Test Movement Jackal 2012

1 test de skis Movement Jackal.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.
Movement Jackal

Bon en neige meuble, mauvais sur le dur : pas le couteau suisse rando/station promis par Movement

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,75m | 75kg | Avancé | Grenoble
Taille testée : 177
Acheté : d'occasion
Conditions du test : Testés principalement en rando : neige cartonnée, dure, soufflée, de printemps. En station : poudre, trafollée, cartonnée, printemps.

Pour profiter à fond des Pyrénées dont je me rapprochais à l'époque, rien de tel, pensais-je, qu'une paire de rando un peu hors norme qui permettrait, en toutes conditions, de se faire plaisir en station tout en ne bavant pas des ronds de chapeaux en rando - à l'hiver 2010-2011, le Jackal était presque un précurseur pour nous autres Européens...

Sur le papier, tout est parfait : pas trop lourd pour le programme (~3500g), construction sandwich avec chants légèrement inclinés sous le pied, semi-cap au-delà (compromis qui permet de gagner quelques précieux grammes), une largeur importante mais encore supportable, une géométrie classique - pas trop taillé (~22m), un peu de cambre, talon plat - et une spatule non-rocker mais très progressive comme Movement sait en faire.

Montées avec des Plum Guide et des peaux Colltex Mix des plus classiques, on obtient une paire relativement lourde à la montée (4850g) pour les purs randonneurs, mais le poids est cohérent avec le programme.

Sur les skis, c'est moins rose (que Toulouse) :

+ : autant le dire, ça fonctionne bien en meuble : poudre froide, tassée, soupe printanière... le toucher est très doux et le déjaugeage est sans défaut, on fait littéralement ce que l'on veut du ski. En virages sautés il s'emmène sans forcer, en grandes courbes on peut le mettre en dérive à tout moment. En forêt c'est un jouet !
Autre point positif : la marque de montage - bien reculée - est bien placée pour une utilisation rando, qui demande une position reculée aussi bien pour les conversions que pour laisser la spatule bosser dans des neiges compliquées alors que les cuissots sont bien entamés par la montée. Ça parait aller de soi mais c'est pourtant rare...
Skiés un hiver fabuleux qui ne s'arrêtait plus, ils ont vu la neige en juin à Porté-Puymorens, avec de la poudre le samedi et de la soupe le dimanche, au milieu d'espagnols surmotivés - un souvenir idyllique...

- : en revanche ces bonnes journées ne peuvent pas faire oublier son inconvénient principal : le ski ne tient rien sur le dur. Les carres étaient bien préparées mais le ski a soit tendance à violemment brouter quand il accroche, soit ne pas accrocher du tout. On glisse à la 1ère plaque vitrifiée, à la montée comme à la descente. Et même en pure dérive, sur le dur le ski est énormément malmené : même en serrant les cuissots, ça vibre dans tous les sens et on ne prend aucun plaisir... en tout cas moins que sur certains skis beaucoup plus fins et beaucoup plus orientés rando classique (comme des Dynastar Mythic Light/Alti 89 par exemple).

Le problème c'est que pour une paire estampillée 'freerando', la tenue sur le dur c'est un incontournable, surtout quand la marque en fait son argument principal ("ce ski [...] bénéficie d’une accroche redoutable sur les neiges dures"). Dans toute rando, il y aura forcément un bout de neige dure - et souvent là où ça n'arrange pas : entrée de couloir par ex. - et dans toute station, il y aura au moins des pistes, sinon de la neige très variable, souvent dure et trafollée... Au final la note n'est pas si mauvaise malgré cet handicap, car le ski est vraiment très sympa en neige facile. Mais si on recherche un ski à tout faire, c'est un no-go complet.

Conclusion :

Movement à l'époque a fait un pari osé, qui ne fonctionne pas du tout (sauf à s'en servir comme paire 100% neige meuble - encore faut-il bien choisir ses journées !). A voir ce que ça donne aujourd'hui avec le Alp Tracks 106 !

Pour qui ?

Uniquement ceux qui peuvent se permettre une paire spécifique neige douce (et qui visent bien les bonnes conditions...). Sinon, autant aller taper dans du plus lourd (Black Crows Navis par ex.) pour plus de polyvalence.
5/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Points forts

Portance et déjaugeage excellents
Très agréables en neige douce

Points faibles

Mauvais en neige compliquée
Complètement inopérants en neige dure !

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Movement Go 109 Le ski de presque toute les conditions
9 /10
TP
Movement Revo 86 Plus piste que All-Mountain
8 /10
TP
Movement Revo 91 Quel est le programme?
6 /10
Movement Vertex Un ski pour toute la saison à choisir dans la bonne taille!
8 /10
Movement Icon 89 Piste et polyvalence !
8 /10
Movement X-Plore Carbone 2 Résistance - Légèreté : Un vrai planté de bâton
9 /10
Movement mtn Casque léger et confortable
8 /10
Movement Buzz Polyvalent et facile
8 /10
Movement Response Très bon compromis montée/descente
8 /10
Movement Antidote free power 4 wrap Une très bonne chaussure de descente
8 /10
Movement Response Un excellent ski pour progresser en rando !
9 /10
Movement Alp Tracks 94 Freeride - Rando - Haute Route
10 /10