Les yeux dans les yeux avec Rancho
2000*1045px

Les yeux dans les yeux avec Rancho

Enak Gavaggio et Julbo, une histoire d'amour qui dure...
Texte SARAH PINTON
Photos voir mentions
Enak Gavaggio et Julbo, une histoire d'amour qui dure...
Texte SARAH PINTON
Photos voir mentions
.

Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Julbo 

Depuis le premier épisode en 2014, le web série Rancho continue de séduire petits et grands ! Un pari réussi pour Enak Gavaggio qui a démocratisé "le ski dans toute sa largeur" ! Pente raide, snowboard, ski de fond, descente, saut à ski... Le skieur à éperons aura relevé tous les défis (ou presque, il en garde surement sous la spatule pour la suite) mais il n'avait encore point de lunettes ou masque portant son nom. 

Julbo, marque partenaire d'Enak Gavaggio depuis belle lurette, vient d'offrir à Rancho sa première collection éponyme. Nous avons profité d'un tête à tête avec le skieur multi-casquettes pour en savoir davantage sur cette collaboration avec la marque jurassienne. 

Nous étions nous-même allés visiter le siège de l'entreprise à Longchaumois, où sont développés et produits une partie des fameux masques et lunettes Julbo.

Et si vous vouliez "shoper" la même dégaine que Rancho c'est par ici que ça se passe : Lunettes de soleil Rancho, masque Rancho...


- Skipass : Salut Enak, peux-tu nous dire plus sur cette collaboration entre la marque Jurassienne et Rancho ?

Enak Gavaggio : Julbo c’est une histoire de cœur, une histoire de famille. Quand je leur rends visite dans le Jura, je ne frappe pas à la porte de Christophe (le PDG), d’ailleurs sa porte est toujours ouverte, je rentre et je vais le saluer tout simplement. C’est comme ça chez Julbo, des gens simples, efficaces, les pieds sur terre avec de vraies valeurs humaines.
Pour ce qui est de la collaboration Rancho x Julbo, cela a été assez simple, comme une évidence. Julbo a toujours travaillé avec des athlètes pour le développement de ses produits. Généralement on appelle cela des « Pro Model », mais chez Julbo ils ont un autre nom : les « Family Series ». Car pour eux ce qui compte ce n’est pas le côté « Pro » mais plutôt l’ambiance « familiale » qui règne entre la marque et ses athlètes. Julbo s’est toujours appuyé sur ses athlètes et ambassadeurs pour faire évoluer ses produits. Nos différents retours d’expérience permettent à la marque d’assurer une qualité optimale. Grâce à ce travail effectué avant la vente du produit final, Julbo est aujourd’hui reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses produits. A force de participer au développement de masques de ski et lunettes de soleil on arrive naturellement à une collaboration signature sur un ou plusieurs modèles « Family Series ».

Julbo et Rancho c’est une histoire de cœur, une histoire de famille.

Enak Gavaggio

- Qu’est-ce que représente pour toi un bon masque ou une bonne paire de lunettes de soleil ?

- La culture Julbo fait partie de mon ADN, du coup on parle ici avant tout de protection solaire. Un produit Julbo est d’abord conçu pour assurer une véritable protection quelques soient les conditions avec une qualité de verres et d’écrans reconnue, tout comme un confort avéré. Pour créer un produit, un design adapté à chaque pratique sportive, il faut penser aux petits détails qui font la différence. Les besoins d’un traileur ou d’un skipper ne sont pas les mêmes que ceux d’un skieur ou d’un fondeur par exemple.

Quand Rancho et Julbo s'unissent, cela donne une paire de lunettes (édition spéciale Cham, 130€ prix public) et un masque (Rancho avec écran écran photochromique Zebra, 174,90€ prix public), tous deux estampillés de la célèbre moustache. 

Ajoutez des photos (2020px)

- Ton premier modèle « Family Series » remonte à 2001, comment les produits ont-ils évolué depuis ?

- Je suis en admiration devant ce parcours ! A chaque nouvelle gamme de masques, Julbo a su se poser les bonnes questions et innover, toute la gamme, solaire ou hiver a progressé d’années en année. Tout cela en restant fidèle aux valeurs jurassiennes : « on fait simple mais on fait bien. On fait intelligent et utile ». Quand je vois aujourd’hui la gamme, l’esprit et l’identité de la marque, je ne peut-être qu’admiratif. Je suis également très fier d’avoir pu leur apporter quelques conseils durant toutes ces années.

La première collaboration entre Julbo et Enak Gavaggio, dans la musée de la marque à Longchaumois.

Ajoutez des photos (2020px)

- Quelle importance accordes-tu au design par rapport à la technicité ?

- Pour moi le design reste au second plan. Même si au fond de moi, comme tout le monde, j’accorde quand même de l’importance au dessin d’un produit. Ce qui est certain, c’est que le design ne doit pas prendre le pas sur la technicité et la qualité. Ça ne m’intéresse d’avoir une belle décoration sur mes skis si ces derniers me plantent à chaque virage ! Donc chez Julbo, nous faisons des masques qui ressemblent à ce que nous sommes. Nous ne sommes pas une firme Américaine qui veut en mettre plein la vue, nous partons du principe que le meilleur ambassadeur du monde est celui que nous fidélisons. Pour fidéliser un utilisateur, il faut éviter d'avoir d’un côté la meilleure technicité et de l’autre le bon look car il veut absolument porter les lunettes tendances du moment !

Quand avec Dino et Thibault de Supersize Film nous avons lancé Rancho en 2014, il était pour moi inconcevable que ce personnage ne porte pas de lunettes Cham ! Je les porte depuis 2003 !

Enak Gavaggio

- Le look des lunettes Cham, un peu décalé, correspondait au personnage de Rancho ?

- Même plus que ça, elles me correspondent personnellement ! Je les portes depuis 2003. La première fois que je les ai vues elles étaient sur un présentoir chez Julbo avec une autre paire semblable, la Vermont. 
Avec Laurent Besse, nous avons fait des pieds est des mains, ou des pieds et des yeux pour que Julbo nous les offre ! Ce qui est finalement arrivé... Nous portions donc tous les deux ces deux modèles iconiques. Il s'agit d'une véritable réédition des lunettes de glacier d’époque. Quand avec Dino et Thibault de Supersize Film nous avons lancé Rancho, il était pour moi inconcevable que ce personnage ne porte pas de Cham !

Quand Rancho se rend au siège de Julbo à Longchaumois (Jura).

Ajoutez des photos (2020px)

- A quelles étapes du développement des produits es-tu intervenu ?

- Nous avons, avec toute l’équipe Rancho, participé au développement. Cependant nous nous sommes aussi appuyés sur les compétences de Thomas Gachet, notre graphiste pour le masque ainsi que la lunette Rancho. Il a suivi les directions qu’on lui avait proposées, il nous montrait des dessins et on réagissait. C’est un véritable travail d’équipe. Car Rancho, comme Julbo, c’est une petite famille…

les premiers croquis des futures lunettes Cham Rancho.

Ajoutez des photos (2020px)

- Sais-tu pourquoi le public est tant attaché au personnage de Rancho ?

Aie franchement je ne sais pas… Je suis même un peu gêné quand on me pose cette question. Je suis super touché et forcément très honoré, mais je ne peux pas répondre à cette question… Ou alors car tout le monde aimerait avoir mes lunettes ?

- Est-ce que tu te fais parfois recadrer par les équipes Julbo quand tu as des mauvaises idées ?

- (rires) Chez Julbo on ne recadre pas ! On nous met une grande claque dans le dos et ensuite on discute. Je suis totalement libre avec Julbo et ce depuis le début. Ils me font confiance, je leur fais confiance, c’est une histoire d’amitié réciproque. Bon, j’ai quand même fait 2, 3 bêtises durant toutes ces années, mais franchement on a toujours réglé cela autour d’une bière !

- Pourquoi les marques font-elles encore des "pro model" d'après toi ?

- Je pense qu’il y a 2 visions : La vision « Pro Model » pour les grandes marques avec une réflexion 100% économique. Et une vision « Family Series », avec l’envie de construire ensemble, de se faire plaisir. Il y a forcément toujours une réalité économique derrière tout cela, mais chez Julbo il s’agit aussi de donner la parole aux riders. Pour la « Family Series » Rancho nous avons eu carte blanche pour le design de notre masque et de la lunette. Nous avons fait et imaginé tout ce que nous voulions. A aucun moment Julbo ne nous a demandé de modifier quelque chose, ou même conseillé dans notre choix. C’est pour moi la plus grande des confiances que l’on peut accorder.

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire