Test Scarpa Freedom SL 2015

Déposez votre test.

Chaussure polyvalente alpin/rando pour petit gabarit/ski tranquille

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,80m | 75kg | Expert | Toulouse
Acheté : 450€ en magasin
Conditions du test : Une centaine de sorties en ski de rando dans toutes les conditions, de la neige pourrie à la poudre légère en passant par de la transfo, du béton,...de la petite rando tranquille de 500m de dénivelé à des grosse bambées de plus de 2000m de dénivelé, des raids sur plusieurs jours, et de la pente raide (max 5.2). Utilisé principalement avec des Down CD102 montés en plum Yak.

La Scarpa Freedom SL est ma paire de pompe de ski de rando depuis 4 saisons, avec laquelle j'ai fait une centaines de sorties dans toutes les conditions, avec notamment une expé en Géorgie au printemps, avec des froids importants (-10/-15°C sur une semaine). J'ai choisi cette paire de ski comme paire de chaussure de ski de rando unique, dans l'espoir d'avoir un bon compromis entre une chaussure à insert qui monte bien et qui garde un bon maintien à la descente avec un ressenti de chaussure de ski alpin pour pouvoir envoyer. Cette paire remplaçait une paire de Garmont Adrenalin. Je les ai utilisé quasi uniquement avec des Down CD 102 de 2015 mnoté en plum Yak, 102 au patin donc large pour un ski de rando, et relativement rigide.

Mon style de ski et les chaussures que j'aime bien

Pour décrire mon style de ski rapidement, je ski depuis tout petit en alpin avec une orientation hors piste en toutes conditions, et je fais de plus en plus de rando ces dernières années, pour aboutir à quasi 30 jours de rando pour 3 jours d'alpin l'année dernière. Je faisais et je continue à faire des derby, j'aime bien skier vite en toute conditions et je suis un peu bourrin. Je me suis mis ces derniers temps à la pente raide avec une approche un peu plus calme (pour éviter de mourir !).
Ma référence en terme de chaussure de ski sont mes chaussure de ski alpin, des Dalbello Krypton pro (1ere génération) dans lesquels j'apprécie le fait d'avoir le pied très bien tenu et maintenu, d'avoir une bonne rigidité latérale et frontale, avec notamment une languette qui ne plie pas, même quand on la sollicite fortement. 

Ce que je cherchais

De par mon style de ski et mon envie de bien profiter de la descente pour envoyer, j'espérais tomber sur la pompe parfaite qu'on nous vend bien, à la fois comme une pompe d'alpin en descente mais qui monte bien, donc avec un certain débattement et des inserts. Exit donc toutes les chaussures pliable en appuyant sur les languette en magasin.

Sur le papier et pompe en main

Vendu comme une chaussure de freeride (donc de ski alpin) orienté rando avec une bonne rigidité (flex 110 annoncé) et un débattement pas dégeu (30°), ça semblait correspondre à ce que je cherchais. Une construction portefeuille pour avoir une certaine progressivité, un chaussant plutôt près du pied pour moi (pris en 27 pour une pointure de ville 42.5), qui passe bien pour ma morphologie avec un coup de pied fort en hauteur, un pied relativement large et des excroissance osseuses aux métatarses et au niveau du talon (pas facile de trouver des choses qui m'aillent). Volontairement bien tenu en latérale dans la chaussure, j'ai le pied qui touche le bout quand je suis pas en flexion. Le flex est loin d'être poutre mais il tient la route quand on appui sur les tibias. Le débattement est sans comparaison avec mes anciennes chaussures (Garmont Adrenalin) mais loin des pures chaussures de ski de rando.

Sur la neige à la montée

Comme constaté, le débattement reste bien meilleur que sur mes ancienne Garmont Adrenalin (c'était pas trop difficile). Ce changement en terme de débattement change beaucoup en terme d'effort, ça devient vraiment plus facile à la montée. Par contre, c'est dur de trouver le bon compromis au niveau des crochets du haut: j'avais tendance à libérer complètement tous les crochets en montée pour gagner en débattement sur mes Garmont Adrenalin mais avec les Scarpa Freedom SL, si on fait ça il y a un problème: la coque du haut accroche la coque du bas à chaque pas quand ma jambe revient vers l'avant. Résultat, ça fait un gros "tac" et un blocage quand on revient vers l'avant, pas terrible et fatiguant. Du coup, j'ai été obligé de fermer les crochets du haut au plus faible et perdre du débattement...dommage.

Pour ce qui est de la tenue latérale, je les ai prises assez près du pied donc pas de souci de tenue en devers, même pas besoin de mettre les crochets du bas pour moi. Conséquence du fait que le chaussant est près du pied et que la chaussure soit pile à ma taille comme une pompe d'alpin, j'ai eu des problèmes de circulation du sang au début, avec des douleurs au niveau du coup de pied en largeur, j'ai dû virer la semelle de confort pour me faire un peu plus de place, et ça allait mieux. Sur la longueur par contre, pas possible de faire quoique ce soit, ça reste acceptable mais à chaque pas j'ai les doigt de pieds compressé à l'avant, rien de rédhibitoire mais c'est pas excessivement confortable et ça donne froid plus vite (je me suis notamment bien gelé les doigts de pieds en Géorgie, 2 semaines pour retrouver une sensation dans les bouts de doigts de pieds...). Si c'était à refaire, je pense que je prendrais une taille au dessus, en rando il faut quand même avoir de la marge devant pour que ce soit confortable à la montée.

Sur la neige à la descente:

Le passage montée/descente se fait bien, il se forme de temps en temps un peu de glace dans l'encoche et il faut faire 3-4 aller/retour position montée/descente pour l'enlever mais rien de bien méchant, ça ne m'a jamais posé problème. On peut serrer les crochets franchement pour gagner en précision (et perdre en sang dans les pieds). La pompe a du répondant, c'est très bien en terme de rigidité latérale, aucun souci pour emmener des skis de 102 au patin, il y a une bonne transmission des forces en latéral et c'est un des bons points de la chaussure. Au niveau frontal, c'est progressif comme attendu mais ça reste relativement mou. Avec des appuis francs sur les tibias la coque se déforme beaucoup, ce qui n'est pas gênant en soi au vu de la progressivité mais qui procure un ressenti que je trouve désagréable, due au fait qu'on perd à ce moment là la rigidité vers l'arrière. En effet, en cas de changement de neige ou de mauvais positionnement, on a plus de résistance vers l'arrière, ce qui est gênant pour la skiabilité. Résultat, à mon sens on est loin d'une pompe d'alpin type Dalbello Krypton Pro en terme de skiabilité, contrairement à ce qui a pu être annoncé. Cette relative souplesse peut être moins gênante pour des petits gabarits et/ou des personnes qui skient plus tranquillement, car la coque se déformera évidemment moins vers l'avant à ce moment là, réduisant clairement cet effet.

Durabilité de la chaussure:

La chaussure s'est usée sur l'extérieur et sur le bloc semelle (voir photos) mais rien de dramatique par rapport aux nombres des sorties et à l'usage que j'en ai fait , avec notamment des portages sur des chemins en chaussures de skis, et des progressions sur le rochers. Sur ces chaussures le bloc semelle peut être changé, ce qui peut rallongé la durée de vie de la chaussure (même si c'est pas donné, ~60 euros). Le chausson un peu subi et comme on peut le voir sur les photos, la languette s'est "cassée" en deux, et ce au bout d'un nombre de sortie pas énorme (une trentaine si je me souviens bien). Ça ne change pas grand chose à la skiabilité mais c'est un peu plus chiant pour enfiler les chaussures et j'ai un peu peur que ça finisse par se détacher complètement.

Conclusion personnelle:

Ce n'est pas une mauvaise chaussure, on a un certain débattement à la montée et une skiabilité qui reste correcte, mais je trouve qu'on reste loin d'une chaussure d'alpin en terme de skiabilité, et qu'elle a le défaut des chaussures qui se veulent trop polyvalente, dur d'être bon à la fois à la montée et à la descente. On reste clairement en dessous d'une pompe d'alpin à la descente, et il existe des chaussures de skis de rando beaucoup mieux à la montée (avec un bien plus gros débattement). Je ne suis pas sûr personnellement que l'amélioration de la skiabilité par rapport à une chaussure de ski de rando justifie le surplus de poids et la réduction du débattement, mais ça reste évidemment par rapport à ma pratique, qui est orienté quasi-exclusivement ski de rando et descente un peu bourrin.

Pour qui ?

Skieur mixte rando/alpin qui recherche une chaussure à tout faire, avec un gabarit plutôt léger ou qui ski plutôt tranquille.
5/10
Facilité de chaussage
Confort
Serrage/Manipulations
Précision
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

Points forts

- Polyvalence alpin/rando
- Rigidité latérale

Points faibles

- Débattement limité (pour une chaussure de rando)
- Rigidité frontale limitée (pour une chaussure d'alpin)

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Scarpa Freedom SL Bon compromis montée / descente mais pas à mon pied
7 /10
Scarpa Gea RS Légère, plus ou moins confortable et surtout plutôt rigide !
8 /10
TP
Scarpa Alien RS Une chaussure pour monter vite et descendre vite
9 /10
Scarpa Maestrale RS 2 Chaussure alpine de rando
8 /10
TP
Scarpa Maestrale RS MAESTRALE RS2, légères et performantes mais pourrait mieux faire.
8 /10
TP
Scarpa Gea RS 2 La rando polyvalente
9 /10
Scarpa Alien 1.0 Simple, légère et rapide mais un peu fragile.
8 /10
Scarpa F1 Une référence en pure rando
8 /10
Scarpa Alien Une nouvelle dimension!
8 /10
Scarpa F1 Evo Manual Pour tout faire en rando ...
9 /10
Scarpa Maestrale RS la chaussure de freerando par excellence ...
9 /10
Scarpa Alien Légèreté, efficacité... durabilité ?
8 /10