Cham'Lines S5Ep4 : Couloir Barbey
2000*1045px

Cham'Lines S5Ep4 : Couloir Barbey

Aurélien Ducroz et Mathis Dumas partent à l'assaut des 45° du couloir Barbey
Texte Aurélien Ducroz
Vidéo Tom Guerrin
Texte Aurélien Ducroz
Vidéo Tom Guerrin
Aurélien Ducroz et Mathis Dumas partent à l'assaut des 45° du couloir Barbey
Le quatrième épisode de CHAM' LINES Saison 5 débarque, direction l’Aiguille d’Argentière et le couloir BARBEY.

Couloir Barbey

Nom du couloir : “Couloir Barbey”

Altitude de départ: 3900 Mètres

Altitude d’arrivée : 3200 Mètres

Dénivelé de la ligne: 700mètres

Orientation: Est Nord Est  

Cette année nous nous battons avec les conditions : trouver les conditions de neige, de sécurité et de la visibilité en même temps est rare. Même si la visibilité n’est pas optimale, la faute à un voile d’altitude, le Barbey semble répondre aux critères en ce dimanche du mois d’avril. Mais rider le Barbey n’est pas simple : cette ligne est difficilement repérable car elle donne du coté Suisse sur le glacier de Saleinaz.

Cependant, au vu des conditions météo des derniers jours nous pensons vraiment que le Barbey peut être en très bonnes conditions. Nous prenons le pari. Et dans tous les cas nous ferons demi tour si les conditions sont mauvaises ! Ce ne sera pas la première fois, surtout cette saison ! Pour m’accompagner dans cette ligne prometteuse Mathis Dumas, photographe, guide et rider de Chamonix.

Trouver les conditions de neige, de sécurité et de la visibilité en même temps est rare.

Aurélien Ducroz

Nous prenons la première benne des Grand Montets et nous nous dirigeons au pied de l’Aiguille d’Argentière. Nous prenons la décision de monter par le glacier du milieu. C’est l’accès le plus rapide pour rejoindre le sommet que nous atteignons en 2 heures. L’accès ne présente pas de difficulté particulière, les 800 premiers mètres se font en peaux de phoques avant de terminer l’ascension par 300 mètres à pied dans une pente à 40/45° environ.

Le sommet de l’Aiguille d’Argentière et l’entrée du couloir Barbey peuvent être piégeux : il y a de grosses corniches sur l’ensemble de l’arête. Plusieurs entrées sont possibles pour le Barbey. La première se trouve tout de suite en arrivant quelques mètres sous le vrai sommet et est généralement la plus utilisée car il n’y a pas de problème de corniche. En revanche elle vous oblige ensuite à traverser sur la droite sous les corniches pour atteindre le couloir.

Nous décidons de rejoindre une autre entrée qui se trouve vraiment au sommet et qui ouvre sur une variante du Barbey.

Nous prenons notre temps car trouver cette entrée entre les corniches n’est pas évident et pour tout dire assez impressionnant. En se décalant sur l’arrête Mathis repère l’endroit libre de corniche et me guide. L’entrée de la ligne est plutôt raide 50° sur une centaine de mètres avant de s’ouvrir largement sur une grande pente à 45°.

Il est environ midi, les conditions de neige paraissent bonnes mais le temps se couvrant nous ne devons pas trainer car la visibilité descend fortement. Je rentre dans la face avec le jour blanc ce qui n’est pas très agréable.

Les premiers mètres de cette entrée sont exposés sud. La neige est croutée et vraiment pas facile à skier. Je prends toutes mes précautions et progresse lentement avant de rejoindre l’axe de pente, où je trouve une belle neige froide ! Mathis me rejoint et de là, c’est parti pour 500 mètres de pur bonheur et malgré une visibilité un peu faible nous enchaînons les courbes.

Cette variante du couloir Barbey débouche sur une barre rocheuse, il faut donc en bas de cette face, rejoindre l’épaule sur la gauche qui ramène sur la fin de l’itinéraire classique du Barbey.

Nous nous rejoignons sur cette épaule avant d’enchaîner sur la fin de la ligne.

Le bas de la ligne étant exposé est, prend plus le soleil. La neige est donc moins fraîche mais nous nous régalons quand même jusqu’en bas.

trouver l'entrée entre les corniches n’est pas évident et pour tout dire assez impressionnant.

Aurélien Ducroz

Mais une fois en bas du Barbey la journée n’est pas finie ! Il faut maintenant rentrer en contournant l’Aiguille d’Argentière et en remontant le glacier de Saleinaz jusqu’au col du Chardonnet pour rejoindre Argentière. Environ 1h de rando qui termine une journée déjà bien remplie.

Le Barbey est un itinéraire magnifique, une pente de 700 mètres à 45° dans laquelle on peut lâcher des courbes dans un environnement calme et sauvage.

Merci Mathis de m’avoir accompagné durant cette belle journée !

appel sécurité en montagne :

Attention la pratique du ski hors-piste et des itinéraires freeride comporte de nombreux risques, comme toute activité en montagne. Il est essentiel d'avoir un excellent niveau de connaissances avant de s'engager dans des itinéraires en montagne. Les risques sont nombreux: zones glaciaires, crevasses, risque de chute, risque d'avalanche, etc.... Ne partez jamais seul en montagne. Assurez vous que l'itinéraire que vous envisagez est adapté à votre niveau. Réunissez toutes les informations nécessaires sur les conditions d'enneigement et météo avant de vous engager. Prenez des informations auprès des services de pistes et des professionnels de la montagne. Pour garantir votre sécurité, faîtes appel à un moniteur de ski ou un guide de haute montagne selon les itinéraires envisagés. Prenez systématiquement avec vous le matériel de sécurité nécessaire et surtout assurez vous de bien savoir vous en servir. ARVA, pelle et sonde obligatoires en hors-piste, sac airbag ABS vivement recommandé. Prévenez une personne de votre entourage sur l'itinéraire que vous envisagez.

Pas mal de risques à appréhendez et à maîtriser, mais osez les sorties hors-piste bien accompagné, c'est l'éclate ! Chamonix-Mont-Blanc vous offre pour cela un des plus beaux terrains de jeu au monde !

4 commentaires

jamrek
Statut : Gourou
inscrit le 12/12/02
Stations : 7 avisMatos : 17 avisPhotos : 8 photos du jour

Staff depuis le 24/01/18
Bien joli ce couloir en effet ! Dommage ce jour blanc, sans quoi la descente aurait été encore plus exceptionnelle.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire