Test Millet ubic 40 2017

2 tests de sacs à dos Millet ubic 40.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Un sac très (trop) polyvalent ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,80m | 70kg | Avancé
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : Durée du test : 30aine de sortie majoritairement ski de rando et ski alpi avec également ski alpin, rando pédestre, alpinisme, raquettes. Toutes conditions (il a même fait le Mont Blanc par -20°C ! )

Intro

Le Ubic (version 40L) annoncé par Millet comme LE sac à tout faire, a tout de suite attiré mon attention par sa polyvalence d’utilisation. Pratiquant le ski de rando, freerando, alpinisme, grande voie d’escalade et la rando pédestre, je me suis dit que ce dernier pouvait répondre à toutes mes attentes de manière efficace et bon marché. Il m’a été conseillé par beaucoup de monde et de vendeur et il m’apparaissait important de poser un regard un peu plus objectif sur ce sac loin d’être parfait.

Test

Look :

Aimant bien les couleur vives et en espérant augmenter mes chances de survie dans une avalanche (on fait d’une pierre deux coups), j’ai pris le Ubic en couleur rouge et franchement… il en jette ! La couleur est un rouge affirmé légèrement assombri pour qu’il ne tire pas sur le rose et qui donne au sac un super style. Les sangles grises ou noires équilibrent un peu l’ensemble. Les différences de textures donnent un aspect varié au sac et participent à lui donner son « cachet ». Le look est donc pour moi très réussi et lui donne ce côté bien fini, beau et moderne. Vous pouvez le trouver en bleu, vert et en noir également.

Confort :

Le sac est plutôt confortable. Les mousses sur la dorsale et sur les hanches se marient bien avec la forme du corps sans pour autant perdre en rigidité. Le sac reste bien droit quand on le pose parterre et possède donc un bon maintient lors du port de charge lourde. Les sangles de réglages sont assez classiques et permettent d’adapter le sac à votre morphologie. Peut être une seule remarque très personnelle (chacun sa morphologie …) j’avais l’impression que le sac penchait systématiquement et très légèrement d’un côté. Je ne sais pas si cela est dû à un déséquilibre au niveau de la charge ou juste un mauvais réglage (ce qui est probable) mais j’avais le sentiment de toujours devoir jouer avec les sangles gauches et droites pour réajuster le sac sur mon dos. A part ce léger problème qui est certainement de ma faute le sac est vraiment confortable et je n’ai jamais eu de douleurs où que ce soit.

Ergonomie/facilité d’utilisation :

Et c’est là qu’on entre dans le vif du sujet. Ce sac est bien TROP polyvalent à mon goût. Il est vraiment parfait si vous vous contentez d’une sortie ski de rando pas très technique une fois de temps en temps. Ou si vous l’utilisez en sac de ski alpin ou bien encore pour une petite sortie raquettes. Il sera parfait pour un trek de quelques jours avec toutes ses sangles qui vous permettent d’accrocher beaucoup de choses. Mais justement ces sangles … quel enfer ! Ce sac n’est pas un sac pour faire de l’alpinisme ou du ski de rando légèrement technique avec passage un peu plus alpi. Encore une fois si vous l’utilisez pour quelques sorties par an, il fera l’affaire mais pas pour des passionnés qui sortent plusieurs fois par mois ou qui comptent avoir une utilisation plus exigeante ! C’est pour moi le gros gros point faible de ce sac et je dois avouer que si c’était à refaire j’en achèterai un autre. Pour faire une liste voici ce que je lui reproche :

Points ergonomiques négatifs :

  • Pas d’anneau élastique en bas du sac pour le(s) piolet(s) donc obligation de les accrocher sur les sangles qu’il y a sur les côtés et piolet tête en haut (ce qui est généralement déconseillé si vous ne voulez pas vous retrouver avec la lame qui vous chatouille l’oreille). De plus si vous souhaitez porter vos skis en plus d’un piolet (si par exemple vous en aviez deux mais que vous en utilisez qu’un pour remonter un couloir), bonne chance pour placer le piolet avec les skis ! Le port des piolets n’est donc pas pratique du tout car l’absence de boucle élastique empêche de les maintenir efficacement, ils sont à chaque fois « posés » dans les sangles et il faut serrer comme un bourrin pour espérer ne pas les perdre.
  • Trop de sangles qui se « baladent » à l’extérieur du sac, limite dangereux en ski-alpinisme quand elles se prennent dans les rochers
  • La poche sur les hanches qui aurait pu être super utile pour un portable ne correspond plus aux tailles des portables actuels donc juste bonne à mettre des barres de céréals (c’est déjà ça)
  • L’accroche des skis en diagonal est un quasi mensonge de la part de Millet (qui vend le fait qu’on puisse les placer en diagonal ou sur les côtés) et pourtant j’adore cette marque ! Mais sur ce coup là les gars vous avez pas géré … L’accroche du bas n’est pas réglable ! Donc si vous avez des fixs à plaque type diamir ou marker et bien les skis ne passent pas et dépassent beaucoup trop en hauteur ! Sans compter le fait que la partie du sac qui est en contact avec les carres des skis (toujours s’ils sont placés en diagonal) est justement une partie dans un tissu moins robuste ! Où est la logique ?
  • L’accroche des skis sur les côtés n’est pas pratique non plus puisque les sangles ne font pas la même longueur des deux côtés et ne sont pas renforcées à chaque fois pour le contact avec les carres… J’avais donc beaucoup de mal à accrocher mes skis avec mes fix diamir qui passaient à peine avec la taille des sangles.
  • Pas de poche facilement accessible pour le trio DVA/pelle/sonde. Ça aurait été une petite option appréciable, ce n’est pas pour autant rédhibitoire. Ce qui est dommage c’est qu’il y a bien une poche devant le sac qui est très facilement accessible mais elle est juste un peu trop petite pour faire rentrer la pelle et la sonde. Quelques centimètres de plus et ça aurait été vraiment pratique.

Points ergonomiques positifs :

  • Beaucoup de sangles
  • La poche devant le sac pratique pour ranger des petites choses
  • Un accès par le bas qui permet de chercher le fond de sac sans tout vider
  • La protection pluie dans la poche supérieure
  • Très pratique pour le Camel back (trou qui laisse passer le tuyau et poche intérieure)
  • Malgré tout très polyvalent
  • Certaines sangles sont protégées par un tube en plastique (pratique quand elles sont en contact des carres)

Durée de vie : 

Tout dépend de votre utilisation, si comme moi vous comptez l’utiliser en alpinisme et en ski de rando un peu technique (avec remontée de couloir et quelques passages en crampons) alors je ne pense pas que le sac sera particulièrement robuste. Il tiendra bon suffisamment longtemps pour que vous en ayez pour votre argent, Millet est une marque reconnue qui ne fait pas de mauvais produits mais il y a clairement des faiblesses flagrantes qui sont pile poil situées aux endroits stratégiques en contact avec des lames en métal (carres de ski, lame de piolet ou pointe de crampons). Si par contre vous en avez une utilisation modérée et polyvalente sans aller dans du technique alors ce sac sera parfait. Il supportera très bien une rando glacière et quelques sortie alpi et sera idéal pour rester dans de la « montagne facile ».

Descriptif technique

  • Volume : 40l
  • Hauteur de dos : 46 cm
  • 1280 gr
  • Volume montagne profilé. Rabat 2 boucles, jupe d'étanchéité, compression
  • Compartiment fond de sac zippé
  • Poche frontale stretch zippée / poche côté stretch / poche côté zippée à soufflets / 2 poches zippées
  • Variloop system™ compatible tout portage équipement alpin et camp de base / porte-matériel externes / sangles fond de sac
  • Compatible hydratation / rain cover
  • Bretelles rembourrées, rappels de charges, sangle-poitrine, repose-mains. ceinture rembourrée avec poches zippées

Conclu

C’est un sac qui a la prétention de se prendre pour ce qu’il n’est pas. Il est polyvalent mais bon en rien sauf peut être pour des sorties raquettes et rando pédestre. Millet a voulu tout faire dans un seul sac et le résultat est un peu décevant. La déception vient du fait que Millet l’annonce comme un sac qui s’adapte à beaucoup d’activités et même si on ne peut pas en attendre l’efficacité d’un sac spécialisé on regrette juste qu’à chaque fois les défauts semblent porter sur des choses évidentes et facilement corrigeables. Je ne m’attendais pas au meilleur sac de l’année (quoi que…) mais on a le sentiment que côté ergonomie les ingénieurs ont fait des erreurs de logique. Si on ne m’avait pas tant vanté les mérites de ce sac ni affirmé qu’il conviendrait parfaitement à ma pratique, je n’aurais certainement pas été autant déçu. Malgré tout cela reste un bon sac « de base » et il conviendra aux montagnards du dimanche qui sortent de temps en temps sans faire de pratique poussée. Il garde un style vraiment sympa et un confort tout à fait honorable, mais selon moi il est surévalué. 

Pour qui ?

Le freerider ou skieur de randonnée qui sort occasionnellement son piolet et ses crampons ou le randonneur pédestre qui veut ranger plein de choses dans un sac de taille moyenne (3-5 jours max). Mais pas le passionné qui sort régulièrement de sa zone de confort pour aller chercher des passages un peu techniques (remontée de couloir ou autre).
6/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Finition
Rapport qualité/prix

Points forts

Beaucoup de sangles
La poche devant le sac pratique pour ranger des petites choses
Un accès par le bas qui permet de chercher le fond de sac sans tout vider
La protection pluie dans la poche supérieure
Très pratique pour le Camel back (trou qui laisse passer le tuyau et poche intérieure)
Malgré tout très polyvalent
Certaines sangles sont protégées par un tube en plastique (pratique quand elles sont en contact des carres)
Look franchement sympa !
Agréable à porter et bien rigide au niveau du dos
Bon sac de trek/rando pédestre

Points faibles

L'ergonomie pour le ski de rando et l'alpinisme n'est vraiment pas top voire carrément limite
Le port des skis n'est pas pratique du tout
Le port du/des piolet(s) n'est pas adapté
Trop de sangles
Sangles pas de la même longueur des deux côtés
Fragilité aux endroits critiques

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Millet ubic 40 Un sac pour la montagne en toute saison
10 /10
Millet M white neo La veste idéale !
10 /10
TP
Millet Activist 22 Sac à tout faire
9 /10
Millet M white cargo neo Le sommet de la protection pour freerider/freeskiers !
10 /10
TP
Millet Matrix 20 Un produit performant dédié à la vitesse
7 /10
Millet Prolighter 30 Idéal pour une sortie sur un ou deux jours !
8 /10
Millet killington La qualité Millet à petit prix
8 /10
Millet Devil Stretch Pant Electric Blue Parfait pour du ski
9 /10
Millet steep 27 Sac à dos pour approche de ski en freerando, voir randonnée engagé
8 /10
Millet Steep 15 Compact et léger pour la journée
7 /10
Millet 7/24 Stretch JKT Warm Millet frappe un grand coup de maillet sur le marché du textile!
9 /10