Clap de fin magique pour le Sosh Big Air
2000*1045px

Clap de fin magique pour le Sosh Big Air

La seconde et dernière édition du Sosh Big Air s'est déroulée avec succès sur le Paquier, au bord du lac d'Annecy
Texte Sarah Pinton 
Photos Pierre Morel / David Malacrida / Sarah Pinton / Guillaume Lahure
Texte Sarah Pinton 
Photos Pierre Morel / David Malacrida / Sarah Pinton / Guillaume Lahure
La seconde et dernière édition du Sosh Big Air s'est déroulée avec succès sur le Paquier, au bord du lac d'Annecy

Le Sosh Big Air a pu respirer enfin ! Inutile de vous préciser que lorsque l'on arbore des mensurations de rêve : 42m de haut pour 120m de long et que l'on pèse 600 tonnes, on se sent un peu à l'étroit sur la place des Romains. La structure métallique s'est donc installée cette année sur la pelouse du Paquier et a bénéficié d'un décor unique avec d'un côté le lac, le mont Veyrier et de l'autre la ville. Et, surtout, la superficie du Paquier a permis d'accueillir un large public tout en garantissant une vue dégagée sur le big air à tous les spectateurs, des conditions idéales pour profiter du spectacle durant deux jours.


pile ou face ? 

Ajoutez des photos (2020px)

Big Air : deux français qualifiés

Les qualifications du Big Air se sont déroulées vendredi en fin d'après-midi avec une météo automnale : ciel dégagé mais vent glacial. Winter is coming, pas de doute et le big air sur le Paquier est un bel avant-goût pour tous les spectateurs, petits et grands amassés autour de la structure. 

28 riders étaient au départ des qualifications, avec de nombreux frenchies dans la start list, accompagnés d'un florilège de riders étrangers -plus ou moins connus-, un concentré de la nouvelle génération (on s'fait vieux hein dis). Pas moins de 8 nationalités sont représentées lors de cette première journée, le Sosh Big Air se classe définitivement au rang d'événement international en freestyle pour cette dernière édition  ! 

Pour se départager, les athlètes avaient tous 4 runs mais devaient réaliser leurs 2 meilleurs tricks "style" et  "technique" pour varier un peu les plaisirs. Un format qui n'est pas sans rappeler celui du défunt Freestyle.ch que nous avons couvert durant plusieurs années. Même si le format de l'an passé avec les listes de tricks imposés était intéressant pour les initiés, les choses les plus simples sont les plus efficaces pour le grand public. Par contre seul souci purement mathématique : 28 x 4 : 112... Et 112 runs, ça prend un sacré paquet de temps ! Que ceux qui ont regardé l'intégralité des runs lèvent le doigts, nous on n'a pas tenu même si ça ridait fort et bien à l'image du jeune Axel Le Palabe en tête durant une bonne partie des qualifs, talonné de près par le local Jérémy Pancras. Finalement seuls, les 6 premiers accèdent à la finale : le Suisse Colin Wili, le Norvégien Ruud Birk, le Finlandais Elias Syrjä, les Français Axel Le Palabe et Jérémy Pancras, l'Autrichien Tom Ritch. Les deux français rejoignent Antoine Adélisse en finale, déjà invité. 

On va voir si je suis qualifié pour le Bowl ou pas !

Jérémy Pancras, quelques secondes avant les résultats finaux des qualifs

préparation du big air et qualifications vendredi fin d'après-midi

Ajoutez des photos (2020px)

Une finale "magique"

Et quelle finale ! La magie a opéré samedi soir, le Paquier d'Annecy a littéralement été envahi par la foule (selon l'organisation entre 35 et 40 000 personnes). Gaylord Pedretti voulait réunir toutes les générations autour de son big air, on peut dire qu'il a relevé le défi haut la main. Cette année, nous ne sommes pas restés dans la zone media au pied de la structure, nous sommes allés au coeur de l'action dans le public. Nous avons croisé beaucoup de familles avec de jeunes enfants, des couples, des bandes de potes, des jeunes, des moins jeunes, ils étaient tous là pour encourager les riders et apprécier leurs performances. Certains pique-niquaient même dans l'herbe, l'ambiance était décontractée. De mémoire, nous avons rarement vu un public si éclectique et si nombreux à un big air urbain. 


Un samedi pas comme les autres sur le Paquier...

