Test Patagonia Men's Nano Air Hoody 2016

Déposez votre test.

Ca chauffe et ça respire

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,72m | 68kg | Expert | Rixheim
Acheté : 150€ en magasin
Conditions du test : Depuis 2 ans par tout temps, dans plusieurs conditions tout au long de l'année. En trek, en alpin, en freerando, pour aller au ciné...

Ma pratique ayant évolué, notamment vers le ski de rando pour rechercher des pentes un peu plus éloignées, je suis passé sur des vêtements techniques dont je peux superposer, ôter les couches en fonction de mon activité. Cette Nano Air Hoodie a été mon 1er investissement (acheté en soldes de présaison).

 

Présentation de la bête (la veste, pas moi) :

Extérieur :

Capuche, zip central, 2 poches poitrine extérieures avec zip, 2 poches pour les mains (à priori positionnées pour se réchauffer les mains même avec un baudrier : j’ai enfilé un baudrier oui ok ça marche, mais pas testé en activité). Le seul réglage possible se fait à la taille. La capuche tient bien et ne tombe pas dans les yeux (et pourtant j'ai pas une grosse tête). Avec un bonnet ça passe aussi. Le zip central est protégé au niveau du menton, les bouts des manches sont élastiques.


Intérieur :

Doublure intérieure très agréable au toucher.


Composition (sur le papier) :

Un isolant synthétique pour offrir la respirabilité que n’offrent pas certaines autres matières sur ce type de vestes, l’application d’un procédé déperlant DWR sur l’extérieur.


Esthétique :

Coupe ajustée, près du corps, design sympa (on évite l’effet Bibendum, certes à la mode, mais pas au goût de tout le monde).

 

En action :

Le tissu est stretch donc étirable, la veste suit les mouvements et ne remonte pas (t‘as pas le dos ou le ventre à l’air au moindre lever de bras). Elle est très confortable.

Tu peux la garder pendant un effort modéré sans suffoquer pour autant. Elle ne s’enfile pas uniquement pour ne pas te les geler à la fin d’un effort ou pendant un instant de repos.

Portée même quand il fait un peu chaud au soleil en altitude je n’étais pas en surchauffe. Globalement je suis plutôt très agréablement surpris de sa respirabilité.

Il neige, il neige plus, il reneige, tu ne veux pas t’arrêter en montée pour enfiler une couche imperméable. Pas de problème : le côté déperlant fonctionne très bien. De petites gouttes se forment à la surface, elle ne s’imbibe pas. Pas testé sous une grosse pluie mais ça reste une couche isolante donc on lui demande pas d’être imperméable.

Idem sous vent modéré ça reste très correct.

 

A l’usage :

Le tissu extérieur est en nylon Ripstop donc résistant à l’abrasion à l’inverse de certains autres doudounes, fragiles. Je ne me frotte pas beaucoup contre les cailloux mais ça doit avoir son intérêt pour ceux qui crapahutent dans les rochers. Je ne suis pas trop soigneux mais pas de trous à ce jour. Pas de bouloches au contact du sac à dos qui frotte. 

Portée avec ma veste North Face Free Thinker (ou ma Eider plus basique) j’ai constaté qu’après un effort  à la montée en rando elle était humide dans le dos côté extérieur (entre mes 2 couches). La faute à qui je ne sais pas, peut-être au sac à dos qui empêche l’humidité d’être évacuée ?...

Mais preuve ultime qu’elle respire : pas d’odeurs de fennec qui perdure après une sortie.

Bourrée dans le sac à dos je la trouve plutôt compacte et légère (je ne suis pas dans la recherche du gramme ultime, il y a certainement plus léger mais aussi plus lourd).

Tissu stretch permet de mettre la capuche par-dessus un casque de ski. Donc réellement extensible.

  

Intérêt :

A porter quasi toute l’année dès qu’une petite fraîcheur se fait sentir ou par grand froid combiné à d’autres couches.

 

Pour résumer :

Portée seule elle s’oublie vite, elle régule bien la température donc on n’est pas en surchauffe même quand on la garde.

Combinée à d’autres couches, elle fait le taf et même davantage.

 

 Les "je sais pas" :

Pas encore lavée donc je sais pas comment elle ressort de la machine…

Pour qui ?

Pour celui qui cherche une couche isolante et utilisable pour un large spectre d'activités outdoor (mais tu peux aussi dormir avec).
9/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Respirabilité/aération
Qualité des poches (nombre, emplacements, tissus)
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Points forts

Régulation de la température.

Points faibles

Pas trouvé pour l'usage que j'en ai.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Patagonia triolet jacket La veste à tout faire pour pas si cher
9 /10
Patagonia M's Nano-Air Carbon Super confortable mais pas idéale pour les Alpes
7 /10
Patagonia M'S Nano-Air Light Hybrid Ink Black [version gilet] LA seconde couche à tout faire qui se fait oublier par sa polyvalence et son poids plume
9 /10
Patagonia Snowdrifter 20L Less is more...
9 /10
Patagonia M's Nano-Air Carbon Une veste isolante et très respirante
8 /10
Patagonia Nano Puff Hoody Un concentré de performances dans moins de 400 grammes!
10 /10
Patagonia Down Sweater Chaude et polyvalente, mais fragile
8 /10
Patagonia Capilene 3 Agréable, très chaud et léger
9 /10
Patagonia Capilene Expedition Weight Balaclava Un cocon léger et chaud pour la tête
10 /10
Patagonia M's BETTER SWEATER hot brown La veste polaire pour tous les jours.
9 /10
Patagonia Snowshot Technique et douillet !
9 /10
Patagonia Snowshot Une bonne protection contre les éléments!
8 /10