Le Bargy, ses gypaètes, ses pentes et son soleil (Part 1)

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Le Bargy, ses gypaètes, ses pentes et son soleil (Part 1)

Enchaînement de pente raide en solo et entre amis, ouverture (?)
Chinaillon
alainlo
Texte :
Photos :
alainlo, Boris Pivaudran (Masherbrum)
Vidéo :
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Les vacances c'est fait pour profiter ?

Retour dans la capitale depuis peu pour un premier poste de prof, sera-ce la mort du ski ? Et non ! Ces folles semaines dans les Aravis l'ont bien démontré...

Le Bargy vous connaissez ? C'est un massif inclus dans celui des Bornes-Aravis, accolé à la station de ski Grand-Bornand/Chinaillon. Il est plus connu des marcheurs pour le Col du Rasoir, ou des cyclistes pour le col de la Colombière. Voici quelques photos de ses sommets emblématiques : Pointe Blanche, Jallouvre.

Le programme

Le début de saison a été mitigé, profitons donc au mieux de ce mois de Février. Pourtant les conditions ne s'annoncent pas optimales. Gros anticyclone qui traîne depuis longtemps et n'est pas prévu de repartir. Il faudra optimiser les créneaux matin tôt pour rejoindre ensuite la famille, et profiter de certaines fins d'après-midi. Un programme chargé en perspective, sans voiture au départ du Chinaillon...

Voici un aperçu de ces 15 jours chargés en soleil, pente raide, montagne, bouquetins, gypaètes...

J1 : Yoyo au Jallouvre par le SW

Première visite au massif, le Jallouvre, sommet emblématique de la chaîne. Marian et Tom (team Bionic) se joignent avec moi pour essayer de (enfin) trouver des bonnes conditions dans l’itinéraire capricieux des rampes SW. Après leur superbe enchaînement tout poudre à la Pointe Percée, il y a espoir !

La montée est sublime comme toujours, grosse ambiance dans ce cheminement complexe au milieu des barres via des vires étroites.

Malheureusement, ça a bien chauffé en SW, et les rampes sont en neige bien dure, et avec l'exposition en dessous, on ne va pas faire les malins à la descente. La couloir NE est vierge mais chargé, la prudence incite à descendre par le triangle Ouest. On rattrape ensuite la pente S qui commence à chauffer. Mauvaise idée ! C'est encore de la croûte qui casse... Une traversée scabreuse nous permet de rejoindre le bas des rampes SW et de nous échapper. C'est fini pour les amis qui rentrent, dépités.

Je rejoins la famille pour un pique-nique mérité au soleil, un bon réconfort !

A 14h, déçu de n'avoir pas pou descendre par les rampes, et confiant sur le décaillage (sic), je remonte dans le SW. Arrivée au soleil couchant à 16h, l'ambiance au sommet est toute différente... La descente sera correcte, mais les premières rampes sont trop revenues, ça coule trop et je fais attention. L'ambiance est là, avec une lumière particulière de la fin de journée.

J2 : Poudre inespérée au Buclon

Lundi, première sortie solo, il faut être rentré tôt. Heureusement, un joli sommet méconnu surplombe le Chinaillon : le Buclon.

Il semble perdu de la barrière Est du Vercors, avec ses couloirs tournants et ses paysages calcaires.

La montée est efficace, "pas le temps de niaiser" comme dirait Boris. A cette heure fraîche, les chamois sont au rendez cous, surpris de voir monter si tôt un humain

Pourtant, ça chauffe bien vite tout ça... Déjà en T-shirt à 8h du matin (en plein Sud), il n'y a guère plus de poudre. Repéré la veille, je m'avance vers un couloir encaissé NE lors de la montée. Jackpot, il semble rempli de belle poudreuse fraîche non tracée ! Je finis la montée et profite d'un superbe panorama avant de redescendre.

Le départ est aérien, avec un petit passage en dry ski. Puis de larges pentes mènent à l'entrée du couloir caché, par un collu étroit et esthétique. La ligne est assez courte, mais très raide (55° ?) et encaissée, y a pas large ! Heureusement la poudreuse est fournie, et assez stable.

Les virages sont jouissifs, si raides mais agréables avec un bon sluff. La sortie est dantesque avec un gros sluff sans danger.

Le retour au Chinaillon skis au pieds un bonheur, alors que les premiers skieurs commencent leur journée... La journée en famille peut commencer, après un deuxième petit-déjeuner !

J3 : Ouverture au Jallouvre : l'arête intégrale du Gypaète Poilu

Ayant un peu plus de temps, je peux étendre ma découverte plus au Nord du massif. Direction le Jallouvre, prochain sommet sur la crête. Non par la face W, mais par sa face Sud, parcourue par deux itinéraires engagés car traversant au dessus de 100m de barres, sur des dalles qui se grimpent en été !

La face a déjà bien chauffé les derniers jours... Et les itinéraires ont été abîmés par les purges, ce n'est pas très engageant, tout comme la traversée initiale engagée.

J'avise donc au jugé une ligne bien plus à droite dans la face, qui évite la traversée scabreuse, et remonte dans un canyon encaissé et mystérieux.

L'accès au canyon est complexe à cause du repérage dans cette immense face bardée de vires qui se ressemblent. Après quelques pas de mixte délicats avec mon faible équipement, bordant des autobus de neige prêts à débarouler plus bas, je rejoins le (rassurant) canyon. Sa remontée n'est pas aisée, entrecoupé de ressauts rocheux formant des "rimayes" sous la neige qui se remontent en rampant dans le 55°.

Je débouche enfin dans une large pente médiane, avec en vue un gendarme que je crois être l'antécime S du Jallouvre, objectif du jour. La remontée est lente en crampons, les peaux auraient été une meilleure idée... Ce gendarme présente un superbe couloir sinueux, débouchant sur un ressaut rocheux et glace recouvert de neige fraîche. Après hésitation, je le remonte ne sachant pas comment ce sera en descente. Surprise au sommet : ce n'est pas l'antécime ! Elle est encore plus loin...

L'horaire avançant dans cette face S terminant par des dalles, il faut forcer le pas pour ne pas se mettre en danger. La fin est longue, avec une autre rimaye piégeuse et un petit passage sec.

Je profite du sommet dont la vue est superbe, notamment l’arête qui mène au Jallouvre.

La descente est un pur régal ! La neige est parfaite, bien revenue sans trop l'être.

Les petits ressauts techniques nécessitent quelque technique, les grandes pentes sont très skiantes, et les goulets font travailler le virage sauté et la vue !

La remontée du pignon et le ski sur l'arête suspendue qui suit est incroyable !

La final sur les dalles est précautionneux... On skie sur 5/10cm de neige posée sur des dalles chauffantes, garnies de spits pour l'escalade en été !

Le retour au village, encore une fois skis aux pieds, sans usage de la voiture est un vrai régal ! Une superbe journée en montagne, grand plaisir auquel manque la compagnie d'un ami...

La suite...

La journée se finit en famille, avec toujours au programme un peu de ski de piste, de la luge...

La suite de cet enchaînement de belles pentes sans voiture et en local dans un prochain article, sinon celui-ci serait bien trop long !

alainlo
Texte, Photos, Vidéo alainlo
Docteur physicien, professeur en CPGE, je suis fan de montagne dans tous les sens, avec une prédominance pour ce qui est neige et mixte glace.
5 commentaires
letapir1997
Statut : Confirmé
inscrit le 30/07/18
Matos : 1 avis
Hello alainlo, ton article a été sélectionné en tant qu'article de la semaine :)
Envoie moi un mail avec la couleur du sac ITWT que tu souhaites recevoir (noir, rouge, gris) ainsi que ton adresse postale pour t'envoyer tout ça !
alainlo
Statut : Gourou
inscrit le 09/01/19
Matos : 21 avis
Génial ! Merci !
Je l'envoie à quelle adresse ? Merci
0
letapir1997
Statut : Confirmé
inscrit le 30/07/18
Matos : 1 avis
La même que pour les Tests Privés :)
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.