Test Lange XT 130 L.V. Freetour 2018

1 test Lange XT 130 L.V. Freetour.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Maxime Masset

La chaussure de tous les jours

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,79m | 64kg | Avancé | Saint-Didier-au-Mont-d'Or
Conditions du test : Powpow :)

Points forts

Technicité, confort

Points faibles

Peinture des crochets, plastique mou, prix

Après avoir eu un coup de coeur pour leur look, j'ai décidé de les essayer un weekend, et résultat, j'ai craqué, je les ai achetées. J'ai pu les sortir pour le gros weekend de poudreuse du 9 et 10 décembre 2017.

Comme ma station était fermée, j'ai du monter en rando, un dénivelé de 1100m, en une après midi, avec marker duke. Pour les skis, j'étais sur mes Amplid infrablack. Je tiens à préciser que c'est la première fois que je fais une aussi grosse rando, et dans 50cm de poudreuse c'est le pied !!

Avant j'étais sur des rossignol hero 110, des chaussures pistes, avec lesquelles je faisais tout, sauf la rando. La différence de confort est flagrante, le pied est serré sans être comprimé. Le chausson aura mis le weekend a bien s'adapter à mon pied. Par contre, on est obligé de bien tirer sur le mode marche pour l'enclencher, un coup de lubrifiant ferait pas de mal. La position est assez droite, j'ai rajouté une cale vers le spoiler, pour avoir une meilleure position.

A la montée, je suis bien surpris, je m'attendais à quelques douleurs, mais aucune n'est apparue. La chaussure reste relativement légère pour une alpine. Le débattement, sans être celui d'une pure rando, reste tout à fait convenable et suffisant pour marcher sans soucis. Les crochets n'ont pas décroché. Seuls points négatifs, quelques fois en montée, le pantalon a enclenché le mode ski, du coup ça bloquait la chaussure, et les crochets sont peints, pas anodisés, du coup je commence à avoir des éclats de peinture. Le plastique a l'air de pas trop subir les coups de carres. La semelle caoutchouc est super efficace, ça accroche bien sur les pierres, sauf quand c'est bien gelé.

En descente, une fois qu'on en a un peu chié en montée, on sent carrément la diff avec des chaussures rando. Le pied est plus maintenu, la coque se déforme beaucoup moins en torsion, on a un appui bien linéaire, pas d'à-coups dans la déformation de la coque en flexion. Par contre c'est très très rigide ( surtout avec les -12° en haut ), faut être un peu lourd, et/ou avoir de bonnes cuisses, et un bon niveau, sous peine de se faire malmener. Niveau isolation, je suis resté de 9H a 19H dedans, jamais eu froid, pas d'humidité, même dans 50cm de poudreuse.

Fun fact : j'ai passé ma soirée a deneiger ma voiture coincée avec elles aux pieds, je me suis jamais plaint d'une douleur.


Apres plusieurs semaines à les malmener, j'aimerais compléter mon avis : sur piste, la chaussure réagit très bien, elle n'est pas trop dure à plier. Le flex est assez spécial. C'est un vrai 130 pour les petits gabarits. Les skieurs plus lourds trouveront beaucoup plus molle, et viendront trop vite en fin d'appui.

Au niveau du coup de pied, il vaut mieux en avoir un gros, sinon le pied flotte dans la chaussure.

Pour qui ?

Pour les skieurs en quête d'une chaussure à tout faire, confortable, mais performante, un poil bourrin sur les bords, faut aimer charger avec. Pour un programme freerando, avec des marches d'approche dans vos coins préférés, avec vos plus gros skis de poudre. À réserver aux skieurs légers avec un très bon niveau technique et à coup de pied marqué

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire