Sortir de l’eau en monoski

djan
djan
djan
Statut : Gourou
inscrit le 10/04/03
1787 messages
Stations : 5 avisMatos : 27 avis
Bonjour
Les 1ers essais de démarrage en monoski n’ont pas été fructueux, je me fais projeter en avant (aucun souci pour le bi par contre).
De plus, dans l’eau, la spatule (et même plus) ressort énormément.
D’où cela peut venir : mauvaise technique, pilote et démarrage trop brusque, monoski inadapté (j’utilise un monoski de mes bi-skis ), ...?
euskaladejo
euskaladejo
euskaladejo
Statut : Confirmé
inscrit le 28/04/08
8025 messages
Je n'ai essayé qu'une fois, demarré en bi et largué un ski 30 m après.
Bouclé quelques tours de lac au troisième essai.
Re-essayé une heure après, sans chute.
djan
djan
djan
Statut : Gourou
inscrit le 10/04/03
1787 messages
Stations : 5 avisMatos : 27 avis
euskaladejo (20 mai) disait:

Je n'ai essayé qu'une fois, demarré en bi et largué un ski 30 m après.

Je suis en rivière, alors le largage du ski n’est pas possible !
ramtsv
ramtsv
ramtsv
Statut : Expert
inscrit le 26/11/12
330 messages
Matos : 12 avis
Je sors en mono les rares fois où je fais du ski nautique (2-3 fois par an, voire 0 l'année dernière), mais je suis loin d'être expert, tu feras ce que tu veux de ces conseils :
1/ le monoski c'est super physique, beaucoup plus que le wake. Peut être que ça s'atténue avec la technique mais c'est vraiment dur pour les avants bras, les abdos, les cuisses, il n'y a qu'a voir le physique des pratiquants. Donc il vaut mieux être en forme et prêt pour la bagarre, physiquement et mentalement
2/ dans l'eau, ultra gainé, la spatule passée dans le V du palonnier, bras semi fléchis et surtout prêt à en découdre (j'insiste mais c'est vraiment la guerre les premières sorties)
3/ le bateau démarre assez franchement, et toi tu luttes pour la survie avec deux objectifs : rester dans l'axe et ne pas passer par dessus la spatule. Pour ça tu pousses sur les talons et tu restes gainé en maintenant le poids vers l'arrière
4/ là un moment à passer qui peut être un peu long où tu laboures le plan d'eau NE PAS SE DECOURAGER, tant que ta spatule est devant toi il y a de l'espoir. Tu résistes à la poussée et tu essayes de déplier les jambes pour te redresser. Au premiers essais je restais des dizaines de metres à me faire rincer avant de prendre la position. Encore une fois c'est souvent en lachant trop tot qu'on perd une occasion de réussite
5/ normalement c'est bon, le plus dur est fait, tu mets les épaules en arrière, serre les fesses et souris à la caméra

Bon courage!

ps : il faut un bateau assez puissant, plus que pour du wake de base. Vérifies peut être ce point sur des sites spécialisés avant de t'acharner
ramtsv
ramtsv
Statut : Expert
inscrit le 26/11/12
330 messages
Matos : 12 avis
ps2 : en relisant ton message : le monoski doit être quasiment vertical au démarrage, ou au moins donner l'impression de l'être, ce qui explique la pression exercée sur les jambes, mais c'est le seul moyen de ne pas passer devant
djan
djan
djan
Statut : Gourou
inscrit le 10/04/03
1787 messages
Stations : 5 avisMatos : 27 avis
ramtsv (20 mai) disait:

ps : il faut un bateau assez puissant, plus que pour du wake de base. Vérifies peut être ce point sur des sites spécialisés avant de t'acharner


Cela ne vient pas du bateau car mon mari sort en mono avec 15 bons kg de plus que moi...
Message modifié 2 fois. Dernière modification par djan, 20/05/2019 - 18:20
blackarma
blackarma
blackarma
Statut : Confirmé
inscrit le 13/12/12
107 messages
Matos : 2 avis
J'en ai fais il y a pas mal d'années mais dans mes souvenirs quand tu es dans l'eau prêt à démarrer :

