Magnifique: À la poursuite des Chat-Oiseaux

 
 
Cl3m
Cl3m
hautezalpinette (14 fév 2012) disait:

(ni le lyrisme de Céline Dion d'ailleurs)

en passant par là, c'était de l'humour ou tu as vraiment cru que je parlais de céline dion? auquel cas on ne lirait vraiment pas les mêmes livres... mais je ne sais que penser.
Mr_Moot
Mr_Moot
alpy
alpy
babou7374 (14 févr. 2012) disait:

hautezalpinette (14 févr. 2012) disait:

j'aimerais bien lire ton histoire caliban :)


T'as vraiment une touche Caliban, je répète, oublie moi :P



c'est la saint valentin!:d
babou, fais un effort!:p
Cpt.Sanchez
Cpt.Sanchez
Cl3m (14 févr. 2012) disait:

finalement je suis intrigué et je voudrais bien savoir à quoi tu fais référence.


Putain Cl3m, t'es vraiment à la masse, tu préfère lire Baudelaire à Beigbeder?^^
byron
byron
Cl3m (14 févr. 2012) disait:

hautezalpinette (14 fév 2012) disait:

(ni le lyrisme de Céline Dion d'ailleurs)

en passant par là, c'était de l'humour ou tu as vraiment cru que je parlais de céline dion? auquel cas on ne lirait vraiment pas les mêmes livres... mais je ne sais que penser.

:D
Cl3m
Cl3m
J'ai honte.
Cpt.Sanchez
Cpt.Sanchez
Alors là oui... Baudelaire c'est vraiment has-been quoi...

Mais bon sans être méchant, l'écriture à l'opium c'est quand même un autre niveau que les nouvelles sous extasie...
byron
byron
Celine Dion, Baudelaire, z'êtes trop des oufs du second degré... ;)
Cl3m
Cl3m
C'est dommage de tout mélanger comme ça. Ton message ne veut plus rien dire et on ne sais même plus a qui tu t'en prends. Mais tu as au moins raison sur un point je suis un ouf du second degré.
Judit
Judit
Salut cl3m !

Merci de discuter du texte. C'est pour ça que je l'ai posté et par pour qu'un débat sur la pub dans le forum s'engage. (D'ailleurs, oui ce n'est pas moi qui est marqué "une éloge...)

Je suis d'accord avec toi. Trop de lyrisme dans mon texte. Et trop chamoniardocentré... (Très bon mot)...

Aussi le but de l'article est de se référer au concept de chat-oiseaux, en parlant de ceux qui ont construit et incarné ce concept. Cependant cet article n'est pas "gérontophile", ni même nostalgique. Pour moi. les chat-oiseaux existent et existeront toujours, seul leur place dans le monde du ski et leur médiatisation ont évolué. Disons qu'il y a différente façon de pratiquer le ski,est celle des chat-oiseaux en est une. Elle n'est ni moins bonne ni meilleurs que celle qui passe en boucle sur Xtrem Tv mais différente. Je voulais donner une voix à cette différence, cette singularité.
Il n'y a donc pas de caricature de génération !

Anselme Baud, Jean Marc Boivin, Valancant etc sont pour moi plus des chamoiseaux que des chat-oiseaux (autre concept en préparation)...

Caliban je ne connais pas ni Marco Grevy,ni Franck Deuzio ni Céline Trapesa. Si tu peux m'éclairer...

Ciao
Cpt.Sanchez
Cpt.Sanchez
Cl3m (14 févr. 2012) disait:

C'est dommage de tout mélanger comme ça. Ton message ne veut plus rien dire et on ne sais même plus a qui tu t'en prends. Mais tu as au moins raison sur un point je suis un ouf du second degré.

+1
Cl3m
Cl3m
aaah les descentes Valançant.

content que tu interviennes.
Je pense que la médiatisation a évolué mais qu'on trouve tout type de skieur dans toutes les strates de la médiatisation.

Il reste encore des images des skieurs dont tu parles, j'ai vu des films, c'est une autre approche, mais je trouve que dans les skieurs montagnard peu importe le style le fond reste le même.

je lirais ton prochain article.
hautezalpinette
hautezalpinette
Je vous trouve quand même bien sévères avec son texte, vous avez pas lu les poèmes d'ana370, on dirait! :)
C'est clair que comme le dit Cl3m, ça s'envole un peu trop dans le lyrisme parfois, avec des retombées moins légères que les pattes de tes chats-oiseaux. On passe sans transition du mysticisme aux flexions-extensions, ça manque un peu d'homogénéité parfois. Puis il y a des passages où la recherche de mots savants ou vocabulaire philosophique ("révolte immanente contre la matière réaliste", du style, waou! ) ou allusions littéraires (les paradis artificiels qui sont juste des pentes de neige que l'on espère 100% naturelle, sinon, ça veut dire qu'ils glissent sur de la neige à canon?) frise le non sens, et puis tu présentes les chats-oiseaux comme des êtres mythiques dont on n'est pas certains de l'existence, alors qu'un pti coup de jumelles et une virée dans les bars, et hop, ils sont là, ça aussi, ça plombe ton texte. (bon, ce n'est que mon avis, hein)
Mais sinon, je trouve ça sympa de rendre hommage à toutes ces légendes de cette manière-là et même s'il y a un certain nombre de coquilles (même les noms propres, Vallençant, quand même!!! ), on sent que c'est quelqu'un de jeune et frais qui écrit et que ça va maturer petit à petit et devenir meilleur, moi aussi, je lirai tes autres articles! :)
Caliban
Caliban
Judit (14 fév 2012) disait:

Anselme Baud, Jean Marc Boivin, Valancant etc sont pour moi plus des chamoiseaux que des chat-oiseaux (autre concept en préparation)...


Quelques suggestions de concepts pour des articles à venir :
- les chamoisis, pour évoquer tous les vieux briscards, les riders éclopés, retraités et rabougris, qui nous ont fait rêver et qui ont alimenter la légende, mais qui sont désormais complètement foutus.
- les chamoiseux, pour raconter l'histoire de quelques branleurs chamoniards.
- les damoiseaux, pour aborder la difficile question de l'homosexualité dans le viril milieu des dameurs.
ak
ak
Caliban (15 févr. 2012) disait:


- les damoiseaux, pour aborder la difficile question de l'homosexualité dans le viril milieu des dameurs.



j'aurais plutot dit les chamophiles... mais bon...
hautezalpinette
hautezalpinette
Caliban (15 fév 2012) disait:

les riders éclopés

les chamoignons


et les mythiques riders vttistes les chats-pignons
Caliban
Caliban
Je suis définitivement amoureux de toi, hautezalpinettes.
Caliban
Judit (14 févr. 2012) disait:

Caliban je ne connais pas ni Marco Grevy,ni Franck Deuzio ni Céline Trapesa. Si tu peux m'éclairer...



Le premier, à gauche, est Marco Grevy. Le deuxième c'est Franck Deuzio, forcément. Là ils prenaient un moment de repos bien mérité au chalet, après une éprouvante mais radieuse journée à creuser de sinueux lacets sous la neige. Les tenues leur conféraient une apparence de blaireaux, la tête solidement rattachée aux vigoureuses épaules. Elles permettaient à ces prodigieux créateurs des neiges de glisser, ramper et onduler avec grâce dans les entrailles de leurs créations. Ha ils étaient beaux et forts. Il fallait les voir manier la pelle, le regard perdu dans les méandres des boyaux cristallins qu'ils vivaient déjà avant même de les avoir concrétisés en ce bas monde. Il fallait les voir manier la pioche pour percer l'implacable mais respectable pellicule de glace protégeant en son sein la tendresse des flocons immaculés. Ho oui, il fallait les voir tracer des lignes invisibles aux ignorants de la surface, percer des puits dans ce linceul posé sur nos montagnes.
Quelle tristesse de les avoir perdu ces deux là : Marco, d'abord, coupé en deux par une fraiseuse alors qu'il creuser une belle galerie en courbe plongeante dans une congère bordant un talus sur la D1506. Puis Franck, en deuxième, forcément, qui continuait en solo l'oeuvre commencée avec son poto, son ami, son frère, fut écrasé de tristesse et surtout par le toit d'un igloo mal fini.

Mais leurs efforts n'auront pas été vain. Ils ont dissipé leur patrimoine pour apporter un peu de beau en ce monde mais aussi des bébés dans le ventre des filles. Une héritière est née :

Reprenant le flambeau, mais surtout les pelles, les pioches, sa bite et son couteau, à son tour elle sinue sous la neige. Accessoirement, elle porte aussi un arc et des flèches, histoire de dégommer ces cons de chats-oiseaux qui mettent par terre ses galeries en faisant les fous à la surface.
La montagne est belle, mais elle est aussi cruelle. Elle peut reprendre à chaque instant ce qu'on croit qu'elle veut bien nous donner.
Longue vie aux blaireaux-rampants, et à la beauté subtile et camouflée qu'ils ont su insuffler dans nos vies.
byron
byron
Mouaif bof le "flocon immaculé"... Forcément, un flocon, c'est pas une surface, c'est une structure en 3 dimensions, et là tu pourrais filer la métaphore sur l'exploration tri-dimensionnelle du mot à mot, lettre par lettre...

Mais sinon, on sent que t'as envie de te jouer des mots, y a-t-il un lien avec les chats-mots ?
slow_rideuze
slow_rideuze
y'a 2 fautes d'orthographe (dont une monstre), mais sinon je trouve ça plutôt cool à lire !
C'est d'être amoureux de pinette qui te fait écrire comme ça ? C'est impressionnant !
Message modifié 1 fois. Dernière modification par slow_rideuze, 16/02/2012 - 09:21
hautezalpinette
hautezalpinette
c'est un peu court, jeune homme!
mais ça mériterait graaave d'être publié chez les Chamriders :)
bon enfin les skipasseurs préfèrent s'écharper sur autre chose, comme d'hab, plutôt que de relancer les topics zamusants..
Caliban
Caliban
Un peu court... Tu vas voir je vais sortir mon gros calibre, et on verra si c'est un peu court. RDV derrière l'église, et t'as intérêt à venir sans tes ptits copains.
hautezalpinette
hautezalpinette
Tu aurais pu dire, mon dieu, bien des choses!
(Je ne savais pas qu'il y avait des églises dans le monde de Caliban, sinon)
Caliban
Caliban
Il y en a, heureusement, pour le plaisir de pouvoir effrayer les bigotes et faire de trucs rigolos dans les confessionnaux.
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Caliban, 25/02/2012 - 13:11
hautezalpinette
hautezalpinette
Bon, ce topic n'intéressant personne, je vais malgré tout l'utiliser pour poser une question: ça concerne le fossé culturel franco suisse. pt être quelqu'un pourra donner son opinion selon l'habituelle manière courtoise skipassienne. donc sessions freerando en suisse, on est deux, on a pas trouvé de topo, qq infos sur le net, donc on questionne les gens, dont un gars très sympa qui nous donne pas mald'infos. le lendemain, on le recroise, ils sontt 3, ils vont faire le mm itinéraire que nous, un couloir qu'ils ont tracé la veille. on se retrouve au sommet, on voit l'entrée de la ligne: neige dure en haut, partie étroite tte trafollée, puis immense combe en poudre où il y encore de la place pr 25. Eux sortent les sandwiches au soleil et nous comme on est prêts, on chausse et on s'approche de l'entrée. Et c'est là que les deux gars nous bondissent dessus en disant que ça fait 2 jours qu'ils ns donnent des infos et que la moindre des choses serait de les laisser passer devant, et qu'on est juste des exemples types du sans gêne français. on leur repond juste que le couloir etant déjà bien tracé, c'est pas comme si on leur volait uun secret spot tout poudreux, d'autant que la face est intégralement visible de la station, c'est pas comme s'ils nous avaient révélé le saint graal, . Bref, les mecs ont fini leur casse dalle et se sont barrés sans rien ajouter, on s'était qd mm excusés en disant qu'on aurait agi différemment si ça avait été tout poudre. donc: selon les critères suiss, c'était vraiment un outrage, on a dépassé des bornes de malelévation totale ou bien les suisses sont pas tous aussi serrés du fion (critères français)? C'est une question très sérieuse, merci d'y répondre serieusement ! :)
ak
ak
"LES" suisses... "LES" français... tu sais... je me méfie des gens qui généralisent...
byron
byron
Hiérarchie civilisationnelle, forcément, à un moment donné ou à un autre il allait y en avoir une qui se prétend supérieure !
Message modifié 1 fois. Dernière modification par byron, 25/02/2012 - 14:22
hautezalpinette
hautezalpinette
Je suis bien d'accord, c'est ce qui ma grave énervée de leur part. mais en même temps, je me suis dit, peut être que c'est vraiment un truc culturel, qu'aucun suisse ne se permettrait de faire ce qu'on a fait? (Tain poster av un telephone, c'est rude)
byron
byron
Hautez, t'as quand même l'air d'avoir des problèmes avec les civilisations frontalières... Attention, va plus te rester que les Pyrénées espagnoles !! Ou la Corse...
hautezalpinette
hautezalpinette
Bah? Comment t au courant pour l'italie ?
ak
ak
hautezalpinette (25 fév 2012) disait:

aucun suisse ne se permettrait de faire ce qu'on a fait? (Tain poster av un telephone, c'est rude)



ça je reconnais qu'on fait attention de pas faire comme les frouzes :-) mais pour tout hein... pas que pour le ski...
hautezalpinette
hautezalpinette
les suisses ça mange pas d'pain..
jige74
jige74
ak (25 févr. 2012) disait:

ça je reconnais qu'on fait attention de pas faire comme les frouzes :-) mais pour tout hein... pas que pour le ski...

Si jamais, mais si jamais, on se rencontre à Plainpalais, on demande à Caritas à côté de la police, rue de Carouge ou nous pourrions se faire une salade de rampons ?

:D :p
jige74
hautezalpinette (25 févr. 2012) disait:

les suisses ça mange pas d'pain..

Si, tu as une boulangerie à l'angle de la rue Jean Violette et la rue de Carouge, Genève 1205.
Je suis Frouze. C'est te dire si j'aime cette appelation, alors que nous ne les traitons pas, les hélvètes. :)
gruik
gruik
Les Suisses lol...
mijoux
mijoux
3
Judit
Judit
Alo voici la suite (tragique) du premier texte.

Sur les Chamoiseaux.
J'attends vos avis francs de forumiste avec impatience.

La biz

Judit
LES CHAMOISEAUX
Caliban
Caliban
Judit (22 mai 2012) disait:

Alo voici la suite (tragique) du premier texte.

Sur les Chamoiseaux.
J'attends vos avis francs de forumiste avec impatience.

La biz




La suite ? Où ça où ça où ça ?
riderdu90
riderdu90
Caliban (22 mai 2012) disait:

Où ça où ça où ça ?

Heuuuu.....nan, rien, trop facile ! :P
Caliban
Caliban
riderdu90 (22 mai 2012) disait:

Caliban (22 mai 2012) disait:

Où ça où ça où ça ?

Heuuuu.....nan, rien, trop facile ! :P


Le lien est apparu après mon message, mais même avant je n'avais rien à ce sujet DMC !
hautezalpinette
hautezalpinette
très joli ton texte! , je n'ai pas bien compris la fin, pourquoi c'est l'aube qui nous intéresse alors que tu sembles parler de la nuit qui arrive?
pour chipoter sur les détails, dommage de répéter à mon goût "un lointain halo lumineux" à la fin , pareil, le "dit-on" deux fois, c'est une fois de trop. "il s'agit de restituer son arrière plan au portrait", ça fait trop scolaire (mais beaucoup moins que dans ton premier texte, c'est plus fluide ici, ça ondule beaucoup mieux avec les mouvements que tu évoques, et tes images je trouve ont beaucoup plus de sens)
même si en essayant de sentir exactement ce que tu veux dire dans la dernière phrase, je ne suis pas sûre d'être d'accord, mais à la rigueur, ça c'est perso! :)
tiens, je suis tombée sur un reportage sur j Demarchi récemment, quel bonhomme!
poilagratter
poilagratter
MERCI Hautezalpinette ! Tu m'as fait bien rire avec Céline :D !!!!! elle était excellente !
Judit
Judit
Saluti !

Merci beaucoup Hautezalpinette pour tes remarques. Je suis d'accord avec toi !

Oui Jacky est un grand personnage.Une histoire sombre est quand même responsable de sa créativité...

Pour ceux qui ne le connaissent pas: le lien ici Interview Jacky


Le blog des chamoiseaux

A bientot !
Caliban
Caliban
Les Chats-Teignes

Le cri


Gnaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrr ! Un cri hargneux déchire la nature. C’est comme si l’atmosphère de la montagne, devenue presque solide, cristalline, par la grâce du froid, de la neige et de la glace, se brisait soudain en mille éclats aigües et s’effondrait sur elle-même. Déferlant jusque dans la vallée, le choc est si vif, si tranchant, qu’il oblige les pagus à couvrir de leurs mains leurs pauvres oreilles vrillées de douleur. Comme si le son était devenu si concret qu’il en serait visible, certains cachent même leurs yeux, pour ne pas voir l’intolérable.
Ils savent bien ce qui se joue là haut. Ils connaissent, sans pourtant les avoir vraiment rencontrés, les bêtes à l’origine de ce douloureux éclat, les Chats-Teignes. Griffus, piquants et affutés, ils se faufilent partout, s’infiltrent dans les entrailles, dans les failles et les boyaux, et partent à la conquête de chaque recoin de la montagne. Avec leurs ramages aux couleurs qui tueraient tout animal chromatophore, ils ajoutent au cri le choc visuel, tachent le blanc immaculé, injurient la pureté montagnarde. Avec leurs skis, piolets, crampons, cordes, pelles, sondes (pas rectales mais l’effet est le même) apprêtés, ils arpentent chaque versant, tous les pics et glaciers, les combes profondes de poudreuses. Ils se faufilent, insaisissables, entre les arbres, laissant des traces sinueuses tout en ricanant. Coriaces, parasites, agiles, les chats-teignes sont bien décidés à se rendre maître bruyants et démonstratifs de tous les massifs montagneux.
La montagne essaie bien de se défendre. Au cri aigu, elle répond par une onde de choc sourde et profonde, qu’elle accompagne de quelques bonnes coulées de neige. Aux coups de pics, aux lacérations des carres, elle répond par des chutes de séracs, des éboulis. Aux virages arrondis et lestes, elle tend quelques pièges, profondes dolines, cassures, traîtres racines.
Cette bataille aux milles ennemis, elle la livre chaque jour, et même un peu la nuit car les bougres commencent à la frontale. Ils ne partent jamais définitivement, et reviennent toujours. Mais parfois elle frappe si fort qu’elle fait taire en une chute le bruyant chat teigne. Et pendant un moment, le fléau reflue. Le temps de laisser remonter le cri hargneux dans les gorges, pour qu’il amène l’oubli et que tout recommence.
Oublier que si la montagne est belle, elle est aussi cruelle. Elle peut reprendre à chaque instant ce qu'on croit qu'elle veut bien nous donner.
Bott.
Bott.
Judit (11 fév 2012) disait:

À lire un article plein d'espoirs et de beautés sur la pratique du ski:

À la poursuite des Chat-Oiseaux

Depuis chamonix


C'est Jige74 le rédacteur en chef du site? ;-)
hautezalpinette
hautezalpinette
@Caliban: ah ah ah ! :) j'avoue, j'ai bien ri et bien aimé le piquant, vraiment.
(aigus, sans tréma au masculin... dez, peux pas m'en empêcher! )
faut que Judit rajoute des pages à sa revue..

bon, ça circule partout, mais au cas où tu ne l'aies pas encore vu:

chat-coptère
Caliban
Caliban
Oué tu pouvais ajouter qu'il manque un s à maîtres.
Oui le chat taxidermisé et kité aux rotors j'ai vu aussi. De très bon goût assurément !
hautezalpinette
hautezalpinette
oui puis que "mille" y'a pas d'"s" par contre
Caliban
Caliban
Surtout que je l'ai utilisé plus haut sans phote... Snif