Test Blizzard Rustler 11 2019

14 tests de skis Blizzard Rustler 11.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.
Blizzard Rustler 11

Le Surdoué !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | 1,70m | 72kg | Avancé
Taille testée : 180
Acheté : 450€ en ligne
Conditions du test : Testés dans quasiment toutes les conditions (30 cm de fraîche, neige croûtée, trafolle, piste neige dure, piste neige de printemps) dans les Hautes Alpes (Serre Chevalier, La Grave, Vars)

J'ai acheté ces skis en ligne en septembre 2018 après avoir testé pas mal de modèles du même type. En 180cm pour privilégier la maniabilité mais les 188 voire 192 pourraient faire l'affaire en apportant un peu plus de stabilité à haute vitesse. Autre élément à prendre en compte pour choisir la bonne taille c'est que la largeur et le rayon de courbure varient avec la taille, (voir le tableau en photo). Ils sont plutôt légers pour des fats (moins de 2kg par ski) ce qui m'a poussé à les monter avec des atomic shift pour aller chercher des pentes sympas en mode rando. Mais n'espérez pas faire la Pierra Menta avec !

LE LOOK : 

Je n'y prête pas grande importance mais on va dire qu'ils ne sont ni beaux ni moches. On notera quand même la signature Blizzard en orange fluo sous le bout de la spatule du plus bel effet lorsqu'on ressort de la poudre.

LA PISTE : 

C'est vraiment la bonne surprise ! Je ne pensais pas prendre autant de plaisir. Avec un minimum de vitesse, dès qu'on les charge d'un côté ils nous renvoient direct de l'autre. On se surprend à vouloir carver sur des grandes courbes. L'idéal pour une journée où il faut revenir régulièrement sur la piste.

TRAFOLLE : 

Là c'est un véritable bulldozer, il défonce tout sur son passage et ne m'a jamais pris en défaut. C'est une des raisons pour lesquelles je les ai choisis. On se sent vraiment en confiance, ils nous poussent à aller chercher les limites. Sa rigidité par rapport à d'autres skis de la même catégorie est vraiment appréciable dans ces conditions. Mais attention il faut être en forme !

POUDREUSE EN FORET : 

Pour moi c'est là où il est le meilleur, sa maniabilité et sa précision font merveille, ils pivotent tout seul et on peut slalomer entre les mélèzes à toute vitesse. Ça déjauge parfaitement, merci le rocker ! Son côté joueur procure le plaisir qu'on vient tous chercher dès que les conditions sont là. Fantastique !

EN MODE FREERIDE : 

Ce n'est pas pour rien si certains freeriders du Freerideworldtour l'ont choisi. Que ce soit sur des grandes courbes à haute vitesse ou en trace direct il répond présent. Le rocker talon joue bien son rôle. Les retours d'info sous le pied sont bons. On se sent en sécurité. Mon niveau ne m'a pas permis de trouver les limites de ce ski. Sur les sauts il assure encore, les réceptions difficiles sur les talons se rattrapent facilement même si je ne suis pas un expert dans ce domaine.

EN MODE RANDO :

Bon ce n'est pas son programme mais l'intérêt de les monter avec des shifts est de pouvoir facilement accéder à de belles pentes vierges et de ne pas faire de concession dans la descente.

POUR CONCLURE :

Ski freeride backcountry qui permet de prendre beaucoup de plaisir en toute confiance à condition d'avoir un minimum de condition.

Pour qui ?

Skieurs d'un niveau avancé avec de bonnes cuisses qui veulent profiter de la poudre dans toutes les conditions et qui ne veulent pas souffrir quand il faut revenir sur la piste.
10/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Points forts

Sentiment de sécurité
Maniable
Joueur
Polyvalence pour ce type de ski

Points faibles

Il faut un minimum de cuisse pour en profiter toute une journée.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire