Darthsrad
Darthsrad
Statut : Confirmé
inscrit le 21/11/18
356 messages
Matos : 4 avis
Salut à tous, mon épouse ainsi que mon fils adorent ce genre de piste, noire, non damée, et à bosse et par la force des choses me contraignent à les suivre dans cet enfer sur terre :D

Je possède des skis de slalom performance barre à mine, et je ne vous cache pas que le problème dans tout cela vient surtout des bosses.
Lorsque je passe autour de la bosse, mes skis se mettent en tension et me déséquilibrent.
Cela reste gerable sans chute, mais je ne suis jamais serein dans cet exercice.
Avez vous des astuces pour améliorer l expérience car j en bave un peu lors de ces sessions

Merci d avance
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Darthsrad, 22/01/2023 - 17:30
marc
marc
Statut : Expert
inscrit le 26/04/01
12K messages
Problème de technique ?

J'ai passé pas mal de temps dans les bosses au point que j'avais des paires de pur ski de bosses.

Un sl est quand même facilitant dans les bosses de part sa longueur.
Après si il est trop rigide tu ramasses plus mais à moins d'avoir un bon niveau en bosses les sl hors FIS passent très bien.

J'ai fait des bosses avec des SL publics mais aussi parfois avec des sl FIS.
Avec les sl publics ça passe sans aucun problème.

Avec certains sl FIS ça se gâte un peu comme avec le sl fis chez atomic qui n'aime pas du tout déraper...par contre avec le FIS de Fischer ou de Stockli ça passe sans soucis.

Je pense que c'est plus du à des lacunes techniques et je pense que tu n'as pas du faire beaucoup de bosses (vu que tu parles d'enfer).

Tu entends quoi par tourner autour de la bosse ?
Darthsrad
Darthsrad
Statut : Confirmé
inscrit le 21/11/18
356 messages
Matos : 4 avis
Salut Marc,
Disons que pour contourner les grosses bosse sur les pistes bien abruptes, genre noire, la conduite du, ski est peu aisée, certainement car je ne sois pas à l aise dans cet exercice
Pourtant avec des skis plus souples, je trouvais cela limite fun.
Poulaient
Poulaient
Statut : Expert
inscrit le 04/02/19
3485 messages
Matos : 3 avis
marc (22 janv.) disait:

Problème de technique ?

J'ai passé pas mal de temps dans les bosses au point que j'avais des paires de pur ski de bosses.

Un sl est quand même facilitant dans les bosses de part sa longueur.
Après si il est trop rigide tu ramasses plus mais à moins d'avoir un bon niveau en bosses les sl hors FIS passent très bien.

J'ai fait des bosses avec des SL publics mais aussi parfois avec des sl FIS.
Avec les sl publics ça passe sans aucun problème.

Avec certains sl FIS ça se gâte un peu comme avec le sl fis chez atomic qui n'aime pas du tout déraper...par contre avec le FIS de Fischer ou de Stockli ça passe sans soucis.

Je pense que c'est plus du à des lacunes techniques et je pense que tu n'as pas du faire beaucoup de bosses (vu que tu parles d'enfer).

Tu entends quoi par tourner autour de la bosse ?

Apres faire des bosses avec des ski de peuf c'est pas le mieux hein...
Cochiloco
Cochiloco
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/15
1636 messages
Matos : 6 avis
Bah sans technique de bosses, ce qui est mon cas, ça dépend du ski de poudre, un truc long large et rigide ce sera effectivement l'enfer a moins de tirer des droites en faisant de petits saut de cabris, facile sur une courte pente mais beaucoup moins drôle sur un long mur où tu te retrouves vite comme un con sans pouvoir gèrer ta vitesse.

Par contre j'ai souvenir d'être descendu très vite avec des fly catcher, justement parce que les rockers surdévelopés me permettaient de ne pas ancrer et compensent le manque de technique en pardonnant le placement.

Un SL c'est court mais pour moi peu maniable par le manque de capacité à sortir de son rayon et comme dit Marc ça tolère peu (pas) le derapé. Si t'accroche ta bosse amont avec le talon t'es au tas !
Poulaient
Poulaient
Statut : Expert
inscrit le 04/02/19
3485 messages
Matos : 3 avis
C'etait une vanne :)
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
Dans l'axe! :-)
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
Bah c'est du ski, l'attitude de base est la même, on vient au contact des languettes pour être centré au-dessus de ses pieds et les piloter à sa guise, le buste en anticipation dans la pente pour faciliter le pivotement des skis, on ne cherche pas à tailler en entrée de courbe comme sur une piste lisse mais au contraire on dérape gentiment cette entrée de courbe, en fin de virage le ski se retrouve plus ou moins perpendiculaire au sens de la pente donc la gravité et le poids du skieur créent un retour d'appui qui provoque un allègement autour de la bosse, que le skieur peut contourner ou avaler, et facilite le déclenchement du prochain virage. :)

tldr : mains devant, buste sobre, appui languette, on continue le travail autour du pied extérieur comme pour n'importe quel terrain mais en général on est un peu "deux pieds" en bosse, pieds relativement serrés pour faciliter le transfert d'appui sur ces petits virages, et on garde le contact ski-neige. On prend de la vitesse en absorbant les bosses tout droit et on consomme sa vitesse en venant tourner autour des grandes bosses.

Le planté du bâton est évidemment d'une grande aide pour garder son équilibre et rester devant, dans ce terrain qui veut sans cesse malmener le centrage du skieur.
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
Après dans les bosses, ce qui est difficile, c'est contrôler sa vitesse et surtout garder le rythme longtemps pour pas s'arrêter toutes les 3 bosses.
Ça demande beaucoup de tonicité, d'énergie, d'engagement et de souplesse.
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
Plus les skis sont gardés dans la ligne de pente, plus vite on se retrouve à mac 3 les chaussettes et le slip aux chevilles ; plus on boucle ses virages en prenant le soin de finir avec les skis quasiment perpendiculaires à la ligne de pente (et le buste bien dissocié en regard de la pente, créant une tension et une énergie latente) plus la vitesse est contrôlée :)
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
Effectivement, le tout, c'est d'arriver à le mettre en œuvre et de le faire sur la durée.
PerGiocare
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
13K messages
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Skier entre les bosses dans la pente comme un ruisseau passant sur les flancs des bosses ? Ou skier en tournant sur la bosse pour s'y caler afin de se maîtriser et pivoter plus facilement ?
.. Dans tous les cas, comme le dit ronron, faut juste arriver à faire plus de 3 bosses à la suite ;)

Après, ce n'est pas du tout les mêmes difficultés avec des bosses molles ou dures ;)
Message modifié 1 fois. Dernière modification par PerGiocare, 23/01/2023 - 09:34
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
Le ski, que ça soit en poudreuse, en bosse, sur la glace, en trafol ou à 9h du mat sur des pistes parfaites, ça n'est jamais destructeur pour les jambes du moment qu'on a la bonne technique et qu'on ne pousse pas le curseur intensité au max :)

Je m'amusais à faire des haut-bas Bochard-Pendant aux grands montets dans les bosses en HP en ski de géant 27m, chaussures de course et bâtons de 135, ça fait la b*te mais ça n'est jamais exténuant dans la mesure où on reste au-dessus de ses pieds et qu'on sait se servir des bosses pour consommer sa vitesse

Et dieu sait que j'ai un cardio de moule :D
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
Ca tombe bien parce qu'on parle pas du tout de ça.

Il y a une différence entre enchainer quelques virages propres en bosses avec une bonne technique et enchainer tout un mur de bosse, parce qu'il faut garder un rythme donc de la tonicité tout en restant lucide sur le timing surtout si les bosses ne sont vraiment pas uniforme, ce qui n'a pas grand chose à voir avec le cardio, même si un bon cardio aide à rester lucide.
PerGiocare
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
13K messages
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Il me semble que de base, pour enchaîner un bon moment, il faut une bonne musculature et un bon cardio pour l'oxygéner...
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
J'ai dis haut-bas, pas enchaîner quelques bosses.

Je vois pas pourquoi vous cherchez à diaboliser la difficulté d'un mur de bosse, l'auteur demande conseil pour être à l'aise, or je maintiens que tu peux faire 600m de d- en bosses sans s'arrêter sans être complètement détruit, que les bosses soient extrêmement taillées ou non, en neige dure ou non, et ce à bon rythme et avec fluidité

Ou alors dans ce cas on parle de faire du vrai ski de bosses dré dans la pente où le moindre faux rythme t'envoie dans les roses mais dans ce cas faut préciser parce que c'est plus le sens du topic :)
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
Shoei (23 janv.) disait:

J'ai dis haut-bas, pas enchaîner quelques bosses.

Je vois pas pourquoi vous cherchez à diaboliser la difficulté d'un mur de bosse, l'auteur demande conseil pour être à l'aise, or je maintiens que tu peux faire 600m de d- en bosses sans s'arrêter sans être complètement détruit, que les bosses soient extrêmement taillées ou non, en neige dure ou non, et ce à bon rythme et avec fluidité



Mais personne n'a dit le contraire et ça le gars il s'en fout de savoir qu'on peut le faire.
Il veut savoir comment.

Shoei (23 janv.) disait:


Ou alors dans ce cas on parle de faire du vrai ski de bosses dré dans la pente où le moindre faux rythme t'envoie dans les roses mais dans ce cas faut préciser parce que c'est plus le sens du topic :)


Bin y a forcément un peu des deux, quand tu skies un champ de bosses, y a souvent des moments où tu dois enchainer quelques drés dans les bosses car ça se rétrécie; et là, en effet, il faut être capable d'aller dans le pentu en enchainant à vitesse stabilité même si c'est pas pour faire 200d- comme ça.
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
ronron (23 janv.) disait:

Shoei (23 janv.) disait:

J'ai dis haut-bas, pas enchaîner quelques bosses.

Je vois pas pourquoi vous cherchez à diaboliser la difficulté d'un mur de bosse, l'auteur demande conseil pour être à l'aise, or je maintiens que tu peux faire 600m de d- en bosses sans s'arrêter sans être complètement détruit, que les bosses soient extrêmement taillées ou non, en neige dure ou non, et ce à bon rythme et avec fluidité



Mais personne n'a dit le contraire et ça le gars il s'en fout de savoir qu'on peut le faire.
Il veut savoir comment.

Shoei (23 janv.) disait:


Ou alors dans ce cas on parle de faire du vrai ski de bosses dré dans la pente où le moindre faux rythme t'envoie dans les roses mais dans ce cas faut préciser parce que c'est plus le sens du topic :)


Bin y a forcément un peu des deux, quand tu skies un champ de bosses, y a souvent des moments où tu dois enchainer quelques drés dans les bosses car ça se rétrécie; et là, en effet, il faut être capable d'aller dans le pentu en enchainant à vitesse stabilité même si c'est pas pour faire 200d- comme ça.


Ça tombe bien, j'ai rédigé un commentaire sur le comment.
A part dire "non mais si y'a ceci c'est chaud, si y'a ça c'est compliqué", t'as apporté quoi au topic ? :D

Le ski c'est 4 fondamentaux, y'a rien de sorcier, j'apporte un peu de clarté sur le topic parce que ça commençait à partir sur des histoires de matos, alors que je suis désolé, mais un ski de slalom, atomic ou dynastar, ça dérape comme tous les autres et ça taille comme tous les autres quand on lui demande.
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
T'as rien lu.

Perso, je dit que les bosses demandent des prérequis comme un certain niveau de tonicité et de souplesse.
Dire qu'il faut faire telle virage si t'as zero souplesse et que t'es pas assez tonique pour enchainer, ça sert à rien.

Je trouve qu'on parle pas assez de l'engagement physique que cela peut demander, totalement différente de la piste, où tu tournes quand tu veux où tu veux.
Ici, c'est moins automatique et cela impose un rythme qui n'est pas forcément naturelle et c'est souvent ce qui semble déroutant.
Parfois enchainer de virages, cela demande de vraiment mettre assez d'énergie pour tourner en suivant le rythme des bosses et qu'il ne suffit pas de laisser aller.
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
PerGiocare (23 janv.) disait:

Il me semble que de base, pour enchaîner un bon moment, il faut une bonne musculature et un bon cardio pour l'oxygéner...



ben ça dépend fortement de la vitesse à laquelle tu enchaines...
PerGiocare
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
13K messages
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
@ak : Certo Certo... T'as pas tort... ;)

D'autre part, il y a aussi un fort côté mental.
Perso. j'ai globalement de l'appréhension en haut d'un mur de bosses. Et dans l'action, je m'efforce à tourner assez rapidement après chaque bosse passée. Sinon je me retrouve embarqué et secoué en traversée.

Par ailleurs, je m'en sors bien mieux quand je suis qlq'un qui "ouvre" la voie, qui me "guide"...

@shoei : certo, certo, ce n'est pas qu'une question de type de skis. Mais à un humble niveau comme moi, c'est bien plus facile sur des skis avec rocker et assez souples, tolérants, avec un talon qui pardonne, comme les Ripstick que sur les Dyn master GS...
Message modifié 2 fois. Dernière modification par PerGiocare, 23/01/2023 - 14:32
G.Abitbol
G.Abitbol
Statut : Confirmé
inscrit le 01/10/10
3919 messages
Matos : 3 avis
on s'en lasse pas ;-)
https://www.youtube.com/watch?v=Lc00Cvxj4xU&ab_channel=spaceludo
MrBrooks
MrBrooks
Statut : Confirmé
inscrit le 08/12/14
555 messages
J'apporte ma petite expérience sur le sujet.
Techniquement il faut encore plus que d'habitude "danser". Perso pendant des années j'me suis trainé comme un sac sur ce genre de mur, avec des diagonales qui fatiguent trop et qui sont par définition contreproductives. Au contraire de cette diagonale, désormais je reste toujours face à la pente (enfin le plus possible) et j'essaye d'enchainer à un rythme régulier des virages entre les bosses, jamais je ne déclenche sur la bosse. Quand ça chauffe trop et que la vitesse devient un problème j'utilise une belle motte pour m'arrêter. Alors oui je n'ai jamais tapé un mur complet d'un coup, mais des sessions de 45 secondes permettent de descendre, à mon sens, convenablement. Mais je le répète, pour moi, comme le faisait Senna dans sa F1, il faut danser pour passer. La souplesse est primordial dans cet exercice.
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
Je suis raide comme un piquet, j'arrive même pas à m'asseoir en tailleur ou à toucher mes orteils, perso. :)

Un très bon entraîneur (alsacien des Arcs) m'avait expliqué la métaphore suivante : le ski, c'est comme une voiture : le volant, c'est les pieds, tout le pilotage se fait à leur niveau. Les jambes sont les amortisseurs, et le haut du corps n'est que le châssis qui vient stabiliser l'empilement cohérent des articulations du bas.

En bosses, les amortisseurs que sont les jambes suivent les mouvements de terrain par un avalement (flexion) et un déploiement (extension), ce qui permet de garder constamment le contact ski-neige et de toujours être en rythme : ronron, tu parles de physique, et j'explique justement que c'est beaucoup plus intéressant d'améliorer sa technique (=éco d'énergie) que de simplement passer de 3 minutes à 4 à la chaise en isométrie pour espérer survivre 3 bosses de plus. :)
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
G.Abitbol (23 janv.) disait:




on ne s'en lasse pas non plus ;-)

https://www.youtube.com/watch?v=7ynrQXjumhQ
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
quand c'est beau... c'est beau...

https://www.youtube.com/watch?v=hPBUakLQgH0
marc
marc
Statut : Expert
inscrit le 26/04/01
12K messages
@Dart :

Si tu veux y aller relativement efficacement et à l'économie essaye peut être de les skier comme ça :

Tu commences par une mini traversée, quand tes skis remontent sur la bosse tu laisses remonter les genoux (ou tu les remontes de manière active), au moment ou tu te trouves sur la crête de la bosse tu pivotes les skis dans la nouvelle direction, ensuite tu déployes les jambes et tu dérapes sur le dos de la bosse, ça te permet de contrôler ta vitesse. Avec l'allégement le virage se fait facilement.

C'est une technique qui permet de descendre un champ de bosses relativement rapidement et sans trop se fatiguer.

Après si tu veux essayer de descendre face à la pente commence par des bosses peu creusées sur une pente relativement faible.
Le haut du corps doit être économe de mouvement alors que le bas est très actif.
Il faut penser à bien avaler les bosses et à contrôler sa vitesse.

Une fois que tu es à l'aise avec ça tu peux progressivement augmenter la taille des bosses et l'inclinaison de la pente.

Un truc assez ludique pour travailler l'avalement et apprendre à garder une position centrée ce sont les woops.
Plus ils sont rapprochés et haut plus ça te fait travailler.

@Shoei :

les SL FIS d'Atomic n'aiment pas déraper et ça rends la descente moins agréable, et je parle dans le cas ou on utilise la vraie technique bosses, dans un champ de bosses avec des bosses bien creusées, et une neige assez dure, ...

Par ailleurs descendre un vrai champ de bosses en vraie technique bosse avec une vitesse correcte c'est quand même bien physique et aussi bien technique. Ca demande pas mal de compétences et de condition physique.
Poulaient
Poulaient
Statut : Expert
inscrit le 04/02/19
3485 messages
Matos : 3 avis
G.Abitbol (23 janv.) disait:

Tiens je la connaissais pas celle là ! Merci
derdide
derdide
Statut : Expert
inscrit le 08/12/13
2787 messages
Matos : 18 avis
G.Abitbol (23 janv.) disait:
Alors les images sont un pompage éhonté (y compris le montage) de "la Nuit de la Glisse 2007 - Heroes of Freeride" qui est un film magnifique
Message modifié 1 fois. Dernière modification par derdide, 23/01/2023 - 20:59
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
44K messages
Stations : 3 avis
Shoei (23 janv.) disait:

Je suis raide comme un piquet, j'arrive même pas à m'asseoir en tailleur ou à toucher mes orteils, perso. :)

Un très bon entraîneur (alsacien des Arcs) m'avait expliqué la métaphore suivante : le ski, c'est comme une voiture : le volant, c'est les pieds, tout le pilotage se fait à leur niveau. Les jambes sont les amortisseurs, et le haut du corps n'est que le châssis qui vient stabiliser l'empilement cohérent des articulations du bas.

En bosses, les amortisseurs que sont les jambes suivent les mouvements de terrain par un avalement (flexion) et un déploiement (extension), ce qui permet de garder constamment le contact ski-neige et de toujours être en rythme : ronron, tu parles de physique, et j'explique justement que c'est beaucoup plus intéressant d'améliorer sa technique (=éco d'énergie) que de simplement passer de 3 minutes à 4 à la chaise en isométrie pour espérer survivre 3 bosses de plus. :)


Ça tombe bien j'ai pas parlé de physique pur et à aucun moment j'ai parlé de faire la chaise et de faire des exercices pour augmenter les capacités physiques.
J'admire ta capacité de compréhension et d'analyse en lecture...
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
comment? avec de l'envie et du rythme...
et bien sur une bonne équilibration...buste dirigé vers la pente... et boum boum boum boum....
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Shoei (23 janv.) disait:

Je suis raide comme un piquet, j'arrive même pas à m'asseoir en tailleur ou à toucher mes orteils, perso. :)

Un très bon entraîneur (alsacien des Arcs) m'avait expliqué la métaphore suivante : le ski, c'est comme une voiture : le volant, c'est les pieds, tout le pilotage se fait à leur niveau. Les jambes sont les amortisseurs, et le haut du corps n'est que le châssis qui vient stabiliser l'empilement cohérent des articulations du bas.

En bosses, les amortisseurs que sont les jambes suivent les mouvements de terrain par un avalement (flexion) et un déploiement (extension), ce qui permet de garder constamment le contact ski-neige et de toujours être en rythme : ronron, tu parles de physique, et j'explique justement que c'est beaucoup plus intéressant d'améliorer sa technique (=éco d'énergie) que de simplement passer de 3 minutes à 4 à la chaise en isométrie pour espérer survivre 3 bosses de plus. :)

Tout a fait...
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
G.Abitbol (23 janv.) disait:

Euh là, c'est presque une parodie ton truc, le vrais ski des années 80, bosses incluses c'est ça...
Message modifié 2 fois. Dernière modification par Matiouf, 24/01/2023 - 21:22
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
vous êtes gentils les mecs... mais le ski des années 80... il est là:

https://www.youtube.com/watch?v=ipIa-cbOMaE
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Le précédent est un bon cran au dessus...
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Matiouf, 25/01/2023 - 09:10
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
pas sur de ça... c'est pas parce qu'ils ont une pratique différente que l'un est au dessus de l'autre...
est ce que saudan est au dessus de thovex?
ou vice versa?
plake a révolutionné une façon de skier...
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Bien sur Ak... sauf qu ils sont de la même génération, il y en a un bien plus engagé, et bien moins médiatisé.
L'un est aux prémices du freeride/freestyle et l'autre dans le freeride en prolongement de la vitesse...
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Matiouf, 25/01/2023 - 09:29
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
Matiouf (25 janv.) disait:


L'un est aux prémices du freeride/freestyle et l'autre dans le freeride en prolongement de la vitesse...



et du coup ça en met un au dessus de l'autre?
et si t'es médiatisé t'es forcément un cran en dessous?
thovex va pas aimer ;-)
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Pas du tout... c'est une question de goûts, perso j'ai du arrêter le ski dans ces eaux là... La version ski GPlake montait mais j’étais bien plus dans la deuxième optique. J'ai toujours fait en fonction de ce que j'ai dans les tripes et suis donc passé à travers les modes qui ne me convenaient pas... tu vois, un rebel au 2e niveau... ;). Cela ne retire en rien du niveau de GPlake que je respecte, mais je préfère de loin l'autre vision du freeride naissant des années 80... et je l'exprime... Sur ce je monte GS style ce matin ;) hier c'était bosses style ;)...
Bonne journée...
Message modifié 2 fois. Dernière modification par Matiouf, 25/01/2023 - 09:42
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
Matiouf (25 janv.) disait:

Le précédent est un bon cran au dessus...


Oui, sauf que là ce n'est pas exprimé comme un gout mais comme un jugement.
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Et bien si, "un bon cran en dessous" dans mon référentiel qui est en synergie avec mes goûts...
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
Envie de me pinter à Chamonixsme avec ak et qu'il me parle de Glen plake...

Ensuite on discutera des cas ronron et magnifico
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
ah putain mais arrêtez!!! je ne serais pas à chamonixxx!!!
et c'est pas l'envie de me pinter qui me manque!!
PerGiocare
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
13K messages
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Matiouf disait:
comment? avec de l'envie et du rythme...
et bien sur une bonne équilibration...buste dirigé vers la pente... et boum boum boum boum....

