Et vous, il y a quoi dans vos vêtements ?
2000*1045px

Et vous, il y a quoi dans vos vêtements ?

Savoir s’y retrouver pour réduire son impact 
Texte Vaude
Savoir s’y retrouver pour réduire son impact 
Texte Vaude
.

Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Vaude.

S’offrir une image de marque écologique semble être en vogue. Que se cache derrière ce que l’on veut bien montrer aux consommateurs ? Avoir une ligne de produits éco-conçus vendue à un tarif premium suffit-elle pour rendre soudainement une marque éthique et écologique ?

Le label Green Shape 2.0

Le label Green Shape garanti des produits fonctionnels et écologiques fabriqués à partir de matériaux durables. Il garantit des conditions de travail justes tout au long de la chaîne d'approvisionnement avec des critères d'évaluation stricts et transparents. Les critères couvrent l'intégralité du cycle de vie du produit, depuis la conception, la production et la gestion des sites de production, jusqu'à la réparation puis la fin de vie du produit par recyclage potentiel et/ou l'élimination écologique.

Le système Bluesign® est une partie importante du concept, particulièrement pour la certification des tissus. Mais Green Shape 2.0 va plus loin que le système Bluesign® en interdisant l’usage de PFC, tandis que Bluesign® permet l’utilisation dans des conditions strictes. Par ailleurs tous les autres composants, tels que fils, zips et impressions doivent satisfaire aux critères rigoureux pour être approuvés. Green Shape 2.0 exclut expressément PVC, fluorocarbones, chlore et agents de blanchiment contenant des empreintes d'hypochlorite, de nanotechnologie ou de solvants.

Vaude montre l’exemple avec une gamme textile à 90% labélisée Green Shape 2.0. C'est un vrai effort et une réussite dont tout le monde peut être fier. Les matériaux tels que les plastiques rigides, les métaux, les mousses pour les semelles, etc., sont encore de vrais challenges d'un point de vue écologique, expliquant une progression plus lente sur le hardware. Souvent les fournisseurs ont du mal à comprendre et accepter les exigences environnementales élevées nécessaires pour un produit Green Shape 2.0 poussant Vaude à investir beaucoup d'énergie dans sa chaîne d'approvisionnement.

PFC, petite explication

Les PFC (Perfluorocarbures) sont employés pour leurs propriétés hydrofuges et anti-salissures. On les retrouve dans de nombreux produits de la vie quotidienne: poêles antiadhésives, canapés, habillement, etc.

Les PFC sont non biodégradables, le processus de fabrication, le lavage, la finition, ainsi que l'élimination du produit sont problématiques. Les PFC entrent dans l'environnement principalement par les eaux usées puis contaminent l’homme via la chaîne alimentaire. Les PFCs sont considérés comme perturbateurs endocriniens et sont suspectés d'être cancérigènes. Ils font partie des 6 principaux gaz à effet de serre du protocole de Kyoto. Chasser les PFC de nos habitudes de consommation devient donc urgent..

Les membranes en PTFE (polytétrafluoroéthylène) largement utilisées dans l’industrie du ski nécessitent l’usage de PFC pour leur production posant ainsi un vrai problème. Cependant des alternatives existent avec par exemple la membrane Sympatex® en polyétheresther (PE) et la membrane Ceplex en polyuréthane (PU).

Depuis 2010 Vaude a banni les membranes PTFE puis en 2011 s’est attaqué au problème des PFCs. Vaude s’est volontairement engagé à ce que l’ensemble de ses colletions soient 100% sans PFC d'ici 2020. Depuis 2018, 100% des collections textiles sont sans PFC, plaçant Vaude largement en avance sur les objectifs fixés avec Greenpeace.

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire