Skipass
Bulletin neige : enfin de la poudre !
2000*1045px

Bulletin neige : enfin de la poudre !

Où, quand, comment, et surtout combien : nous vous disons tout sur les chutes de neige de cette fin de semaine
Texte Thomas Blanchard, Loïc Giaccone
Texte Thomas Blanchard, Loïc Giaccone
Où, quand, comment, et surtout combien : nous vous disons tout sur les chutes de neige de cette fin de semaine

Depuis l'hiver dernier, nous faisons des bulletins neige à l'approche de nouvelles chutes, en collaboration avec Thomas Blanchard, météorologue indépendant tenant l'excellente page Météo Alpes. Il nous délivre un bulletin précis décrivant les futures chutes de neige, massif par massif, après analyse des différents modèles météo, et en tenant compte des spécificités météorologiques locales. Au passage, c'est souvent l'occasion d'expliquer les bases de la prévisions météo ou l'origine de certains phénomènes. 

Les bulletins de Thomas s'organisent globalement de la même manière : un rappel des épisodes précédents, le résumé de la situation globale des jours suivants, et enfin la prévision précise des chutes de neige massif par massif.

Cette semaine, plusieurs perturbations défilent sur la France, apportant de la neige fraîche. Même si tout le monde est dans un état proche du cas psychiatrique à cause du manque de neige, il va falloir garder la tête froide ces prochains jours : à de nombreux endroits, la couche de neige récente va reposer directement sur le sol. Là où elle tombera sur de la neige, ce ne sera pas beaucoup mieux car la cohésion entre les deux couches sera surement mauvaise, surtout dans les versants froids. Il va falloir être prudents. 

A côté, notre module météo Skipass, automatique, peut vous donner les prévisions station par station.   

Le bout du tunnel

Depuis la fin du mois de novembre, une période de temps calme et exceptionnellement sec (des records ont été battus) est en place.
 Outre quelques stations le long de la frontière italienne et sur les Alpes du Sud, l'enneigement naturel est très déficitaire pour la saison.



Depuis quelques jours, tout cela est en train de changer, et cela va continuer dans le bon sens au moins jusqu'au week-end. La raison ? Les hautes-pressions qui campaient sur le pays sont enfin en train de gagner leur quartier d'hiver. On distingue ainsi nettement sur la carte ci-dessous que le vaste anticyclone vient prendre place sur le Nord des Açores au large sur l'Atlantique (pressions supérieures à 1040 hectopascals ici) :

Ajoutez des photos (2020px)
Les vents tournant autour d'un anticyclone dans le sens des aiguilles d'une montre, un rapide courant de nord-ouest se met alors en route sur l'ensemble de l'hexagone. Ce courant de nord-ouest d'origine polaire sera synonyme d'humidité puis d'air bien froid à partir de vendredi. 
La conséquence ? La voici :
Ajoutez des photos (2020px)

Comme illustré ci-dessus, l'ensemble des massifs français vont avoir droit à des chutes de neige entre jeudi soir et samedi. Parfois de manière abondante, et parfois jusqu'à très basse altitude.



Déjà hier, une première perturbation, par endroits bien active, a apporté généralement 10 à 20cm de neige sur le Massif-Central, 10 à 15cm sur les massifs de l’est (nord des Alpes, Vosges, Jura), mais bien moins en se dirigeant vers les Alpes du sud.


L'épisode a surtout été actif dans les Pyrénées où l'on a relevé plus de 40cm de neige fraîche par endroits, comme ici sur l'extrême ouest de la chaîne :

Ajoutez des photos (2020px)

Le gros est encore à venir

Ce soir, une petite perturbation peu active pourra apporter 1 à 2cm de neige sur le sud des Alpes du nord, 2 à 5cm plus au nord, et généralement 5 à 10cm sur les Vosges et le Jura au-dessus de 400 à 600 mètres. Ailleurs, le temps devrait rester sec (flocons résiduels sur les sommets pyrénéens et du Massif-Central).



Mais la véritable dégradation marquée et généralisée n'intervient qu'à partir de jeudi.

Alpes du nord : première belle chute depuis longtemps

Ainsi sur les Alpes du nord, après un début de journée assez agréable, le temps se gâtera sensiblement dans l'après-midi avec des précipitations qui se généralisent et se renforcent rapidement. 

Un redoux se fera hélas ressentir juste avant la perturbation. Il fera remonter temporairement la limite pluie-neige vers 1700-1800 mètres sur les Préalpes, mais plutôt 1200-1400 mètres dans les vallées encaissées. Cette limite pluie-neige sera en chute sensible en fin de nuit, puisque vendredi il pourrait neiger en début de journée jusqu'à 300 à 500 mètres.


D'ici vendredi matin, on pourra ainsi relever au-dessus de 1800 mètres 30 à 50cm de neige fraîche sur l'ensemble des massifs.

 Un régime d'averses prendra ensuite le relais entre vendredi et samedi, donnant des giboulées neigeuses jusqu'à très basse-altitude, parfois en plaine.
Comme illustré sur la carte ci-dessous, ces giboulées seront surtout fréquentes sur les Préalpes.

Ajoutez des photos (2020px)
Néanmoins, des averses plus marquées et généralisées sont envisagées en nuit de vendredi à samedi. 
Au gré de ces averses, on pourra relever 15 à 30cm de neige supplémentaires à partir de 800 mètres. Conséquemment, la couche de neige tombée entre jeudi et dimanche pourra atteindre par endroits les 60 à 70cm vers 2000 mètres du côté des Aravis, du Mont-Blanc ou du nord du massif de Belledonne par exemple.

Vosges et Jura

La perturbation déboule rapidement dés le début d'après-midi de jeudi sur ces deux massifs. Le redoux évoqué chez le voisin alpin ne sera que très furtif sur le massif vosgien en nuit de jeudi à vendredi, grâce à sa situation plus au nord. On le remarque très bien ici avec un isotherme 0°C (altitude où le zéro degré est atteint) qui ne s'élève que jusqu'à 1300 à 1400 mètres au plus fort du redoux :
Ajoutez des photos (2020px)

En revanche, sur le Jura, il pourra pleuvoir très temporairement jusque sur les plus hauts sommets en fin de soirée de jeudi. 
Vendredi matin, juste avant que la perturbation ne s'évacue, il neigera jusqu'en plaine dans ces deux secteurs. 
On attend ainsi d'ici vendredi midi, 10 à 20cm de neige sur le Jura au-dessus de 1200 mètres, mais plutôt 20 à 30cm sur les crêtes vosgiennes.

A cet endroit aussi des averses de neige prendront le relais jusqu'à samedi soir. Elles pourront apporter 15 à 30cm de neige sur le Jura dés 600 mètres, plutôt 10 à 20cm sur les Vosges où elles devraient être un peu moins fréquentes.

Massif Central

Nous l'évoquions souvent lors des épisodes neigeux l'an passé, cela sera évidemment toujours le cas pour cet épisode : 
lors de ces perturbations en flux d’ouest à nord-ouest, les disparités sont importantes d'un côté à l'autre du massif, à voir sur la carte ci-dessous.
Ajoutez des photos (2020px)

Cette carte représentant les cumuls de précipitations attendus le montre bien. Tandis que le versant ouest du massif (Cantal, nord-est de l'Aveyron, sud-ouest du Puy de Dôme) reçoit pas mal de précipitations, les quantités sont bien moins importantes du côté est du massif en position "d'abri" (Haute-Loire, Lozère).
 

La perturbation, qui concerne le massif de l'après-midi de jeudi à la nuit de jeudi à vendredi, donne de la neige simplement sur les hauts-sommets du Cantal dans un premier temps en raison d'une masse d'air trop douce.


Les averses qui prennent le relais entre vendredi et samedi seront bien plus éparses que du côté des reliefs de l’est du pays ou sur les Pyrénées. Néanmoins, quelques giboulées neigeuses seront observées par intermittence. Ainsi, d'ici dimanche on pourra relever au-dessus de 1200 mètres 15 à 25cm de neige sur l’ouest du massif, 10 à 20cm vers le Pilat, mais 2 à 5cm de neige en gagnant la Lozère.
 Notons que les averses de neige pourront persister par endroits (de manière sporadique) jusqu'en fin de weekend.


Alpes du sud

Si, en altitude, ce massif a su tirer son épingle du jeu en tout début d'hiver grâce aux retour d’est et aux perturbations remontant de Méditerranée, cette fois le secteur sera un peu moins bien servi que les autres.

C'est la faute de la circulation atmosphérique observée. En effet, les perturbations, arrivant dans un courant de nord-ouest, perdent énormément d'activité une fois passée la barrière climatique de l'Oisans et des Ecrins. 
Néanmoins, en raison d'un flux en altitude qui s'oriente temporairement au secteur ouest en nuit de jeudi à vendredi, la perturbation parvient à déborder notamment sur l’ouest des Hautes-Alpes et le nord des Alpes de Haute-Provence entre jeudi soir et le tout début de journée de vendredi. Le "débordement" de cette perturbation est très bien visible sur cette carte :

Ajoutez des photos (2020px)

Elle donnera alors des chutes de neige, temporairement modérées, jusqu'à 1300 à 1600 mètres d'altitude. Puis la limite pluie-neige sera en chute vers 400 mètres au lever du jour vendredi mais le temps s’asséchera rapidement. 

Sauf en bordure de l'Isère et de la Savoie où quelques averses de neige pourront "déborder" par moments. Ce risque d'averses pourra d'ailleurs se maintenir jusqu'à vendredi soir sur ces secteurs. 
Ainsi d'ici vendredi soir, on pourra relever au-dessus de 1700 mètres 10 à 20 cm du côté du Dévoluy ou du Champsaur, mais plutôt 2 à 5 cm du Haut-Verdon au Queyras, voire un temps restant sec sur le Mercantour.

Pyrénées

Déjà bien servi mardi, le massif va recevoir une nouvelle couche de neige conséquente. La perturbation qui débarque jeudi soir par le nord-ouest de la chaîne est dans un premier temps accompagnée d'un redoux. Conséquemment, il ne neige au début qu’au-dessus de 1800 à 1900 mètres.

Puis un rafraîchissement sensible fait baisser la limite pluie-neige vers 1000 mètres en fin de nuit, voire 400 à 600 mètres vendredi. 
Le temps ne devrait se calmer qu'à partir de vendredi soir, mais le fond de la chaîne pourrait rester encombré et bouché par les nuages lâchant encore quelques flocons par intermittence. Ils devraient devenir encore plus rares dimanche mais le risque persistera.


Comme toujours dans ce type de courant de nord-ouest, les averses deviendront bien plus rares en gagnant les Pyrénées-Orientales, comme illustré sur cette carte :

Ajoutez des photos (2020px)
Les quantités de neige attendues au-dessus de 1800 mètres seront importantes atteignant entre jeudi soir et samedi soir les 35 à 55cm sur une grande partie ouest de la chaîne, 25 à 40cm du côté de l'Ariège, mais plutôt 5 à 15cm sur les Pyrénées-Orientales. Plus bas, on pourra relever 15 à 20cm de neige vers 1000 mètres dans les secteurs les plus exposés.

Le point sécurité

Sur la plupart des massifs, ces chutes de neige tomberont en l'absence de sous-couche. Ne soyez pas impatiens de quitter les pistes damées : vous risqueriez d'avoir des surprises en regardant l'état de vos skis.


Par ailleurs, le vent de nord-ouest puis de nord sera tempétueux en haute-montagne avec des rafales atteignant les 90 à 110 km/h sur les crêtes exposées. Le transport de neige fraîche sera donc marqué. La neige présente au sol en altitude est souvent sans cohésion dans les versants froids : le risque pourra devenir fort ce weekend, ces conditions étant propices à la création de plaques. Consultez bien le Bulletin d'Estimation du Risque d'Avalanche de Météo France avant chaque sortie où vous comptez sortir des pistes balisées. 

Autre point à noter: un temps particulièrement froid est attendu à partir du week-end ainsi qu'un début de semaine prochaine au moins. Les températures pourraient plonger jusqu'à -15 à -20 degrés en montagne. 
Nous vous invitons donc à prendre des précautions pour éviter les engelures et autres problèmes liés au froid. Impression de froid qui sera renforcée par le fort vent de nord.

Toutes ces conditions sont à lier à un fort état d'excitation du au manque de neige qu'il va falloir réfréner pour éviter tout accident. Encore une fois, gardez la tête froide ! 

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire