Test Atk Raider 12 2,0 2017

Déposez votre test.

Un référence à toute épreuve, pour tout le monde!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Acheté : 450€ en magasin
Conditions du test : Toutes

Fixation montée sur des Navis Freebird et skiée dans les dolomites de novembre 2017 à aujourd’hui (couloir, grande face, foret, retour piste).

La bête :

A première vue ca respire la qualité de finition. On se retrouve avec une fixation simple et efficace qui ne fait pas trop usine à gaz.

La butée avant n’est pas surdimensionnée par rapport à d’autre marque et la solide butée arrière se voit agrémentée d’une base plus large et d’un système de calle beaucoup plus intéressant que celui de la version 1.0. Pas besoin de tourner la butée, on peut facilement basculer d’une cale à l’autre avec le bâton.

Et cette même butée arrière comporte toujours le mécanisme d’amortissement de 25mm afin de gérer l’élasticité du ski (E.R.S).

Le réglage din latéral et vertical se fait facilement via les deux vis. La valeur max de 12 conviendra à un grand nombre de skieur. Si vous êtes un bourrin, la Raider 14 devrait vous convenir.

Le poids de 350g déclaré et mesuré est plus qu’honnête pour ce qu’offre la fixation. Le prix reste dans le haut de gamme.

Utilisation montée :

Le chaussage est vraiment simple, j’ai eu beaucoup de souci qu’avec d’autres modèles (type ION ou VIPEC), il suffit de bien placer la pointe de la chaussure sur l’emplacement carré noir et ça passe ‘presque’ à tous les coups, on bloque, tourne la butée arrière a 180° et c’est parti!

Elle ne se font pas sentir et pas eu de souci après 4 mois d’utilisation (une trentaine de sortie).

Utilisation descente :

R.A.S.

Skiées dans pas mal de type de neige et je n’ai jamais ressenti une quelconque gène, ça tiens bien le pavé et ça déchausse quand il faut (testé ce weekend sur un passage poudreuse-croute non prévu…). Fait quelques petits sauts sans souci. Même sur piste on peut envoyer sans problème, la limite sera plus les skis trop léger.

Bémol :

Stop ski un peu light, j’ai cassé le petit embout en plastique sur une sortie mais renvoyé gratuitement par ATK en deux jours. Sur un poudreuse très légère et froide, ça retient pas top.

Le levier de la butée avant permettant d’extraire la chaussure est assez fin, il faut donc prendre le coup de main avec le bâton.

CCL :

Très enthousiaste! Cette Raider 12 réponds à toutes mes attentes, à savoir quelques chose de léger en quoi on peut avoir confiance (ERS, réglage din vertical et latéral), et ce pour skier en toute circonstance.

Elle peuvent être montée sur pas mal de ski de rando ou freeride pour pas mal de gabarit. Les plus vaillant pourront se positionner sur la Raider 14.

Ciao !

Pour qui ?

Toute personne passant beaucoup de temps en dehors des pistes et qui mettent souvent les peaux.
9/10
Facilité de chaussage
Facilité de réglage/compréhension du système
Style/Look
Finitions
Durabilité/solidité
Rapport qualité/prix
Changement de mode montée/descente

Points forts

Simple et efficace

Points faibles

Stop skis trop light (appartement modifie pour l’année prochaine).

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Atk SLR Release Précision, légèreté et robustesse, les maitres mots de ces fixations
10 /10
Marker Kingpin 13 Le mix idéal ?
9 /10
Salomon Shift LA fixation freerando
9 /10
Fritschi Fritschi Tecton 12 La meilleure fixation de voyage
8 /10
Marker Baron EPF 13 Un compromis correct
7 /10
Dynafit Low Tech Race 2.0 Impressionnantes d'éfficacité vue le poids !
10 /10
Marker Squire 11 Pour les gabarits légers
8 /10
Marker Kingpin 13 Fixations les plus polyvalentes du marché
9 /10
Salomon Shift #Freerando, le coup de force de Salomon
9 /10
TP
Dynafit Beast 16 Bon compromis
8 /10
Salomon Shift Polyvalence et sécurité
9 /10
Dynafit Beast 16 Excellentes mais obsolètes
8 /10