- être assis sur l'arrière du ski la spatule hors de l'eau
- bras fléchis contre le torse et en résistance, ne pas déplier les bras
- tant que le ski ne glisse pas sur l'eau ne pas essayer de se lever
- se lever progressivement une fois qu'on sent glisser
vincent37
vincent37
vincent37
Statut : Confirmé
inscrit le 14/10/07
270 messages
deux techniques principales:
-soit le ski dans le triangle du palonnier sur celui ci est long, avec la place pour placer la spatule
-soit le ski hors palonnier si le triangle est petit

Dans tous les cas, rester très groupé, très gainé, spatule hors de l'eau, les genoux entre les bras, talons fesses, regarder loin devant le bateau,
Ensuite on garde le ski dans l'axe, on reste toujours très groupé, le bateau tracte, et il faut attendre (souvent le temps de compter jusqu'à 5, surtout pour les moteurs 4temps, les moteurs deux temps n'existant quasiment plus).
Au bout de 5, on se lève naturellement vers le haut, on place le bassin vers l'avant (les épaules ne sont pas spécialement en arrière, mais jamais vers l'avant)
Ne pas se mettre trop vers l'arrière, sinon le ski se cabre (essayer de garder le ski quasi à plat)
Toujours garder les bras tendus.

Autre technique, ne pas mettre le ski dans le palonnier, rester toujours groupé...
Orienter le ski à 45° du coté opposé à la corde, comme si on voulait sortir de l'eau en sortant aussi du sillon sur le coté.
L'avantage est d'augmenter la surface du ski en contact avec l'eau lors de la traction initiale. C'est parfois plus facile que de stabiliser le ski dans l'axe du bateau, car on travaille un peu plus en opposition lors de la sortie.

Après quelques essais et lavage de sinus, cela devrait pouvoir être bon.
Mais rien ne vaut un cours particulier, plus que des conseils par internet
paulmak
paulmak
paulmak

inscrit le 20/03/20
3 messages
Très intéressant tout ça, reste plus qu'à mettre en pratique...
djan
djan
djan
Statut : Gourou
inscrit le 10/04/03
1787 messages
Stations : 5 avisMatos : 27 avis
paulmak (20 mars) disait:

Très intéressant tout ça, reste plus qu'à mettre en pratique...

À partir de mi-mai ou fin mai, au mieux:-(

Me concernant, plusieurs facteurs jouent:
- le dosage de l’accélération par le pilote: accélération franche , massive mais progressive pour attendre la vitesse Max (90 cv sur un SR de 5,50m) puis réduction de la vitesse dès le skieur sorti de l’eau
-la bonne position dans l’eau au démarrage : la jambe arrière très fléchie talon-fesse et un bon gainage du haut du corps
-des gants pour éviter un palonnier glissant
-la largeur du tube du palo, inadaptée à mes « petites » mains
paul.giard_BZH
paul.giard_BZH
paul.giard_BZH

inscrit le 02/04/20
1 message
Salut à tous,

Je prends la discussion au vol, j’essaie de bien mettre à parti cette période de confinement en créant un peu de contenu sur le site web de mon école.
Je suis parti d'un document existant que j'ai un peu retravaillé.
J’espère que ça vous aidera.
Bonne journée.

https://plugandplay.bzh/theorie-sortie-deau-monoski/
djan
djan
djan
Statut : Gourou
inscrit le 10/04/03
1787 messages
Stations : 5 avisMatos : 27 avis
paul.giard_BZH ( 2 avril) disait:

Salut à tous,

Je prends la discussion au vol, j’essaie de bien mettre à parti cette période de confinement en créant un peu de contenu sur le site web de mon école.
Je suis parti d'un document existant que j'ai un peu retravaillé.
J’espère que ça vous aidera.
Bonne journée.

https://plugandplay.bzh/theorie-sortie-deau-monoski/


J’ai peut-être mal lu, mais je ne crois pas avoir trouvé le départ 2 pieds chaussés.
Ça reprend les conseils au skieur, mais d’autres facteurs plus globaux peuvent jouer (puissance du bateau, dosage de l’accélération, matériel...)

NB: quand on est en rivière, la possibilité de lâcher un ski est... compliquée !