Dynafit présente la Hoji
2000*1045px

Dynafit présente la Hoji

Découvrez en détails la Hoji, nouvelle chaussure de rando à tout faire développée par le freerideur Eric Hjorleifson et l'inventeur du système low tech Fritz Barthel
Texte Dynafit
Texte Dynafit
Découvrez en détails la Hoji, nouvelle chaussure de rando à tout faire développée par le freerideur Eric Hjorleifson et l'inventeur du système low tech Fritz Barthel

En 2013, le freerideur professionnel Eric « Hoji » Hjorleifson et Fritz Barthel, l’inventeur de la fixation Low Tech ont uni leurs forces afin d’apporter un projet révolutionnaire au marché et à la pratique du ski de randonnée. Ensemble, ils ont pu bénéficier du soutien des spécialistes chaussure de la marque leader Dynafit. 

Après quatre années de recherche, de développement et de tests poussés, la chaussure est née, s’appuyant sur une toute nouvelle technologie dans l’industrie du ski de randonnée. Bien-sûr, la Hoji Pro Tour est tout de suite apparue comme une chaussure de ski de randonnée tout à fait spéciale pour la marque autrichienne. Tout le procédé de développement et l’approche sont de fait très innovants, soutenus par une équipe de professionnels hors du commun alliant l’ingénieur, le pro skieur et le savoir-faire de la marque. L’industrie ne s’y est d’ailleurs pas trompé en récompensant la Hoji Pro Tour d’un ISPO Gold Award en janvier dernier dans la catégorie chaussures de freeride/ski de randonnée. Réputation des Ispo Awards...

LA chaussure de rando à tout faire

"THE FIRST SKI BOOT FOR TOURING – THE FIRST TOURING BOOT FOR SKIING"

Une chaussure de ski de randonnée qui privilégierait plutôt la montée ou la descente ? Le skieur se devait de faire un choix entre légèreté, rigidité, débattement de collier et skiabilité. À partir de l’hiver 2018-19, cette question fondamentale dans le secteur de la randonnée appartient au passé. En effet, la Hoji répond parfaitement à ces deux pratiques qui ne vont l’une sans l’autre : pourquoi choisir ? 

Son système de verrouillage breveté « Hoji Lock » offre une connexion directe entre le collier et la partie basse de la coque, il n’y a désormais plus de jeu possible entre les deux éléments, qui ne font plus qu’un. De ce nouveau système résulte une skiabilité impeccable à la descente, exactement comme avec des chaussures de ski alpin, avec son flex progressif 120.

Hoji & Fritz

Hoji est un homme rare. Il possède un talent extraordinaire lorsqu’il s’agit de chausser les skis, un touché de neige et un style reconnu internationalement. C'est aussi un technicien totalement obsédé par le progrès du matériel, qu’il n’hésite pas à "trafiquer" et modifier afin de le faire constamment évoluer (voir l'interview en fin d'article). Il est en recherche permanente de nouvelles solutions. Lorsque son chemin a croisé celui de Fritz Barthel, l’inventeur ingénieux et personnage iconique du monde du ski de randonnée, on ne pouvait qu’assister à une explosion d’idées. Tous les deux sont tellement complémentaires qu’une relation quasiment filiale a vu le jour. Fritz est toujours resté fidèle à sa devise "La fainéantise est la clé du progrès. L’art du minimalisme : la Low Tech au lieu de la High Tech".

Ce duo original a alors été complété par les spécialistes de la division chaussures Dynafit, formant ainsi une équipe parfaite à l’origine du développement de la chaussure Hoji. 

Un système ski/marche innovant

Lorsqu’on chausse les Hoji, on ne règle le système de serrage qu’une fois, le matin en partant. Les boucles sont fixées en mode descente, puis on ne les touche plus, tout se joue ensuite grâce au "Hoji Lock System". Ce système de verrouillage, qui s’opère par un simple mouvement de la main au-dessus du talon, déclenche un mécanisme à l’intérieur de la chaussure. 

Deux axes en forme de pince, de part et d’autre de la cheville, viennent pousser contre la partie inférieure de la coque pour se fixer à elle. 

