MISSION WINDYSHARK

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

MISSION WINDYSHARK

Être heureux d'apprendre.
#heureuxdetreenvie
Arnaud Dubois
Texte :
Photos :
Quen7n
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Heureux de s'être arrêtés.

    Je vais vous remettre tout cela dans le contexte...

  Nous sommes donc le Lundi 1er février, les conditions météos à La Clusaz sont exécrables, pluie jusqu'à 2000m et neige lourde au dessus... Le morale descend plus vite qu'en tout shuss. Et le but de cette semaine était quand même de faire un peu d'image pour ma marque The RoD Factory. 
Avec mon ami @Quentin Villemin on se met à la recherche de chréno météo. On cherche donc l'altitude, la poudreuse, les lignes avec du relief, des éclaircies et des pentes de max 35°. 


  Nous trouvons donc un créneau: 
-Val tho (1h40 de route) 
-Limite pluie neige inférieur à l'altitude du village 

-Vent 10-15km/h et rafales 50km/h 

-Entre éclaircies et beau temps jusqu'a 12h30 
-Neige fraiche 27cm 

          Motivation 90% / sérénité 60%

Parfait ! 

On choisi nos éventuelles lignes. 

Le jour J, réveil 5h30, pour partir à 8h... motivé à fond on va dire. On charge la voiture, on décolle. Arrivé sur place avec 2h de retard par rapport à ce que l'on avait prévu, les conditions n'ont pas l'air de trop correspondre à ce qu'il était annoncé et décrit... 

          Motivation 80% / sérénité 60%

On passe prendre un p'tit café chez une amie, 10 mn après on retourne à la voiture et l'accueil chaleureuse de Val Thorens est au rendez vous, "votre véhicule est en stationnement gênant il va être mis en fourrière" on adore !

Bref on va se garer autre part, et on part en rando. 

Go !

On monte donc côté folie douce puis direction la plus sécure pour notre ligne avec un seul passage pas terrible sur une petite pente d'environ 30°, je passe le premier Quentin reste en arrière au cas ou... Et on a bien fait, je décroche une plaque de 40cm de neige en dessous de moi, et je sens que sous mes pieds ce n'est pas stable du tout, mais je sens aussi que le plaque au dessus de moi qui remonte encore sur 50 mètres voir plus est prête à lâcher. 

Bon coup de stress, j'attend que Quentin s'éloigne un peu histoire qu'il soit en sécurité. Et je fais un demi tour en pas de loup. 

          Motivation 60% / sérénité 20%

Le choix de la seconde ligne de rando, paraît moins safe, plaque à vent, sur des grandes pentes. 

          Motivation 50% / sérénité 18%

Les éclaircies se font un peu plus rare, le vent force, la visibilité se dégrade de plus en plus... 

          Motivation 30% / sérénité 12% 

On se colle à un gros cailloux qui nous "protège" du vent et de la neige. Des rafales qui s'élèvent à bien plus de 80km/h, on se regarde, le mot de fin est: on s'arrête la. 

          Motivation 5% / sérénité 8% 

Stop demi tour.

Ici donc s'achève l'ascension, un petit échange de 30seconde nous a mi d'accord sur un retour le plus safe possible. Le vent nous a bien gelé les mains, refroidi le dos, descendu la sérénité à

          Motivation 6% / sérénité 4%

On a pu apprendre à s'équiper avec du vent violent, eh bien la, tu fais attention à tout ce qui peut partir, tes peaux de phoques, tes languettes de chaussures, tes gants, ton casque et tout le reste presque ! 

Nous sommes donc prêt matériellement parlant, à descendre. 
On se motive, et on descend sur les crêtes, entre les grosses roches. 

LA NEIGE EST DEGEUE ! 

Croûtée à souhait, lourde en dessous, merci Val tho pour le "27cm de neige fraiche", merci SnowForecast pour le 10 noeuds... 


BREFFFFF, on descend tout doux, l'un après l'autre, en stand by entre chaque éclaircie. 
Cependant avec le sourire ! 

La conclusion, notre conclusion:

Nous avions prévu bon nombre de chose. Mais entre le virtuel et la vérité, il y a toujours une marge d'erreur, ce jour là, la marge était énorme. 

Arrivé à la voiture, nous étions bien rincés, pas physiquement mais mentalement, le stress nous a pris toute notre énergie. Nous nous regardons avec le sourire et heureux de s'être arrêtés. 


Arnaud Dubois
Texte Arnaud Dubois
Après des études orientées commerce et sport, je me suis lancé avec un ami dans le développement de notre marque de vêtement, mais pas que !

@The Rod Factory

Malgré cela je continue les saisons afin d'avoir les moyens de vivre et développer un la

Aucun commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.