On nous avait promis depuis des lustres qu'une employée capiteuse (outre ma stagiaire à moi) viendrait rejoindre nos rangs pour faire les menus travaux de moins en moins menus qu'exige le lab, afin de soulager l'équipe (Onno, G, Tonio, Nico et moi) de ce fardeau (environ 450 paquets/jour, des groupes de groupies en furie à la douzaine, sans parler des toilettes qu'il faut nettoyer, et du café qu'il faut percoler).

Bref, le profil était plutot blond et rebondi, comme il se doit pour une blonde de l'accueil. Quelle ne fut pas, donc, notre surprise de voir apparaître un lundi après midi (oui, car il faut préciser que le poste, non content d'être grassement payé à pas faire grand chose, permet aussi de skier tous les jours jusqu'à 14h), quelle ne fut pas, donc, notre surprise, de voir apparaître ceci :

Loin de moi l'idée de lui cracher du sucre sur le dos, comme le dit mon titre j'étais parti pour l'encenser, mais krakou ne correspond cependant pas à ce qu'on nous avait vendu comme une gracieuse jeune vierge qui aurait gambadé joyeusement dans le lab et fait résonner sa douce voix flutée d'un "bonjour, puis-je vous aider" dont les echos nous auraient emportés vers des forêts chatoyantes parcourues de ruisselets moussus.

Mais bon, il fait les paquets, c'est déjà pas mal.

Par contre si tu as un soucis avec ta commande, lecteur chafouin et cependant bienveillant, c'est sur lui qu'on gueule.