Bon, je me suis laissé dire que les conditions étaient pas mal à la maison, normal puisqu'on s'est barrés. Ceci étant dit, on ne va pas se plaindre des deux derniers jours ici avec Nico et Cédric. Ayé, on l'a eu et pas qu'un peu notre pow japonaise.
Nous étions à ******** au bon endroit avec des locaux (merci Tatsuya) pour faire des premières traces en forêt pendant 2 jours (ça trace un chouilla moins qu'aux 7 Laux, euphémisme)

La neige ici a cela de particulier qu'elle ne transforme jamais en saison : pas de couche dure, la poudreuse s'empile jour après jour pour faire un matelas douillet aux propriétés mécaniques étonnantes. Ca se ride plutôt en surface plusieurs jours après une chute (sur 40 cm on va dire, hors jour de tempête) donc reste très rapide tout en offrant un confort incomparable en réception par exemple : contrairement aux neiges de nos contrées, on ne va pas aller chercher le fond sur une recep et s'y noyer mais au contraire être amorti ultra progressivement et renvoyé tout en douceur. Très sécurisant et joueur. Il suffit de déchausser pour se rendre compte que ce matelas, c'est plusieurs mètres de neige douce prête à tout amortir, sans vous noyer. 3m80 de neige en haut des pistes, 2 mètres en bas.

Bref, on aura de quoi faire un bel article au retour. Aujourd'hui, c'est journée de transition, on va aller voir comment ça se passe ailleurs sur l'ile.

Sinon, on a découvert une spécialité locale, le sashimi de bébé lapin nain... fameux, on vous prépare une vidéo...