Comme ça :
Dr Feel-good / Boum Boum

Si c'était aussi simple, ça se saurait :P
Darthsrad
Darthsrad
Statut : Confirmé
inscrit le 21/11/18
356 messages
Matos : 4 avis
marc (23 janv.) disait:

@Dart :

Si tu veux y aller relativement efficacement et à l'économie essaye peut être de les skier comme ça :

Tu commences par une mini traversée, quand tes skis remontent sur la bosse tu laisses remonter les genoux (ou tu les remontes de manière active), au moment ou tu te trouves sur la crête de la bosse tu pivotes les skis dans la nouvelle direction, ensuite tu déployes les jambes et tu dérapes sur le dos de la bosse, ça te permet de contrôler ta vitesse. Avec l'allégement le virage se fait facilement.

C'est une technique qui permet de descendre un champ de bosses relativement rapidement et sans trop se fatiguer.

Après si tu veux essayer de descendre face à la pente commence par des bosses peu creusées sur une pente relativement faible.
Le haut du corps doit être économe de mouvement alors que le bas est très actif.
Il faut penser à bien avaler les bosses et à contrôler sa vitesse.

Une fois que tu es à l'aise avec ça tu peux progressivement augmenter la taille des bosses et l'inclinaison de la pente.

Un truc assez ludique pour travailler l'avalement et apprendre à garder une position centrée ce sont les woops.
Plus ils sont rapprochés et haut plus ça te fait travailler.

@Shoei :

les SL FIS d'Atomic n'aiment pas déraper et ça rends la descente moins agréable, et je parle dans le cas ou on utilise la vraie technique bosses, dans un champ de bosses avec des bosses bien creusées, et une neige assez dure, ...

Par ailleurs descendre un vrai champ de bosses en vraie technique bosse avec une vitesse correcte c'est quand même bien physique et aussi bien technique. Ca demande pas mal de compétences et de condition physique.



Merci Marc

Je vais tester cela dans 15 jours à Vars

Je pense effectivement qu'il y a un problème de tonicité musculaire et de souplesse . Et sur les bosses de 1m, c est vrai que je n ai pas forcément la condition pour les enchaîner car les cuisses virent rapidement au rouge de même que le cardio

Mais les skis ne m aident pas .
J entends par la que mes Sl sont très rigides et ne se déforment pas suffisamment pour epouser naturellement l appuie de la bosse, et quand ils le font, je me prend le coup de talon ce qui ne me rassure pas.

2 ème point: le Sl et le non damé accidenté n est pas forcément leur terrain de jeu

3 point la vitesse, mes skis en demandent un minimum, et vu que j y vais avec prudence, je n en ai pas suffisamment.


En revanche les murs non damés sans grosse bosses, j aime bien


Pourtant, comme cité plus haut, quand j'avais des skis all montain plus souples, cela ne me posait pas de problème particulier

Je n entends pas passer les champs de bosses comme Perrine Laffont, mais juste prendre un peu de plaisir dans cet exercice.

Mon épouse ainsi que mon fils les franchissent sans difficulté, alors que moi je suis sur les dents alors que j ai un niveau global largement supérieur à eux.
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Darthsrad, 28/01/2023 - 09:01
Shoei
Shoei
Statut : Confirmé
inscrit le 03/01/19
433 messages
C'était bien la peine que j'explique ce qu'il faut faire pour conclure 44 messages de topics par "mes skis sont pas adaptés, j'ai pas la condition physique" :D
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
:d
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
c'est marrant, y a 40 ans on entendait jamais "j'ai des skis pas adaptés" :-)
Proton
Proton

inscrit le 04/04/18
29 messages
Shoei (28 janv.) disait:

C'était bien la peine que j'explique ce qu'il faut faire pour conclure 44 messages de topics par "mes skis sont pas adaptés, j'ai pas la condition physique" :D


À défaut de convaincre OP, il y en a qui lisent silencieusement, c'est donc pas perdu va
J'ai été manger des bosses hier pour retravailler dynamisme etc. et j'ai commencé la journée avec tes remarques en tête.