Cet enclenchement du collier qui vient se refermer sur la partie inférieure de la coque permet de solidariser les deux éléments de la chaussure pour n’en faire plus qu’un (voir ci-dessous). C’est pourquoi le Hoji Lock System permet à la chaussure de conserver la flexibilité et le débattement dont elle a besoin à la montée (plus de 55°), tout en offrant la rigidité importante que requiert l’engagement des descentes freeride. Ce système permet de gommer intégralement les soucis de jeu entre le collier et la base de la chaussure due à la force qu’exerce le skieur à la descente. Au contraire, il favorise un serrage progressif. 

Ajoutez des photos (2020px)

Caractéristiques techniques

Cette technologie brevetée Dynafit n’est pas la seule avancée qui fait de la Hoji une chaussure de premier choix. Celle-ci possède également :

- Un flex progressif : 120,

- 55 degrés de débattement, alliés à une languette en V permettant un maximum de liberté de mouvement, de flexibilité et de confort à la montée,

- Un angle d’inclinaison de 11 degrés,

- Le Speed Nose : un nez de chaussure minimaliste permettant de reculer le point de pivot, améliorant le déroulé et l’efficacité en montée,

- Le Cramp-in system : technologie de crampons Salewa, les plus légers au monde, permettant une fixation directement sous la semelle à l’aide d’un petit crochet (voir plus bas).

La chaussure Hoji sera disponible à la vente dans un modèle homme et un modèle femme dès la saison hiver 18/19, en deux versions, Pebax® ou Grilamid®.

Hoji Pro Tour femme et homme, pour 650€ :

- Bas de coque : Grilamid®

- Collier : Grilamid® et fibre de verre

- Spoiler : Grilamid®

Ajoutez des photos (2020px)

Hoji PX femme et homme, 590€ :

- Bas de coque : Pebax®

- Collier : Pebax®

- Spoiler : Grilamid®

Ajoutez des photos (2020px)

Et les crampons alors ?

CRAMP-IN system : La révolution dans l’univers des crampons, compatibles avec la Hoji, il associe performance et prise en main aisée. Il s’agit des crampons les plus légers du monde, dotés de la technologie Salewa Hook. Il seront vendus 190€.
Ajoutez des photos (2020px)

Quelques mots avec Hoji

- Quelle sont les différences avec la chaussure que tu utilisais avant, la Vulcan ?

- Nous avons fait des améliorations sur la Hoji au niveau du flex, du débattement mais aussi de l’ergonomie et des fonctionnalités par rapport à la Vulcan. De nombreuses années de ski avec la Vulcan aux pieds nous ont permis de poser les bases de ce que nous souhaitions pour la suite avec le développement de la Hoji. Ces améliorations sont le résultats des détails que nous avions remarqués sur la Vulcan et qui nous semblaient problématiques ou insuffisants. Il faut avoir cette idée en tête, parce que cela signifie que la Hoji n’est pas la remplaçante de la Vulcan. La Vulcan est une chaussure de freerando de haute performance, et la Hoji est une chaussure de rando "classique". Elle a donc été pensée comme une chaussure de rando, et ses caractéristiques le montrent :

La Hoji a un excellent débattement au niveau de la cheville, qui permet une meilleure marche par rapport à la Vulcan. Son flex est plus naturel et progressif pour la descente, un peu plus souple mais globalement plus "cohérent".

Elle possède aussi une meilleure interface qui permet des manipulations plus faciles pour l’utilisateur : Un seul levier permet de passer du mode marche au mode ski, pour des transitions plus simples et rapides : pas besoin de jouer avec les boucles ou de rajouter/enlever une languette. Elle a aussi un meilleur crochet sur le coup de pied pour de meilleurs micro-ajustements à une seule main.

Ajoutez des photos (2020px)

- Pourquoi le "speed nose" sans débord à l'avant de la chaussure, qui empêche la Hoji d'être compatible avec des fixations alpines multi-normes, alors que de plus en plus de riders utilisent ces fixations en freeride pour n'avoir qu'une seule chaussure ?

- La Hoji Pro Tour est développée tout d’abord pour le segment du ski de rando traditionnel. Dynafit utilise cette forme de "nez" pour plusieurs raisons, mais pour moi c’est surtout parce que j’ai un meilleur point de pivot pour une meilleure marche. Avec les inserts "Masterstep", c’est le meilleur chaussage qui soit actuellement en low tech, et le meilleur confort à la montée. Bien sur, la communauté freeride a besoin d’un équipement un peu different et je peux vous dire que Dynafit et moi, nous bossons actuellement sur une future parfaite version, la Hoji Free. A suivre !

- Quelle fixation utilises-tu maintenant ? Plus de Beast ? Uniquement des inserts, ou encore parfois des combos alpins avec d’autres chaussures ?

- Haha, bonne question ! Je me retrouve un peu coincé dans une situation difficile en ce moment. Je dois skier le plus possible mes nouvelles chaussures, mais elles ne sont pas compatibles avec les Beast 14, les fixations que j’ai exclusivement skiées ces dernières saisons pour shooter, avec d’excellents résultats. J’arrivais à skier avec celles-ci sans bloquer le mode marche, et je n’ai jamais eu de problem de déchaussage intempestif, même en sautant de grosses barres. La Beast 14 n’était pas parfaite (NDLR : puisque Dynafit l’arrête), mais elle l’était pour moi… Je suis donc de retour sur les classiques fixations low tech Dynafit, comme avant que les Beast arrivent, et je dois accepter le compromis. J’imagine que Fritz et moi devons commencer à travailler sur de nouvelles fixations maintenant !

- Peux-tu nous parler un peu plus de ton futur film, "Hoji" ?

- Bien sur ! Je suis super excité par ce projet. J'ai travaillé pendant 14 ans avec Matchstick Productions, et il était temps de revenir sur toutes ces années et tous les rushs accumulés au fil des tournages pour raconter l'histoire de toutes les personnes et tous les moments qui ont fait ma carrière de prorider. Le film sortira l'automne prochain. 

11 commentaires

Tchak-Tchak
Statut : Gourou
inscrit le 30/07/02
« Bien-sûr, la Hoji Pro Tour est tout de suite apparue comme une chaussure de ski de randonnée tout à fait spéciale pour la marque autrichienne. Tout le procédé de développement et l’approche sont de fait très innovants, soutenus par une équipe de professionnels hors du commun alliant l’ingénieur, le pro skieur et le savoir-faire de la marque. »
LOL

Connectez-vous pour laisser un commentaire

djoude65
Statut : Confirmé
inscrit le 13/11/06
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Intéressant mais on n'a pas le poids des chaussures... Et si j'ai bien compris, c'est pas compatible avec la Shift car pas de débord avant?
Tchak-Tchak
Statut : Gourou
inscrit le 30/07/02
On n'a pas le poids, ni leur largeur, ni aucune info intéressante pour le coup. C'est juste du publi-reportage 100% pur jus.
0
Oliver Gough
Statut : Expert
inscrit le 10/09/15
Stations : 1 avisMatos : 1 avisPhotos : 4 photos du jour
Pas de débord avant donc uniquement destinée aux fixations a pins.. Ça a l'air d'être son principal défaut. Un peu étrange que Dynafit s'enferme là dedans. Autant sur les modèles ultra perf de ski alpi pour collants pipettes pourquoi pas, mais pour une chaussure qui veut faire du freeride, c'est un pari risqué !
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

weed
Statut : Confirmé
inscrit le 24/02/03
Si j'ai bien compris, le gros plus de cette chaussure est un plus grand débattement en mode marche sans désérer les boucles par rapports à la concurrence. Si cela était cela, il aurait pu éviter de tourner du pot et être plus direct. En disant les choses aussi peu clairement, je suis loin d'être convaincu par cette chaussure. La concurrence fait déjà de bonnes chaussures.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Cliff
Statut : Expert
inscrit le 28/10/06
Matos : 7 avis
La disparition de la butée est à coup sûr une erreur. C'est exactement le même problème qu avec la Beast. Se couper des standards c'est se couper d'une partie de clientèle.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Marco7512
Statut : Expert
inscrit le 10/12/06
Matos : 6 avis
L'article indique bien que c'est une chaussure de rando (pas de freerando ils répondront à ce segment avec leur projet de chaussure Hoji Free) du coup ce n'est pas surprenant qu'elle ne fonctionne qu'avec des low tec.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire