Point Neige #22 : Encore de belles possibilités ...
2000*1045px

Point Neige #22 : Encore de belles possibilités ...

Les conditions météo actuelles garantissent encore du bon ski
Texte Thomas Blanchard
Les conditions météo actuelles garantissent encore du bon ski
Texte Thomas Blanchard
.

En avril, ne te découvre pas d'un fil ! En raison des chutes de neige de ces derniers jours et des températures relativement fraîches observées, les conditions de neige restent très correctes. Les stations encore ouvertes, comme les skieurs qui désirent en profiter, s'en réjouissent. 

On maintient donc notre Point Neige cette semaine qui, on vous le rappelle, dresse le bilan et les perspectives tant en terme d'enneigement que de conditions météorologiques. Il apparaît de moins en moins probable qu'un nouveau Bulletin Neige, précédant des chutes de neige significatives, se profile ... mais sait-on jamais ; ce mois d'avril semble étonnant. Pour avoir un aperçu des modélisations de ces chutes de neige, n'hésitez pas à vous référer à la Météo Skipass automatisée sur votre station ou votre massif. 

On reviendra ici brièvement sur l'épisode neigeux important de la semaine dernière, puis nous évoquerons les conditions météorologiques en cours et attendues avant de vous dresser un état des lieux des conditions neige et de ski dans chaque massif. 

Des conditions météorologiques fraîches et neigeuses

Observées :

Si étonnante que cela la chute de neige de la semaine dernière ? Tardive, certes. Mais peut-on parler de phénomène exceptionnel ? Non. Les photos de cet épisode ont pu paraître incroyable et pourtant les chutes de neige en avril sont assez courantes. Il faut quand même souligner qu'elles ont été bien plus rares ces dernières années. 
Pour autant, l'épisode neigeux des 3 et 4 avril peut être qualifié de très remarquable le long des Préalpes du Nord, et surtout sur le Jura. Ailleurs, il peut-être qualifié de globalement courant. 

A ceux qui ont la mémoire courte, il était tombé lors de l'épisode du 16 avril 2005 16 cm de neige à la station de Grenoble-Saint Geoirs (38)

Par la suite, après un très court redoux, une situation de " retour d'Est " s'est mise en place à la faveur d'une dépression positionnée sur la Méditerranée occidentale. Elle a donné de nouvelles chutes de neige dans les Alpes du Sud, après l'épisode très actif du début de semaine, et jusque en Haute-Maurienne dans les Alpes du Nord. 
Ainsi, sur le domaine de Bonneval sur Arc (73) le pic d'enneigement vient d'être atteint à 2700 mètres ( image ci-dessous ) tandis que ce fut plutôt le cas au cours du mois de mars sur les autres secteurs d'altitude des Alpes du Nord, voire début février en basse-montagne :

Globalement, la fraîcheur qui se maintient permet à cette couche de neige de se maintenir là où le sol était blanc avant ces épisodes. Par contre, là où la neige est tombée à même le sol : le soleil d'avril a souvent fait fondre toute la " fraîche " en 24 ou 48 heures.

Prévues :

Cette fraîcheur va se maintenir ces prochains jours, voire s'accentuer. Pour quelles raisons ?
La situation météorologique globale qui va se mettre en place est la suivante : une vaste zone de hautes-pressions va s'établir du côté de la Scandinavie ( notons les valeurs de pressions autour de 1035/1040 hectopascals ) tandis que sur l'Europe de l'Ouest une goutte froide va descendre sur le Nord-Est de la France ( remarquons la plage de couleur bleue entre Benelux et Jura ) pendant qu'une petite dépression de surface va se creuser autour du golfe de Gênes ( on perçoit un champ de pressions autour de 1010 hectopascals dans le coin ). 
Voici cette modélisation :

Les vents soufflant dans le sens des aiguilles d'une montre autour des hautes-pressions ( anticyclones ) : le courant de Nord-Est qui gagne la France provient de très loin en Russie. C'est en fait le fameux " Moscou/Paris ". Une situation attendue tout au long de l'hiver par les amateurs de froid piquant et neige en plaine qui aurait donné des conditions glaciales sur le pays. 
Alors, quelles conséquences ? Nous sommes en avril... on ne parlera donc pas de froid glacial mais une bonne fraîcheur se maintiendra avec un probable pic d'intensité entre Vendredi et Lundi. Tout cela sera favorable à une bonne conservation de la neige présente en montagne, notamment dans les versants Nord. 

Pour autant, peut-on s'attendre à un nouvel épisode de neige fraîche sur nos massifs ? Probablement pas, ou alors de manière très localisée et éphémère. Les courants de Nord-Est à Est amènent souvent du froid mais peu de neige sur les reliefs français. 
On peut néanmoins faire ressortir deux zones qui pourraient connaître de petites chutes de neige :
- les Alpes du Sud, plutôt pour la journée de Vendredi.
- la Haute-Maurienne dans les Alpes du Nord, par débordements d'Italie. 
Cela est présentée ici par le champ des précipitations attendues Vendredi après-midi :

En raison de la " goutte froide " évoquée précédemment, quelques flocons pourraient également voltiger jusqu'à très basse-altitude sur les Vosges voire le Jura Samedi.
Ces prochaines heures, les regards sont surtout tournés vers les Pyrénées avec des averses qui descendent en courant de Nord sous une limite pluie-neige autour de 1200/1400 mètres. Des averses, à nouveau plus organisées et musclées, reprendront Jeudi après-midi et jusqu'en soirée suivante avec une limite pluie-neige remontant vers 1300/1500 mètres. Très localement, 15 à 25 cm pourront être relevés côté Ariège, Luchonnais et vallée d'Ossau.

Les conditions d'enneigement par massif 

Alpes du Nord :

La neige tombée la semaine dernière a donc fondu à vitesse grand V partout jusqu'à 1000/1200 mètres, voire jusqu'à 1800/2000 mètres en pentes Sud. 
Mais sur les pistes de ski encore ouvertes, de bonnes quantités de neige se maintiennent avec des domaines de haute-altitude qui profitent d'une belle arrière saison en terme de quantité de neige. La qualité est également là puisque, grâce à la fraîcheur, la neige reste très localement poudreuse dans les pentes plein Nord en secteurs les plus abrités. 
Beaucoup de domaines skiables sont à présent fermés, mais la randonnée à ski reste possible là où l'alpin ne l'est plus : y compris en Préalpes ( on relève encore à ce jour 70 cm de neige au sol à 1300 mètres au cœur de la Chartreuse au col de Porte ). Visez bien évidemment les versants Nord et les zones les plus hautes. Des giboulées se produisent souvent les après-midi, avec des limite pluie-neige voisines des 1600/1800 mètres.

Alpes du Sud :

Changement total de conditions sur ce massif depuis la semaine dernière. En effet, si l'enneigement était particulièrement déficitaire : il devient à présent très correct pour la période, y compris en moyenne-montagne ( en versants Nord évidemment, en adrets cela fond très vite ). On a même atteint le maximum de la saison du côté du Mercantour :

Pyrénées :

Malgré les, modérées, chutes de neige de la semaine dernière et celles encore en cours ; les conditions d'enneigement demeurent bien déficitaires dans le massif bien qu'en amélioration. Les stations de ski encore ouvertes sont de toute façon très peu nombreuses. Côté ski de randonnée, méfiez-vous : la dernière couche de neige repose souvent à même le sol et donc de nombreux cailloux ressortent en-dessous parfois jusqu'à haute-altitude.


Massif-Central :

La neige fraîche de la semaine dernière a là-aussi donné un aspect plus hivernal à la montagne. Y compris côté Cévennes où les chutes de neige ont été très rares cette saison ... 

La neige résiste encore en versants Nord au-dessus de 1200/1400 mètres en ce moment, mais il faut vraiment gagner les secteurs plein Nord de la chaîne des Puys pour espérer faire un peu de ski ...

Jura et Vosges :

L'ensemble des domaines skiables sont à présent fermés. Pour autant, des quantités de neige correctes se maintiennent sur l'arc jurassien ( on relève encore très localement 1m au sol dans les forêts les plus abrités vers 1300/1500 mètres ), tandis que la neige résiste plus difficilement et de manière très irrégulière dans les Vosges. 

Vous l'avez compris, on conseille plutôt :
- les Alpes du Sud et les Alpes du Nord pour le ski de pistes. 
- les Alpes du Nord voire le Jura pour le ski de randonnée ( sous-couche souvent absente côté Alpes du Sud et Pyrénées sauf au-dessus de 2300/2500 mètres en pentes Nord ). 
Dans les plus hauts-massifs, au-delà de 3000 mètres, la neige est souvent fraîche pour ceux qui veulent profiter des refuges à présents ouverts côté Ecrins, Mont-Blanc, Vanoise, Haute-Maurienne ...

Côté météo, on le répète : fraîcheur et temps bien mitigé en vue avec parfois des giboulées, essentiellement en après-midi. Les périodes ensoleillées devraient tout de même dominer entre Vendredi et Samedi. 

Pour connaître plus en détails les stations encore ouvertes vous pouvez vous référer à notre article sur le sujet.
Les accidents d'avalanches ont été relativement peu nombreux cette saison, restez prudents histoire que cette tendance se maintienne !

1 commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire