Test Rossignol Axium 120 2013

Déposez votre test.

Elles font bien le job ... pour nous qui skions sans excès ;)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 58 ans | 1,81m | 75kg | Avancé
Acheté : en magasin
Conditions du test : Pistes, bords de pistes ... ski de "touristes" ... parfois en envoyant (un peu) quand même ...

Je ne vais pas recopier ici le "catalogue" Rossignol, et recopier quasiment le même test pour les différentes versions d'Axium : pour chacune, vous pouvez trouver les infos techniques et marketing en ligne.

Par contre, je vais essayer de détailler certaines différences entre les Axium 120 et par exemple les Axium 200 ou les Saphir (femme).

A noter que je n'ai eu le choix des fixations que pour les B2 que j'ai eus nus, tous les autres skis dont je parle ici, étaient livrés en package skis + fixations.

Pour les B2, au départ, je n'avais pas fait de choix a priori, mais au final c'est la seule paire que j'avais pu trouver à un prix raisonnable (70 € pour une paire qui trainait sur une étagère dans un magasin GO S…). Les Axium y sont montées directement sur le ski, sans rail.

Comme le monteur ne voulait pas prendre la responsabilité d'écarter les stops-skis de 5 ou 6 mm, c'est moi qui l'ai fait avant le montage des fixations; à l'aide d'un tube pour faire plus levier sur les bars des stop-skis.

Faut préciser que, dans une gamme de prix autour de 100 € ça n'a pas été facile de trouver des fixations. On m'a plusieurs fois proposé des pivots neuves à 150 € ou des fixations de loc d'occasion, car maintenant, la plupart des skis grand public sont vendus en packages skis+fixations.

De plus, je ne voulais pas des fixations d'occasion et je n'ai pas cherché sur des sites en ligne car je ne voulais pas faire le montage.

Dans la famille, nous collections les Axium, notamment parce que nos skis récents étaient en package skis+fixations : sur mes anciens Z5 et sur les anciens de mon fils et de mon épouse, sur les Attraxion VI de ma fille et les VIII de mon épouse (oui, que des skis Rossignol … et nous n'avons même pas des actions dans le groupe).

Avec le temps, les talonnières, les butées avant et les stop-skis des Axium n'ont pas vraiment évolués, hormis les variantes sur la force maxi et les matériaux un peu allégées du modèle femme.

Toutes les versions ont une pièce teflon en forme de bande qui coulisse devant la butée avant et qui est censée faciliter le déclenchement latéral de l'avant de la chaussure. Faut dire que d'autres marques ont un système similaire (cf. les fixations sur des Head).

Les plaques/rails ont évolué depuis les 1ers modèles d'Axium : elles sont par exemple plus hautes sur les Z82 et les Attraxion VI et VIII que sur les Z5.

Cela donne peut-être un peu plus d'angle / de force, pour les prises de carre entre les B où je suis à environ 1 cm de la neige et les Z82 où je dois être presque à 3 cm.

Les modèles femmes "Saphir" sont censés avoir des butées et des plaques / rails plus légers, avec une rehausse sous la talonnière afin de mieux suivre la morphologie des femmes en leur inclinant un peu la chaussure.

Questions poids (non vérifiés car je ne me suis pas amusé à les sortir des skis) : une paire femme est donnée pour 1820 gr., par rapport à un modèle homme donné à 2,2 kg

Dans les versions récentes, comme les 120, par rapport aux 200, on peut bouger la talonnière en soulevant  un levier, c'est plus simple que de devoir utiliser un tournevis pour visser ou dévisser depuis l'arrière de la fixation.

La vis arrière sert "seulement" pour régler l'élasticité de la fixation après avoir réglé l'écartement à la longueur sur la coque de la chaussure : chaussure enclenchée, il faut aligner un trait jaune au milieu d'une petite fenêtre sur le côté de la talonnière.

Bien réglé, cela doit garantir que l'ensemble fixation – chaussure fonctionne correctement selon que le ski est plus ou moins en flexion.

Mais le vrai progrès, c'est qu'on peut aussi régler facilement la position de la butée avant.

Notamment si on veut faire des essais plus ou moins reculé par rapport au trait de recommandation par le constructeur. Ce que de toute façon, je n'ai jamais fait.

Par rapport aux anciens modèles, déjà sur rail, mais où la butée avant était tenue pas des vis, cela facilite le prêt des skis et facilitera la revente.

Faudra juste penser à garder les abaques de Rossignol qui précisent la correspondance entre la longueur de la coque et les repères de position de la talonnière.

Par rapport à la sécurité, franchement, elles ont toujours déclenché quand c'était nécessaire. Réglées avec un indice qui suit les tables de réglages recommandés par Rossignol, selon le niveau estimé, les pratiques et le poids, nous n'avons pas eu de déclenchements intempestifs à cause des fixations.

Dit autrement, dans nos pratiques familiales de skieurs niveaux "avancés" sans ski extrême, même en envoyant de temps en temps "un peu" par rapport à notre niveau, si les fixations ont déclenché, hormis cas de collisions, c'est que nous avions fait une faute et qu'il valait mieux que les fixations déclenchent.

Avec, pour les 120 un indice maxi à 12 ... franchement il y a de la marge pour tendre le ressort ... perso. je règle à 7 ... et ça le fait bien ...

Une anecdote, avec les B2, bonne chute à cause d'un chemin qui traversait la piste et que je n'avais pas vu. Je me relève, je récupère mes skis, qui attendaient gentiment grâce aux stop-skis, et là une butée avant était à 90 ° …c'était la première fois que cela m'arrivait, un moment d'inquiétude et finalement, il a suffi que je remette en place la butée à la main, sans avoir à forcer et sans que rien ne soit cassé.

A partir de ça, indiquer que les Axium sont robustes, a priori oui. Plus robustes que d'autres ? ça je ne peux pas l'affirmer.

Par contre, depuis le temps que nous avons des Axium, nous n'avons pas eu de casse.

Conclusion : d'après certains commentaires dans le forum, ce ne sont peut-être pas des fixations pour les "barbus". Mais pour des skieurs avancés "touristes", ce sont des fixations fiables, faciles à chausser, faciles à régler pour les versions récentes et que l'on peut trouver (en cherchant un peu) à un prix raisonnable si on veut équiper des skis nus.

Les versions femmes sont censées être plus légères et intègrent une rehausse sous la talonnière.

Ensuite, dire que les Rossinol Axium sont mieux que des fixations de gamme équivalente dans d'autres marques : franchement je n'en sais rien …

Par ce CR j'ai juste essayé de décrire "du vécu" et fournir des points de comparaison entre les versions, pour celui qui voudrait choisir un package skis ou seulement des fixations, notamment d'occasion. 

photos : Les Axium 120 de mes Z82 et les 200 (indice 12) des ex. Z5 de mon fils ... + copie d'une image des Saphir 


Pour qui ?

Tout skieur "piste" qui ne fait pas du ski engagé ou de la compétition.
10/10
Facilité de chaussage
Facilité de réglage/compréhension du système
Style/Look
Finitions
Durabilité/solidité
Rapport qualité/prix

Points forts

Fiabilité, facilité d'utilisation et de réglage sur les versions récentes.
Mais, pour être sincère, je n'ai pas d'éléments de comparaison avec d'autres modèles récents d'autres marques.

Points faibles

Pas de point faible constaté dans nos utilisations de ces fixations en différentes versions.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Rossignol Axium 120 Sécurité et légèreté à petit prix!
8 /10
Rossignol Hero Elite ST TI Du feu sous les pieds !!!
9 /10
Rossignol Sin 7 A trop en vouloir partout, on est bon nulle part.
5 /10
Rossignol Sky 7 Hd la paire a tout faire
9 /10
Rossignol Tesla AmpTek Super planche
10 /10
Rossignol Hero Fis Gs Le top !
10 /10
Rossignol Smash 7 (XPRESS2) Simple et efficace, pour tous
8 /10
Rossignol Experience 94 TI Une bonne polyvalence
7 /10
Rossignol Alltrack pro 100 Des pantoufles pour la journée
9 /10
Rossignol Freeride Pro ROSSI A PAS FAIT DU CHICHI !
9 /10
Rossignol LAP 15L Léger, confortable et solide : le sac idéal ?
8 /10
Rossignol PRO 30L Très bien pensé, confortable et pratique.
9 /10