
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Bast03
Statut : Expert
inscrit le 27/01/03
Stations : 2 avisMatos : 55 avis
Skipass, un site avec des vrais gens dedans..
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Ça me rappelle il y a qqs années à Montgenèvre, complétement perdu en HP dans le brouillard, je tombe par hasard sur un snowboarder tout aussi perdu que moi, on décide d'unir nos forces pour sortir la ligne... on reste finalement ensemble pour qqs rotations pour finir par s'apercevoir qu'on était tous les 2 des Skipasseurs assidus :) Super moment :D
Calixte
Statut : Gourou
inscrit le 04/02/18
Matos : 5 avis
J'adore l'anecdote !
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
C'est pas mieux là que dans le canap, mais mieux là qu'au bout d'un hameçon.. culture gé... ;-)
Calixte
Statut : Gourou
inscrit le 04/02/18
Matos : 5 avis
Chacun sa culture gé ;)
0
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
https://www.youtube.com/watch?v=GXmqQth62bA


au cas ou tu l'aurais loupé...
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Syr Rss
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
Matos : 40 avis
Super Calixte ta "plume" et tes clin d'oeil m'ont bien fait sourire... Et surtout tu m'as donné des idées... une bonne quinzaine que je traine mes guetres ici quasi quotidiennement (et depuis quasiment le debut hebdomadairement...) et je n'avais jamais eu l'idée de faire appel à la communauté pour trouver des comparses... Parce que autant je manque pas de matos (d'ou une reput de Mr Matos) autant j'ai toujours une wago pleine de place autant j'ai beaucoup plus de mal à trouver des comparses pour partir à l’aventure ... je vais peut être contacter boulet69 moi aussi ;-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.