Ajoutez des photos (2020px)

#skyporn

Pour ajouter une dose de magie, le ciel s'est littéralement embrasé au début de la finale offrant des clichés #sunset #skyporn aux photographes pro comme amateurs, les réseaux sociaux s'en souviennent encore ! 

Ajoutez des photos (2020px)

Un niveau de "dingue" 

Même si les JO ne sont plus qu'à quelques mois pour certains, les 18 riders invités n'en ont pas gardé sous le pied pour autant. Ils avaient trois runs pour poser le meilleur trick de la soirée. Si vous n'étiez pas sur place ou devant le live, voici ce qu'il fallait retenir côté freestyle pur et dur : 

- La prestation de Tanner Hall (33 ans !) après 14 ans sans mettre un ski sur un big urbain. Il prouve aux jeunes générations qu'il n'est pas encore à la retraite en plaquant son premier double cork 1080 sur la neige. Bien joué l'ancien !

- Les cork 180 "bloqués" d'Alex Hall. L'américain est impressionnant il parvient à stopper sa rotation en cork 360 puis aller dans l'autre sens de rotation avant de plaquer en switch. Très classe !

- Le style d'Axel Le Palabe tout simplement survolté !

- La propreté d'Oscar Wester et McRae Williams avec des réceptions toujours nickel chrome. 

- Les machines à triple Rud Birk, Fabian Bosch et Luca Schuler.

- Le double flat 1440 safety de Torin Yater-Wallace lors du 3ème run après deux chutes.

- Et bien sûr, ce trick WTF du finlandais -que personne ne connait- Elias Syrjä : un pre-safety grab double 1080. En gros il grabe avant même le take-off de son saut. Créativité quand tu nous tiens ! 

Les juges soulignent l'originalité du trick du Finlandais et lui attribuent la victoire avec 95 points. L'Américain Torin Yater-Wallace prend la seconde place avec une remontée in-extremis. La 3ème place revient au suisse Luca Schuler grâce à son triple safety plaqué sur son premier run. Il sera malheureusement absent de la remise des prix suite à une grosse chute au second run. Le chouchou du public, Jérémy Pancras, subit lui aussi le même sort et sera évacué par les secours après un vilain crash sur la tête. Il a été opéré hier d'une fracture de deux vertèbres. Nous leur souhaitons à tous les deux un prompt rétablissement.


La finale en images

Ajoutez des photos (2020px)

Prix du public : Antoine Adelisse

Le 4ème et dernier run des riders est noté par le public à l'applaudimètre. Traduction : pour impressionner le non initié au freestyle, les riders savent qu'il faut envoyer du bakflip, front flip et autre superman. Les garçons n'hésitent pas non plus à tomber le haut, ils sont "on fire" à l'image du Ruud Birk torse nu. Oscar Wester séduit tout d'abord Annecy avec un switch double back mais le public, pas chauvin pour un sou, acclame son champion Antoine Adélisse

photo antoine

Ajoutez des photos (2020px)

Tess Ledeux et Coline-Ballet Baz sur le podium

Un peu plus tôt dans l'après midi le samedi, les filles sont venues dompter elles aussi la bête. Pour la première fois, elles étaient conviées à la fête au même titre que les hommes et avaient 3 runs pour en découdre ainsi qu'un passage où le public donne de la voix. Les 8 filles au départ ne se sont pas laissées impressionner par les 25m de "air time" et ont assuré leurs tricks. Tess Ledeux l'emporte avec un 720 safety devant la Suissesse Giula Tanno et Coline Ballet-baz toutes deux en cork 900 tail. Deux françaises sur le podium, c'est plutôt de bonne augure pour les prochains JO ! 

Sarah Hoefflin décroche le prix du public avec un switch double 1080. Il s'agit de l'un des meilleurs tricks actuellement au niveau féminin, il aurait lui permettre de remporter le contest si il n'avait pas été plaqué lors du dernier run dédié au vote de la foule. 

belle ambiance chez les filles

Ajoutez des photos (2020px)

Annecy est magique !

Gaylord Pedretti, premier supporter de la ville

C'était la première et dernière édition du Sosh Big Air sur le Paquier, seconde à Annecy. Les histoires les plus courtes sont les meilleures comme dirait l'autre, surtout si elles sont bien racontées... 

Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

45 commentaires

volcomman
Statut : Confirmé
inscrit le 10/01/06
Stations : 2 avisMatos : 6 avis
D'ailleurs pourquoi l'évènement ne sera pas reconduit l'an prochain, trop le bordel en ville, trop compliqué à mettre en place, sécurisé ou encore trop coûteux peut-être ?
Mathouf74

inscrit le 24/01/12
Matos : 1 avis
Trop pas de Sosh l'an prochain, disent les rumeurs
0
skipass.com
Statut : Confirmé
inscrit le 01/02/01
Sosh se désengage en effet du ski (événements & athlètes)
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mathouf74

inscrit le 24/01/12
Matos : 1 avis
Ce fut un week-end merveilleux, bravo à l'orga qui a réalisé un sans faute avec le big-air, un village des marques VASTE, et toutes les animations. Pour moi c'est le plus bel évenement que j'aurais vécu sur ma ville natale.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

PainDou

inscrit le 16/05/14
Une finale de folie
Il faut quand même préciser que Luca n'est pas 3e avec n'importe que triple, c'était un triple cork 1080, et ils sont vraiment peu à le faire!
Et d'ailleurs on n'oubliera pas non plus qu'au 4e run, Fabian Bosch a lancé un triple backflip et que Axel Le Palabe a fait un double back stratosphérique comme j'en avais jamais vu avant!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fredo_chato

inscrit le 02/05/08
Dommage qu'il s'agissait du denrier Sosh.
C'est écrit en gros sur le site high five donc bien plus qu'une rumeur c'est acté fini le sosh big air.

On peut trouver des causes chez les détracteurs:
https://www.change.org/p/ville-d-annecy-arr%C3%AAtez-le-sosh-big-air-sur-le-paquier-d-annecy?source_location=topic_page

http://www.librinfo74.fr/2017/10/le-sosh-big-air-une-monstruosite-a-la-gloire-du-fric-et-de-la-pollution/

Ou plus nuancé:
http://denisduperthuy.blogspot.fr/2017/09/sosh-big-air-sur-le-paquier-mon-point.html

et sur facebook:

https://www.facebook.com/Sosh-Pompe-lAir-1441273372575975

Avec des pépites telles que:

"Je souhaite que, pour cette année, toutes les garanties soient prises et des associations indépendantes soient mandatées, pour contrôler que cette neige artificielle en fondant ne pollue pas notre lac. Le Pâquier est un espace vert proche du lac qui doit garder sa pureté. Cela est NON NEGOCIABLE." (je vois pas comment de la neige en fondant peut polluer, la pollution est en amont à la création mais bref)
ou encore "

"- à partir de dizaines de tonnes d’eau potable," => Alors euh elle servait à quoi la pompe dans le lac à coté du big air? A moins que ne buviez l'eau du lac faudra m'epliquer...

En tout cas très bel article et à vivre c’est magique ;) ...à jamais :(
volcomride

inscrit le 14/05/08
Sauf que "la neige" dont vous parlez est de l'azote liquide. Et pas des moindres puisque 150 camions ont été nécessaires à sa culture. Vous connaissez les algues vertes en Bretagne, c'est dû aux engrais azotés et à la pollution émanant des élevages porcins ?
Bref je ne juge pas l'évènement, je contribue à éclairer votre commentaire un peu léger.
-1
kevin59300

inscrit le 05/10/10
Matos : 1 avis
150 camions!!! 2000 même tant que tu y est...il en a fallu 23 et nous avons tiré moins de 500m3 d eau dans le lac
L azote sert aussi pour info à refroidir certains matériaux lourds pour pouvoir les recycler...alors avant de vouloir contribuer à éclairer les gens avec des affirmations totalement fausses essai de te renseigner correctement
0
volcomride

inscrit le 14/05/08
Ok pour les camions, erreur de ma part.
Mais tu ne contredit pas les effets néfastes de l'azote sur l'environnement. Donc mon commentaire n'est pas complètement à jeter.
0
kevin59300

inscrit le 05/10/10
Matos : 1 avis
4/5eme de l air de notre atmosphère est constitué d azote...
Ce n est pas l azote la base de la pollution
Dit moi comment tu te déplace ? Que manges tu? Pour avoir un surnom comme celui que tu utilises tu dois être une personne qui aime la société de consommation...
Et à mon avis tu dois pas être le genre de personne qui ne fais que du ski de rando loin des stations pleines de canons à neige...
Alors avant de critiquer un événement avec de mauvais arguments essai de vivre avec une consommation raisonnée ce sera deja mieux que de se plaindre!
0
Hellsass

inscrit le 27/10/09
Quel rapport entre l'azote liquide, le gaz, et les engrais ou composés azotés ?
2
Fredo_chato

inscrit le 02/05/08
Effectivement le rapport on le cherche. Pour info l'eutrophisation (les algues vertes en Bretagne p. ex.) est du à des composés azotés (que sont les nitrites, nitrates et l'ammonium) et et pas au diazote tel que présent dans l'atmosphère (N2). Dans l'eutrophisation ce sont des molécules bien ciblés qui posent le problème même si elles portent le nom d'azote machin chose ce n'est pas de l'azote tout seul.

Et pour info la le processus de création de la neige c'est un échange de chaleur entre l'eau (du lac d'Annecy) et l'azote liquide (affrété par camion) à la fin l'eau est refroidi (formation de neige) et l'azote est réchauffé (transformé en gaz).
Cet azote est relâché dans l'atmosphère (qui en est constitué, en gros, à 80%) et la neige (formé d'eau du lac et de l'air ambiant d'Annecy et rien d'autre) fond à la fin de l’événement et retourne au lac...
Faire de la neige avec de l'Azote il faudrait m'expliquer, si l'Azote arrive liquide je vois pas comment tu peut le solidifier (donc le refroidir encore) et le conserver froid 2 jours...

L'événement en lui même à suffisamment de défauts pour ne pas avoir à en inventer. Et même si l'eau, l'air et l'azote viennent et retournent à leur milieu sans transformation autre que leur T°, cette seule transformation est assez énergivore pour être soulignée sans en ajouter
1
yone74

inscrit le 02/01/08
Stations : 4 avis
Sinon, juste en apparté, l'eau du robinet sur Annecy vient effectivement du lac via l'usine de pompage et de préfiltration de La Puya (qui pompe l'eau du lac vers les Marquisats) et l'usine de traitement de l'eau et de distribution des Espagnoux (juste au dessus sur les flancs du Semnoz).
2
Fredo_chato

inscrit le 02/05/08
Je rectifie mes propos j'avais mal vu le procédé de production de neige à Annecy:

http://www.airproducts.com/Company/news-center/2017/10/1003-air-products-une-nouvelle-fois-fournisseur-officiel-de-la-neige-au-sosh-big-air.aspx

En gros au lieu de faire de la neige avec de l'eau et de l'air atmosphérique compressé (canon standard type perche en station) on remplace l'air par un mélange d'air et d'azote liquide.
L'azote liquide se retrouve donc "piégé" dans les flocons. Du coup à la fonte des neiges au lieu d'avoir de l'air atmosphérique qui se trouve libéré c'est plutôt un mélange riche en N2 qui s’échappe. Cela dit ça ne change pas grand chose car il s'agit d'azote prélevé plus tôt dans l'atmosphère la boucle est bouclée et la neige en fondant redeviens de l'eau.

Par contre cela n'amoindrit en rien l'impact de la production et du transport de cet azote.

Pour ce qui est de la potabilité de l'eau du lac la présence d'une usine de traitement prouve bien que l'eau n'est pas potable "telle quelle" mais nécessite un traitement.
0
volcomride

inscrit le 14/05/08
Vous semblez oublier que l'azote liquide n'est que du nitrate. Or les nitrates se dissolvent très facilement dans les milieux aquatiques.
Les algues se nourrissent de l'excès d'azote contenu dans le sol et qui a été charrié par les pluies en amont. Cet azote ne pose pas de problème dans l'air, mais une fois dans le sol et l'eau c'est une tout autre histoire.
@kevin59300 : Apparemment tu sais comment je m'alimente, comment je fais du ski, quelle est ma religion (schwarzi ou stallone ?), si je m'enduit de fart le soir dans un chalet en regardant la neige tomber (chacun son hobby).
Je répond avec de l'humour, c'est le moins que je puisse faire vis à vis de ton commentaire puéril courageusement écrit via ton ordi.
0
Hellsass

inscrit le 27/10/09
"Vous semblez oublier que l'azote liquide n'est que du nitrate"

Je repose la question: quel est le rapport en azote, liquide ou pas, et nitrates ?

Visiblement, il n'y a pas que des chimistes sur Skipass... :P
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ACME

inscrit le 07/11/04
Matos : 2 avis
C'était un bel événement, avec un gros niveau même chez les filles ! Mais je regrette juste les trop longs temps mort et blahblahblah jusqu'à la finale homme.
Merci aux organisateurs !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Maxime Petre

inscrit le 02/05/10
et Monsanto ne veut pas reprendre derrière Sosh !?
kevin59300

inscrit le 05/10/10
Matos : 1 avis
Merci à toi skipasseur qui doit sûrement être un mangeur de graine n'allant skier qu en ski de rando, loin des stations de ski pleine de canons a neige...
-1
Maxime Petre

inscrit le 02/05/10
t'es gentil kevin mais comme témoin impartial du bazar il y a mieux en expliquant 3 messages au dessus que tu es dans l'orga !
5

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluojer

inscrit le 03/01/08
Stations : 1 avis
sa a l air bien coolos, jsuis bien chaud d yallé l'année prochaine !!! on se cale ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

milenium

inscrit le 15/12/08
Une bonne chose que ça soit la dernière édition, ce Big Air était une aberration écologique.
Certes ça fait de belles images, ça attire du monde et c'est convivial mais ce n'est clairement pas raisonnable.
Le pire c'est que l'organisation du High Five tente par tout les moyens de convaincre la population que c'est écolo, franchement ils prennent les gens pour des cons. Fabriquer de la neige par 20 degré, ça ne sera jamais respectueux de l'environment ni un bon signal envoyé au vu des problématique actuelle.
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
@milenium: je te signale que tu consommes de l'énergie pour rien à lire et écrire sur internet. Retournes donc au seul mode de vie qui correspond à tes convictions: dans une grotte vétu de peaux de bêtes...
1
milenium

inscrit le 15/12/08
Sauf que là c'est un évènement public, à destination en particulier des jeunes et validé par une collectivité publique. Je prends ma bagnole pour aller bosser, j'utilise mon ordi et mon téléphone portable comme tout le monde, mais ce genre d'évènement doit servir de symbole, surtout pour une activité qui est de plus en plus touché par le réchauffement climatique.
C'est clairement pas l'exemple qui doit être montré. Donc ton commentaire de merde sans arguments, tu peux te le garder.
0
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
J'adore le "doit", 2 fois en plus, indiquant clairement à quel point tu as été investi d'une vérité divine qui "doit" être écoutée. Ceci étant bien évidemment le meilleur des "arguments"...
0
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
Et j'attends avec impatience tes prochains commandement sur tout ce qui "doit" être interdit parce que c'est pas écolo: cinéma, concerts, ski, vacances à la mer,... Tous les loisirs en fait. En plus bien sûr du déplacement en voiture particulière, de la télé ou de l'utilisation de l'ordi et du portable pour autre chose que travailler...
0
whappen

inscrit le 09/03/16
@a3fvideo, le principal reproche fait à cet évènement (parmi d'autres) est son incohérence avec les lois de la nature pour en faire un évènement en Octobre au lieu de la période de gel. De plus l'altitude d'Annecy doit amener à réfléchir.
Je ne vois pas le rapport avec les autres loisirs que tu cites (cinéma, concerts, vacances ??) qui sont des activités pouvant être effectuées toutes l'année et qui hormis le ski n'ont pas de saisonnalité ou presque.
Bien sûr que toutes les activités polluent mais l'idéal serait de ne pas en rajouter une couche avec ce genre d'évènements contre-nature (selon moi) qui AURAIT PU être mis en place en hiver. Il y avait le choix, ou pas, à voir avec les organisateurs s'ils peuvent nous éclairer sur ce point.
0
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
Outre le fait qu'en hiver il aurait été difficile de réunir un tel plateau, cet évènement perpétue une tradition d'évènements d'avant-saison qui ont toujours fait un bien fou à toute l'économie de la neige à cette époque: depuis les Kébra classic au mondial des 2 Alpes, une bonne façon de mettre la machine en marche. En plus de proposer un spectacle peut-être contre nature, mais qui n'en est que plus intéressant en prouvant que la maitrise de la nature par l'homme peut donner des résultats artistiques, contrairement aux horreurs qu'elle génère bien souvent...
Et si effectivement le bilan écologique n'est pas sa principale qualité, ça ne me parait pas pire que bien d'autres choses, et totalement ridicule par rapport aux désastres générés par le capitalisme mondial.
0
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
Un exemple parmi mille autres: compare avec les illuminations de Noël de la seule ville d'Annecy... Non-seulement totalement inutiles, mais qui en plus ne servent qu'à encourager un modèle basé sur la sur-consommation de merdes épouvantables, fabriquées par des esclaves chinois de 10 ans, qui font 12 fois le tour de la terre sur des portes-containers polluant à eux seuls autant que tout le reste de l'activité humaine réunie, et finissent au mieux à la poubelle, au pire dans la nature après un bref séjour chez le consommateur qui n'en avait aucun besoin...
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 28/08/10
9% de l'énergie mondiale consacrée au fonctionnement d'internet, dont une bonne partie à héberger des milliards de selfies et de vidéos sans aucun intérêt. Ou ce genre de commentaire...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

whappen

inscrit le 09/03/16
Je pense qu'il faut user de réflexion surtout lorsqu'il s'agit de notre passion. On peut parfois ne voir que le côté positif de ce genre d'évènements parce qu'il nous touche au plus près. Savoir rester objectif nous permettra d'avancer et non de se tirer dessus à boulets rouges alors que nous sommes tous profondément liés à ce sport.
Cependant, même si nos visions écologiques divergent on pourrait trouver logique qu'une manifestation de cette ampleur se déroule pendant la période de gel et non en dehors.
Le débat reste ouvert mais il ne faut pas oublier que dans ce cas-ci c'est Orange qui dirige l'évènement et qu'il est parfois difficile de faire passer ses idées face à un sponsor privé.
Je pense que maintenant qu' Orange se retire de la partie il serait intéressant d'avoir l'avis d'un des organisateur de l'évènement tel que Gaylord Pedretti.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

milenium

inscrit le 15/12/08
C'est sur que le BigAir en soit n'a pas agravé le réchauffement climatique, mais ça reste un symbole du double discours. Là il s'agit d'un évènement cautionné par une collectivité publique (La Ville d'Annecy) qui en parallèle invite la population à adopter un comportement plus vertueux et responsable (utiliser les transports en commun, réduire son emprunte énergétique), bref un double discours qui ne passe pas et qui est totalement incohérent.
Concernant les organisateurs, eux c'est encore plus scandaleux car ils osent dirent que leur event est écologique. Bref les mecs sont des menteurs.
Ce genre d'event n'a plus sa place dans de telle conditions. Le faire en hiver à un endroit ou l'on a de la neige naturelle serait plus dans l'air du temps.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 28/08/10
En hiver ça serait noyé au milieu de cent autres, ce qui réduirait le plateau en plus de perdre le bénéfice de l'avant-saison qui interpelle beaucoup plus les morts de faim bouillant d'impatience en attendant la neige.
En plus de perdre cet aspect surnaturel de faire du ski par une température estivale au bord d'un lac, qui participe grandement à l'intérêt de l'évènement. Quoi qu'on puisse en penser je trouve que ça a une certaine allure, sans relever de la catastrophe écologique qu'on veut en faire...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

a3fvideo

inscrit le 28/08/10
Ne pas oublier que c'est payé par des sponsors qui en attendent le plus de visibilité possible. Et cette visibilité est bien plus grande à cette époque de l'année.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yone74

inscrit le 02/01/08
Stations : 4 avis
Les âmes chastes de l'écologie crient au scandale car elles veulent profiter du rayonnement médiatique de l'évenement pour leurs propre cause (classique)...puis, 15 jours plus tard, Châtel annonce la création de sa ferme à neige top high-tech pouvant créer des m3 de neige artificielle par 35°C !!!! là on entend plus personne.

Les âmes chastes de l'écologie (et diverses associations) crient au scandale à quelques jours de l'évenement car c'est plus médiatique que de faire de la prévention auprès de l'organisation des mois AVANT. (Pour rappel, Mountains Riders ont eux décidé de prendre part au projet pour servir de garde-fou à l'organisation).


ironie de l'histoire : la participation, présence sur le podium et dans l'assistance de riders ambassadeurs de POW France ou POW Amérique du Nord tout sourire.
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
Comme ils l'ont dit eux-même, tout est dans le symbole. Grande constante des bien-pensants donneurs de leçons: aucun problème à faire le contraire absolu de ce qu'on prêche, pourvu que ça se voit pas. Et que les "symboles" qu'on affiche fièrement aillent dans le "bon" sens. Le fait que comme leur nom l'indique ils restent symboliques n'ayant strictement aucune importance...
0
a3fvideo

inscrit le 28/08/10
A la relecture j'ai l'impression de parler de l'église et des prêtres pédophiles. On refera jamais l'humanité.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire